le site d'informations de Bourges - Bourges-info

L'INFO MENSUELLE DE BOURGES
un MAG paraissant tous les 1 er du mois (gratuit et sans pub)
 
Edition du 1 er juillet maj du 11 juillet
Bourges-Info.com
JUILLET 2014
RETOUR
Semaine 27
NUMERO PRECEDENT
Indiscrétions
BD BULLES 2014 ARCHIVES DE BOURGES INFO
Sommaire du Mag de juillet
- Un Eté à Bourges cette fois c'est parti, et pour 3 mois, avec l'Agence Culturelle de Michel Pobeau.
 
- L'emploi et l'économie à Bourges Plus, le défi de Pascal Blanc..
 
- Conseil municipal de juin : des chiffres et des longueurs.
 
- Tirage au sort des Conseils de quartier : plus de 215 représentants tirés au sort.
 
- le concours photos de la ville sur les grilles du jardin de l'Archevêché.
 
- L'Histoire des élections municipales à Bourges en 2014, disponible sur internet. >>>cliquer
 
- 1001 lucioles : succès malgré un temps pluvieux à l'allumage !
>>>cliquer
 
- Juin, la fin des Visites Théâtralisées de Bourges 1930 - Saison 3
 
La citation du mois :

"
Nous voyons aujourd'hui les limites du mode de développement qui a conduit à un épuisement progressif des ressources, à une diminution de la biodiversité et à de multiples tensions sur l'environnement, en particulier sur l'eau. …"

Serge Lepeltier

 
- LES BLOGS

JUILLET 2014

2014 >>>Réagir 

EDITORIAL
Cette fois, c'est l'été depuis le 21 juin, et c'est le temps de recharger les batteries.
Je pense aux élus du Conseil municipal qui doivent se remettre de 6 mois assez denses et parfois dramatiques.
Ils faut qu'ils profitent de ces deux mois pour terminer leur mise en selle, réfléchir, mais aussi parcourir la ville, et ... aller aux animations d'un Eté à Bourges, ce qui n'était pas le fort de l'équipe précédente.
Et puis retour en septembre avec la question qui n'a pas de prix : comment faire autant qu'avant avec moins d'argent !
Et ce n'est pas un sujet du bac dernier.
Merci et bonnes vacances à tous.
roland narboux
nota : le site Bourges-info.com, qui est désormais le Mag restera toujours gratuit et sans pub.

IMAGE DU MOIS
Les avions a Bourges
 
Trois avions de la SNCAN, Société Nationale de Construction Aéronautique du Nord de Bourges étaient exposés lors de la porte ouverte de l'aéro club, et ils ont survolé la ville de Bourges !
NC 858, N 1101 et N 3202, trois avions conçus par l'ingénieur Louis Montlaur, qui a désormais une rue à Bourges.
 
avions de la SNCAN

Photo du N 3202
IMAGES TELE DU MOIS
Le mois de juin et un nouveau tournage sur "Le Plus beau monument de France" et c'est bien entendu le Palais Jacques Coeur qui a été choisi par les producteur, au même titre que Chambord ou Azay le Rideau pour la région Centre.
 
 
Aussi France 2 a tourné plusieurs séquences sur la "Grand maison de monseigneur l'Argentier", avec Frank Blazer au aussi les Amis de Jacques Coeur toujours en grande tenue.
 

A voir à la télé en septembre 2014

LA PERSONNALITE DU MOIS
Philippe Moreux
 
Philippe Moreux
 
L'Homme du mois de juillet et même d'août à Bourges, c'est Philippe Moreux.
Michel Pobeau s'occupe 24h/24 du festival Un été à Bourges alors que Philippe Moreux s'occupe de la même façon des Nuits Lumière de Bourges, lesquelles fonctionnent tous les soirs de juillet et août.

LE CHIFFRE DU MOIS
400
 
400, c'est sensiblement le nombre de places de parking qui sera proposé aux automobilistes dans le nouveau centre commercial Avaricum en Centre Ville.
Ces places seront sur 2 étages, un peu en hauteur, juste au-dessus des magasins.
400 places, c'est beaucoup ou pas ? Il faut savoir que le parking Cujas offre 250 places et Séraucourt près de 800.
Donc de quoi mettre sa voiture
sur 2 étages et aller faire ses courses.
 
COMBIEN ça COÛTE ?
16 millions d'euros
Combien ça coûte ?
Et bien 16 millions d'euros pour le nouveau Palais des Sports de Bourges, qui est un agrandissement avec plus de 5000 places assises.
 
LE SAVIEZ-VOUS ?
Les Foires Jacques Coeur ne sont pas récentes, la création date du 11 février 1882, oui, vous avez bien lu, 1882 !
 
Le Conseil municipal a voté ces Foires Jacques Coeur en voulant leur donner une dimension commerciale alors que d'autres ne veulent que du divertissement, et ces derniers vont l'emporter !
Où les mettre ? Boulevard d'Yèvre (aujourd'hui Gambetta), ou au cours Séraucourt, et ce sera Séraucourt !
Et ça dure depuis 1882.
 
PLEIN FEU SUR
Les Conseils de Quartier
 
Ils repartent, et ce n'était pas évident. Chacun se souvient du Conseil Communal des Jeunes qui a duré quelques années ... et s'en est allé, un échec car l'idée était bonne.
Pour les Conseils de quartiers, selon les quartiers les résultats ont été plus ou moins bons.
Très bons lorsque les actions ont été ciblées et ont débouché sur des aspects de sécurité routière, mais plus délicats lorsqu'il fallait mettre en avant des projets déjà longuement travaillés par les services ou les bureaux d'études.
 
 
Samedi 28 juin, tirage au sort des personnes qui s'étaient proposées.
239 inscription et environ 215 conseillers de quartier.
 
 
Tirage au sort
 
POLEMIQUES
La biennale d'art contemporain aura-t-elle lieu ?
Telle est la question posée par les élus de la ville !!!!
C'est le "bébé" de Philippe Gitton, et visiblement dans le cadre des économies à réaliser, elle pourrait passer cette année à la trappe.
selon nos informations, on parlera désormais de "feu la biennale"
 
 
A signaler aussi le départ de Bourges du directeur de l'Ecole Nationale des Beaux Arts de Bourges, Stéphane Doré, chaud partisan de cette manifestation.
 
C'EST QUOI ???
 
Et ça semble sortir du film Godzilla ou encore d'un dessin animé sur les fourmis .
 
 
C'est quoi, c'est qui et où a-t-elle été prise cette photo ?
 
Simplement le casque d'un élagueur des platanes du Canal de Berry.
LE RETROVISEUR
Bourges et "sa" plaquette ?
 
Une grosse PME recevant des clients a la mi juin, demanda une plaquette sur Bourges, aussi bien sur le plan historique qu'économique... Et bien elle n'existe pas.
La dernière plaquette fabriquée date de 1997 lorsque Aerospatiale Missiles fit venir 450 familles de la région parisienne a Bourges, avec "Bienvenue à Bourges".
Maintenant qu'une adjointe a en charge la promotion de la ville, voila un bon sujet....
 
 
LE SAVIEZ-VOUS A BOURGES
La demande avait été faite il y a un an, et à quelques jours du second tour des élections municipales, il est arrivé ?
Quoi ?
Et bien le panneau indiquant un chemin appelé "Ruelle des fers à boucs", situé au milieu du Chemin de Villeneuve et appelé parfois "chemin du casseur" car il mène à une casse-auto.
Et le nom a été donné sans passer par le Conseil municipal puisqu'il existait autrefois, au XIX ième siècle, donc c'était juste la régularisation par une plaque 150 ans plus tard.
 
Un nom qui sent bon le Berry profond.
L'INFO DU JOUR A BOURGES
Un site logistique du groupe Intermarché, auparavant installé à Levet, va être implanté dans le Parc d'activités de la voie Romaine à Bourges.
ITM Entreprises est Intermarché dont l'activité est la distribution de biens aux particuliers. La logistique du groupe INTERMARCHE représente 9 500 personnes en France.
Le projet concerne un entrepôt logistique de 68 000 m²environ de surface de plancher, sur un terrain de 22,7 hectares,
Le nombre d’emplois salariés sur cette nouvelle base sera de 450 personnes , dont 200 qui étaient à Levet.. Ce site permettrait donc la création de 250 nouveaux postes.
La signature du compromis de vente a été réalisée avec ITM le 3 mai 2013. L’activité démarrera sur le site au cours du premier semestre 2016.
 
COPIE A REVOIR A BOURGES
La Fontaine Saint Ambroix de Bourges est sur le circuit des visites théatrâlisées de l'Office de Tourisme, elle est superbe cette fontaine, et peu connue.
Surprise des visiteurs et tourismes, il y a des herbes folles sur les marches et au sol ce qui donne un aspect peu ragoûtant.
Il faut la faire nettoyer.
La Ville contactée refuse car cette Fontaine appartient à l'Hôpital et cette parcelle qui devait être cédé à la ville n'est jamais passée en Conseil municipal et pour l'hôpital, c'est à la ville de désherber....
 
QUESTION A BOURGES
Et c'est à Bourges
 
 
Qui sait où se trouve à Bourges, ce bâtiment et quel est son nom ?
 
Et bien c'est la Chapelle Saint Roc située à l'entrée de l'hôpital Taillegrain.
GAG A BOURGES ???
De nombreux documents ont été microfilmés à la bibliothèque des 4 Piliers, et l'appareil qui permettait de les visualiser est tombé en panne.
Le coût important de la réparation a fait qu'il a été remplacé par un autre appareil, très ancien, qui ne permet que de voir les documents en étant couché sur le côté. A 90° par rapport à la lecture.

BREVES A BOURGES
Bourges, la ville des Alchimistes, un article du magazine "Sciences et Avenir" qui vient de paraître, un numéro spécial qui met en scène les alchimistes à Bourges, avec les "pour" et les contres".
Et une très belle photo du grand argentier.
 
 
 

La Bouinotte de l'été 2014 vient de paraître avec de nombreux articles sur le Berry. (Sancergues, Jars, Chaillac,) et "Belle du Berry" à Bourges.
c'est le N° 128, avec la Vénus de Milo à Valançay.
Numéro spécial du Berry Républicain sur l'été de Benoit Morin, et tout ce qui va se passer en spectacles et animations dans le Berry et donc à Bourges.
C'est gratuit et disponible à l'Office de Tourisme.

    Inauguration officielle mercredi 2 de l'usine de démilitarisation que Bourges-info.com avait vu il y a quelques semaines.

    C'est MBDA avec 12 millions d'investissements au Subdray , et c'est une grande première en France.

    Par contre, cela fait peu d'emploi, mais c'est toujours ça !

    En savoir plus en achetant le livre "Histoire des Missiles à Bourges" en vente rue d'Auron et à la Poterne.

 
 
 
Soirée d'un été à Bourges.
 
 
 
 
 
"L'HISTOIRE DES ELECTIONS MUNICIPALES DE BOURGES 2014 "
>>>cliquer ici
 
 

JUILLET 2014

2014 >>>Réagir 

Mardi 29 juillet à 20 h 30 sur France 2, l'émission "Secrets d'Histoire " de Stéphane Bern, sur Agnès Sorel et Jacques Coeur, avec la participation des Amis de Jacques Coeur au Palais de Bourges et au château de Langeais.
 
ANIMATION SPECIAL "UN ETE A BOURGES"
Un été à Bourges
 
La dernière saison de Michel Pobeau ? Sans doute pas, mais c'est la plus grande réussite culturelle et populaire de ces 15 dernières années à Bourges. Un Eté à Bourges vient d'ouvrir ses feux pour 3 mois jusqu'au 21 septembre.
Un spectacle ou une animation chaque soir, et dans des lieux souvent à découvrir.
De grands moments cette année encore et le public, formé de Berruyers ou de touristes ne se trompe pas.
Tout commence avec "Bourges and Blues" jusqu'au 5 juillet avant les Nuits Lumière costumées le samedi 5 et ensuite le jazz.

Du 16 juillet au 20 septembre, c'est "Cours et Jardins" et nous vous conseillons les Nuits des Voix de femmes.

Enfin, les polyphonies corses à la Cathédrale et de la musique classique.... pour tous les goûts et c'est toujours de qualité.
Attention, cette année aucun repli ne pourra être fait, en cas de pluie, spectacle annulé, et vos yeux pour pleurer !
Avec le temps exécrable, tous les spectacles de la semaine du 7 au 11 juillet ont été annulés.
Question : aucune salle de replis à Bourges ??????
 
 
 
 
 
 
1001 lucioles à l'archevêché 20141001 lucioles au jardin de l'archevêché par les Amis de Jacques Coeur dans le cadre d'UN été à Bourges, avec les jardiniers de la ville, et un succès mi figue mi raisin pour cause de grosse pluie à 20 H ...
 
Mais de belles scènes et la présence d'élus de la municipalité emmenés par le maire Pascal Blanc.
En vedette, Agnès Sorel, Nostradamus et Christine de Pisan.
Photo ; Pascal Blanc, Marie France et Nicole.
 
 
 
 
 
 
Fête de la Musique

Tradition oblige, la Fête de la Musique du samedi 21 juin a donné en effet le coup d'envoi du festival avec une demi-douzaine de parades de rues, du haut de la place Planchat jusqu'à la Cathédrale.

 

Parades de machines rue Moyenne, il y en avait 6, toutes plus ou moins délirantes.

Puis les chorales au Palais Jacques Coeur et le maire sur scène à chanter avec "Accroche Coeur", avant le grand bal brésilien place Etienne Dolet.

 
Un point noir, le rock des papy perturbant les chorales devant le Palais Jacques Coeur.
En plus, les musiciens et chanteurs étaient à Gordaine, au square de la Poste, Place Bascoulard ou rue Mirebeau.... bref partout.
 
 
 
Michel PobeauBeaucoup de musiciens indépendants dans la ville, revenant à l'origine de cette fête qui fait aujourd'hui le tour du monde.
 
Et à venir, le 14 juillet, les fêtes républicaines et un super feu d'artifice au Val d'Auron, de SODIP, et un plus petit ... dans le village d'Asnières... On ne refait pas l'Histoire.
 
L'ensemble est géré par l'Agence Culturelle de Michel Pobeau (photo).
 
 
 
 
 
Chaque samedi Square du Cardinal Lefèbvre, devant la Cathédrale, un grand moment musical et festif, avec des chanteurs et groupes confirmés qui mettent l'ambiance, ce sera Dumba Kultur, mais aussi du Jazz manouche (succès assuré), et enfin de la Word music de Barista Band.
 
Et tous ces spectacles de qualité sont gratuits et offerts par la municipalité, un touriste à Bourges a tous les soirs une animation !
 

POLITIQUE

L'ETE A BOURGES COMMENCE MAL maj 2/7/2014
Le drapeau algérien a été brûlé lundi dernier à l'issue du match de football France- Nigéria, devant les fontaines de Séraucourt puis le film a été diffusé sur les réseaux sociaux ce qui a jeté un certain émoi dans Bourges.
La vidéo a été visualisée plus de 100 000 fois en moins de quarante huit heures !
 
(photo de la vidéo, avec l'individu qui procède à l'allumage du drapeau, lequel ensuite a été jeté dans la fontaine).
 
Les personnes sont parfaitement reconnaissables sur cette vidéo, et il est à craindre une forme d'escalade qui peut dans ce cas, réanimer quelques confrontations..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pascal Blanc en mairie le 2 juillet 2014Le maire Pascal Blanc a tenu à manifester sa désaprobation :
" Je suis outré par ces méthodes, brûler un drapeau est un acte anti-républicain ... c'est un acte symbolique hyper fort, qui veut blesser un pays."
Il a poursuivi en insistant sur la notion de de drapeau, car un tel acte est scandaleux, quelque soit le drapeau et le pays en question.
" J'étais à titre personnel très blessé, et la justice doit prendre en main et condamner ce fait" qui s'est déroulé à Bourges.
 
 

Pas mort le TGV ?
C'est ce que chacun a pu observer dans les derniers propos du maire de Bourges, et cet optimisme provient de RFF qui va définir vers la fin de l'année le tracé à Bourges où à proximité.
La majorité de la population berrichonne a déjà enterré le TGV, et les hommes politiques y croient encore alors que nous ne sommes plus en campagne électorale.
Patience et courage ... le financement restera à trouver.
_

POLITIQUE

LE CONSEIL MUNICIPAL DE FIN JUIN A BOURGES
Conseil municipal du jeudi 26 juin
 
Très copieux avec 71 délibérations, cette fois, c'est parti pour Pascal Blanc et sa majorité, il faut passer aux choses sérieuses.
- les comptes administratifs 2013 et autres budgets annexes, avec un long débat entre majorité et opposition sur l'endettement, sur les effectifs et sur les dotations de l'Etat.
- des tarifs, dans le sport, les locations de salles, écoles de musique et camping Robinson,
- une délibération sur les suppressions de postes dans les écoles (comme depuis 20 ans)
- le rapport annulel sur l'accessibilité des personnes handicapées.
- des subventions pour des associaitions culturelles.
- une quinzaine de délibérations sur l'urbanisme, vec toujours la suite du Plan de Renouvellement Urbain (PRU). A noter l'aménagement du secteur de La Bergerie aux Gibjoncs et l'acquisition d'une parcelle avenue Ménard, très intéressant pour la suite...
- des dénominations de voies, avec la Place de Gribeauval, la rue Jules Marnier et la rue Michel Marest, tous en relation avec Lahitolle et les canons.
en savoir plus >>>cliquer
 
CULTURE JUILLET L'ETE DE BOURGES
Les Foires Jacques Coeur
 
Elles ont commencé Place Séraucourt et se termineront vers le 14 juillet, et cette année, il y a deux ou trois "manèges" qui décoiffent, et il faut être jeune pour subir ce type d'envolée dans les airs. C'est impressionnant et c'est aussi de la part des constructeurs de ces attractions (souvent allemands) une prouesse technique.
 
On a noté aussi la présence dans les lots de tombolas, de petits poissons rouges, ce que des associations nationales dénoncent ... Il ne faut pas traumatiser les poissons rouges, qui sont 35 millions en France dans les bocaux et aquariums de nos compatriotes.
 
 
 
 
 
Les 1001 lucioles :
 
1001 lucioles du jardin de l'archevêché, c'était vendredi 27 juin 2014à 21 heures.
A 20 h 15 ciel couvert et grosse averse de 3/4 d'heure faisant fuir les spectateurs qui arrivaient à peine.
 
En difficulté, les Amis de Jacques Coeur ont fait front, réalumé les lucioles et joué un certains nombre de scènes, avec le retour de spectateurs finalement enchantés du spectacle présentant de nombreux textes et personnages.
 
 
 
 
 
 
 
A 22 h 30 un récital de Mira Amadori au violon, alors que brillaient les lucioles, elle est entourée des Amis de Jacques Coeur.
 
en savoir plus >>>cliquer


 

 

 
 
Les Nuits Lumière au Top :
 
Elles s'étaient allumées le 31 décembre 1999, à 22 h 30 et depuis cette date mais pendant 110 jours à chaque saison estivale elles reviennent, les "petites lumières bleues de Bourges" qui font le bonheur des touristes.
Les Nuits lumières sont revenues depuis le 1 er mai, elles sont une invitation aux rêves et à la découverte de la Ville de Bourges. A la nuit venue, les rues du centre historique et les hôtels particuliers se teintent de bleu. La lumière bleutée guide le visiteur au travers d'un parcours scénographique gratuit, à la rencontre de son riche passé.
Cette déambulation permet au promeneur de découvrir la Ville et ses monuments sous un angle nouveau et elle met en lumière un patrimoine plus discret, plus secret : maisons à pans de bois, porches d’hôtels particuliers…
Le parcours s'étend jusqu'au Palais Jacques Cœur, soit près de 2,5 kilomètres féeriques offerts au public durant environ 1 heure 30.
 
 
 
Succès populaire des Nuis Lumière du samedi 4 juillet, avec beaucoup de monde et beaucoup de chance avec le temps, qui fut doux et surtout sans pluie.
 
Des enfants en habils du XV ° siècle et quelques personnes venues de la région de Versailles, avec en plus plusieurs jeunes de l'AFPA.
 
Du monde partout ce soir-là, avec le Blues de Michel Pobeau place E. Dolet, et un public qui a suivi les flambeaux des nuits lumières.
 
 
 
 
 
 
Les visites théâtralisées 1930 : rendez-vous en 2015
 
Bourges 1930, la nouvelle saison de l'Office de Tourisme avec des visites théâtralisée sur les années 1930 et l'art déco, de la gare aux Prés Fichaux, avec le passage vers la Fontaine Saint Ambroix, est terminée depuis le 30 juin.
 
Une organisation de l'Office de Tourisme (02 48 23 02 60)
en savoir plus >>> cliquer
Le 30 juin 1930, à Bourges, après une dizaine d'années de travaux très controversés le Jardin " Art-déco " des Prés Fichaux est enfin inauguré par Henri Laudier le maire de l'époque. >>>cliquer
 
SPORTS SURTOUT A LA TELE ... LE FOOT.
Peu de basket sinon l'arrivée chez les Tangos la saison prochaine de Danielle Adams, une américaine très solide avec 1,85 m et 110 Kg.
 
Le foot est terminé, et le rugby à Jean Brivot a raccroché avec les finales des jeunes de la région Centre. Alors nous avons choisi pour terminer la saison de parler des jeunes et très jeunes rugbymen qui étaient au stade Jean Brivot, il y avait les moins de 13 ans et les moins de 15 ans, une belle journée sous le soleil .( en photo, l'équipe de Pithivier des moins de 13 ans)
 
Et le reste s'est passé et se passe à la télé, avec le foot au Brésil. 16 millions de téléspectateurs le 20 juin dernier, et ça continue.
Et dans quelques jours, exit le foot et place au Tour de France !
 
ECONOMIE BOURGES : EMPLOI ET TRAVAUX
Grand show de Pascal Blanc comme président de Bourges Plus sur l'emploi , c'était le 19 juin dernier, salle du Moutet.
Beaucoup de monde et de chefs d'Entreprise, et une vue globale de ce qui va se passer dans les deux ou trois ans à venir.
Sur l'évolution de l'emploi : 52 100 emplois sur l'agglomération en 2010, contre 49 849 emplois 20 ans auparavant en 1990.
 
Cette évolution est toutefois contrastée selon les secteurs car entre 1990 et 2010, on remarque que l’industrie a perdu près de 6000 emplois alors que le tertiaire (commerce, transport, santé, enseignement…) en a gagné plus de 8000 sur le territoire actuel de Bourges Plus.
Contrairement a ce qui avait eté affiché il y a quelques,temps sur les grands panneaux de la ville, le gain est de 2000 et pas de 3000.
 
Bourges Plus a la charge aujourd'hui de 8 parcs d’activités regroupant 476 entreprises (dont 436 sur Bourges) soit 8300 salariés (dont 7 560 sur Bourges) contre 6 000 salariés en 2011.
 
On peut noter dans les annonces réalisées, qui ne sont pas nouvelles, mais qui semblent se concrétiser, même si les délais de réalisation sont un peu lointains :
 
- 1/ La logistique Intermarché:
Sur le parc d'activité de la voie romaine, 68 000 M2 de surface de plancher sur 22,7 hectares, pour 450 salariés (dont 200 venant de Levet).
délai : mars 2016.
 
-2/ Parc d'activité du Moutet :
C'est structurer une zone de 33,6 hectares pour recevoir de nouvelles entreprises, la mise en oeuvre est de 6 ans, le coût de 11 millions d'euros.
 
- 3/ Projet Caravelle :
Sur la zone donc du Moutet, un bâtiment de 60 000 M2, en 10 cellules sur une emprise foncière de 17,4 hectares, et c'est le groupe Carrefour qui devrait s'y installer sous forme d'un bâtiment logistique (une partie vient de Saint Germain du Puy). Au total, 300 emplois.
Un investissement total de 35 millions d'euros.
délai : fin 2015.
 

 
Le Palais des Sports avance
 
Chaque fois que l'on passe à proximité du Prado, on voit surgir des gradins en béton ou des colonnes en structure d'acier, c'est la suite de la construction du "nouveau Palais des Sports de Bourges" de 5027 places en gradins.
- Fin des travaux et livraison de l'équipement : automne 2015.
C'est la période de la mise en place par ripage de la mégastructure de 950 tonnes sur une longueur de 75 mètres au dessus de l'édifice existant.
 
 
 
 
 
 
Le Centre commercial Avaricum
 
Les travaux avancent normalement. mais aucune information nouvelle sur les magasins qui viendront hormis ceux connus depuis 1 an.
 
Il y aura bien 56 logements privés et 25 logements sociaux, ainsi que 400 places de parking sur 2 étages.
Les gros travaux seront terminés à la fin de 2014.
Livraison de l'ensemble en mars 2015.
 
 
 
 
 
Travaux à la cathédrale

Les travaux se poursuivent pour la Troisième et dernière tranche de la toiture.

Rappelons que ce chantier a commencé en janvier 2010 pour la première tranche qui se termina vers le mois de juillet 2011.
Puis la partie centrale en seconde tranche s'est faite du milieu de 2011 à janvier 2013.
Quant a la tranche actuelle, ce sera terminé à l'automne 2014.
 
ECOLOGIE A BOURGES
Les Marais de Bourges font l'actualité en continu :
 
Les marais avec une belle continuité dans les problèmes :
 
Il y a eu les carpes, plusieurs dizaines qui sont mortes dans les coulants des Marais. Après un communiqué d'une association mettant en cause la qualité de l'eau, les services de l'Etat et donc de l'ONEMA (M. Boutevillain) ont donné le diagnostique, il s'agit d'une maladie, un virus ou une bactérie, comme cela se produit de temps à autre. (photos d'archives).
 
 
 
Encore les Marais et attendez vous à de nouvelles polémiques sur les balades en barques organisées par l'Office de Tourisme et une associait-on de maraîchers.
Nul doute que les difficultés de l'an dernier vont se reproduire, car quelques maraîchers voient d'un très mauvais oeil ces touristes en bateau venant les photographier alors qu'ils plantent leurs salades.
 
Et on termine par les marais, avec cette fois des vols de légumes et un certain vandalisme.
en savoir plus >>>cliquer
 
 
Les écrevisses rouges de Louisiane toujours dans l'actualité
 
Les pouvoirs publics du Cher interdisent à M. Nicolas Gauthier qui voulait ramasser ces écrevisses rouges de Louisiane dans les Marais de Bourges, de les transporter vivants dans son "laboratoire" situé dans le Cher pour les cuisiner et en suite les vendre à des restaurateurs.
Tout est accepté ... sauf de les transporter vivants.
 
La situation est toujours bouchée.
 
Le Cher, une fois encore se distingue.... Et ce n'est pas l'Europe, mais une sorte de réglementation locale peu compréhensible.
 
LES LIVRES DU MOIS UN OUVRAGE A LIRE A BOURGES
Félide tome 3 de Jean Pierre Ferrère
 

Sortie attendue du troisième volume de "Félide" , avec le "Blason d'outre tombe" et la suite des aventures de Félide la petite berruyère du quartier Saint Bonnet au Moyen Age, à l'époque de Jacques Coeur.
 
Une fois les première pages lues, et le style très original avec des termes parfois issus du XV ° siècle, c'est une langue que l'on apprivoise assez rapidement et qui donne du piquant à cet ouvrage.
 
Gros succès en librairie.
 
Et puis n'oubliez pas "l'Histoire des Missiles à Bourges", en vente à La Poterne et à Point Virgule rue d'Auron, les deux volumes de 316 pages chacun grand format, au prix de 60 euros les deux.
 
Et il en reste très peu !
 
 
APRES LA MAIRIE ET BOURGES PLUS, PASCAL BLANC ....
 
LE FILM DU MOIS AU CGR A BOURGES EN JUILLET
Brigitte et Xavier sont éleveurs bovins en Normandie. Elle est rêveuse, la tête dans les étoiles. Lui, les pieds ancrés dans la terre, vit surtout pour son métier. Avec le départ des enfants, la routine de leur couple pèse de plus en plus à Brigitte. Un jour, sur un coup de folie, elle prend la clef des champs. Destination : Paris. Xavier réalise alors qu'il est peut-être en train de la perdre. Parviendront-ils à se retrouver ? Et comment se réinventer, après toutes ces années ?
 
Mais l'été apporte toujours des surprises dans les sorties, alors nous mettrons à jour Bourges-Info.com vers le 14 juillet.
 
HISTOIRE JUILLET 1914 A BOURGES
Que s'est-il passé à Bourges en juillet 1914
Alors que l'attentat de Sarajevo occupe les pays de l'Est que sont la Serbie et l'Autriche- Hongrie, en France, c'est oublié dans les premiers jours de juillet 1914.
La presse locale évoque surtout l'orage qui s'est abattu sur le polygone de tir faisant un mort et onze blessés, tous du 85 ° Régiment d'infanterie de Cosne.
Mais ce qui occupe les Berrichons, c'est, sur le plan national le procès Caillaux et le voyage du Président de la République du côté de la Russie du Tsar.
Il faudra attendre le 26 juillet pour que l'on trouve un entrefilet sur " le conflit Austro-Serbe ", sans aucune allusion à une possibilité d'extension de cette guerre de frontière entre deux Etats lointains.
Et très vite, les journaux font leur première page sur " la Guerre Austro-Serbe ", pour la première fois, on parle de guerre.
Mais le dernier jour de juillet 1914, un article a pour titre " Restons calmes ", et on peut lire " qu'il est utile de rappeler que ce n'est pas la première fois que des mesures sont prises … et il ne faut pas que nos compatriotes s'alarment ou s'affolent, la situation pour être sérieuse, n'est pas aussi menaçante que certains se l'imaginent… "

On trouve pourtant dans la presse de Bourges de ce mois de juillet plusieurs articles sur l'armée, dont un sur la couleur des uniformes et il est dit qu'il faudra au moins 7 ans pour avoir des uniformes moins voyants, alors qu'un parlementaire fait le point de l'artillerie des troupes françaises et des actions produits à Bourges.
Hormis ces information, on suit la distribution des prix des écoles de la ville, l'organisation très traditionnelle du 14 juillet avec défilé et feu d'artifice et enfin le 19 juillet, le prince Pierre d'Arenberg fait l'acquisition d'une collection d'insectes pour le Muséum de Bourges.
Ainsi, peu voient arriver la guerre, même si à la fin du mois, quelques syndicalistes organisent des meetings contre la guerre, avec Hervier.
en savoir plus>>>cliquer

Les quartiers de Bourges
 
C'est le maire Théophile Lamy qui divise la ville en ... 7 quartiers, le 1 er janvier 1889 à la place des 4 anciens, car l'extension des faubourgs posait les problèmes, ce seront donc :
Centre - Bourbounnoux - Auron Ville - Auron Banlieu - Saint Sulpice - Saint Privé et Asnières qui a été ajouté, alors que Bourbonnoux et Auron ont été coupés en deux.
Val d'Auron, Chancellerie, Gibjonc et Aéroport n'existaient pas.
 
DERNIERE MINUTE EN JUILLET A BOURGES
Mauro Corda à Bourges au Château d'eau, jusqu'au 31 août, des sculptures qui vont vous surprendre et vous en trouverez une dans le jardin de l'archevêché, au milieu de la pelouse.
Le reste est à découvrir : surprenant !
 
Un humaniste au regard acéré est l'héritier d'une tradition classique qu'il revendique avec force, tout en la renouvelant de façon magistrale.
 
 
Du 24 au 27 juillet, "Le chemin des Dames, Ste Solange, 14-18 ", c'est donc à Sainte Solange avec un grand spectacle et un son et lumière... Entre humour et tragédie.
 
Le Printemps de Bourges, .... on a les dates (enfin !) et ça commence un vendredi, le 24 avril et ça se termine en milieu de semain le 29 avril.
 
La Maison de la Culture, le jury a délibéré et a choisi le cabinet d'architectes de Tours, Ivars et Ballet à qui l'on doit l'Ecole de danse et de musique de Bourges.
Mais c'est le maire qui doit décider.
 
France 2 au Palais Jacques Coeur.
France 2 filme au Palais Jacques Coeur
 
La Foire de Bourges
 
Une édition un peu à la baisse, "à cause du temps qui fut trop chaud..." mais c'est sans doute plus complexe, même si ce type d'activité doit se poursuivre dans nos villes moyennes.
 
Foire de Bourges 2014Très classique, mais de bonne tenue avec 300 exposants, et une belle exposition sur le Japon en mezzanine.
Cette année, la chanson est revenue avec le concert de Manolo.
A noter la présence des imprimantes 3D et des démonstrations avec ce matériel que chacun possédera dans quelques années. Et le retour des voitures qui sont dans plusieurs lieux de la Foire.
en savoir plus >>>cliquer

Étudiants:

C'est toujours le flou, même si la tendance semble aller dans le bon sens, il y a 4203 étudiants a Bourges et on possède enfin un découpage qui semble crédible.

1400 en formation universitaire.

Remarquons la présence du CNAM avec 161 auditeurs

Rappelons que nous devions être 5000 en 2012 !


Les élèves de Monique Cognet , 70 élèves, dans l'atelier de la rue Gambetta, et une exposition qui vient de se terminer, avec 176 tableaux terminés.

Exposition traditionnelle sur les grilles du jardin de l'Archevêché
 
C'est la 8e édition du concours photo : des Berruyers dans des espaces verts et naturels de la ville.
506 photos reçues, 184 personnes concoururent et 395 clichés furent présentées au jury.
 
Un ensemble très contrasté avec beaucoup de photos à la fois classiques et pour certaines sans intérêt.
Fort heureusement, il y en a quelques unes, entre 5 et 10 qui sont originales, très artistiques et tout à fait remarquables et les découvrir est un vrai bonheur.
 
 
Trois mois d’exposition de ces photos qui ont été sélectionnées et sont exposées au format 90 x 130 cm, tout l’été, sur les grilles du jardin de l’Archevêché. Il reste à voter pour vos photos préférées.
Emploi :
 
pour le maire de Saint Doulchard, la,perte d'emploi de 400 depuis 1990 vient essentiellement de Michelin, ils étaient 4000, ils ne sont plus que 600.
 
Toute la problématique économique et de la France dans les chiffres donnés par Bourges Plus, car les emplois industriels sont passés de 13200 a 7300 soit un chiffre de près de - 6000 et inversement, le tertiaire qui comprend le commerce mais,aussi les services publics, passe de 33000 à 41000.
 
Ça fait de l'emploi, mais c'est aussi l'embauche de fonctionnaires dans les différentes collectivités et dans les services de l'Etat....payés par la dette et l'impôt.
 
 
 
Combien d'emplois dans l'agriculture ?
460 dans l'agglo (pour 570 en 1990).
 
COUP DE GUEULE ET LES NUITS LUMIERES AU PALAIS JACQUES COEUR ???
Ce que les Berruyers ignorent sur les Nuits Lumière, c'est ce que les concepteurs, Philippe Noir et Christine de Vicher avaient proposé pour le Palais Jacques Coeur de Bourges.
Ils avaient proposé sur les toitures vues de la cour intérieure où se seraient trouvés les spectateurs des projections d'anges semblables à ceux peints sur la chapelle du palais.
Mais le plus beaux aurait été ces personnages en plastique, grandeur nature, en blanc et qui, avec des images venant d'on ne sait où, se transformaient en nobles du XV ° siècle avec de magnifiques tenues, c'est tout à fait remarquable et innovateur.
Et Bourges info a retrouvé cette technique au château de Montsoreau, c'est génial, et c'est ce que Bourges aurait du avoir ...
 
 
Cela ne s'est pas fait parce que la Direction Régionale de la Culture a refusé tous les projets de mise en lumière de l'intérieure de la cour du Palais... Comme quoi la bêtise peut être partout même dans les allées du pouvoir et chez certains fonctionnaires de la culture !
 
COUP DE GUEULE ENCORE DES COMMERCES EN PERIPHERIE DE BOURGES ?
Rien n'arrêtera la bêtise humaine et même berrichonne.
Au moment où il faut revitaliser le Centre Ville, et après le refus d'un grand Espace commercial à Saint Doulchard, ( appelé de Varye) ça repart de l'autre côté, avec des projets de KFC, et autres Mac Do, mais aussi avec un Leclerc hypermarché à Saint Doulchard.
mais là où il y a à redire, c'est sur les emplois créés, annoncer 200 emplois ... c'est pas sérieux. Qu'il y ait 200 emplois, c'est vrai, mais ce sont des transferts d'emplois. Globalement, il n'y aura pas un emploi de plus sur l'agglo.
On nous a fait le coup avec les boulangeries qui se sont implantées sur de grands axes de sortie de la ville, et ça a marché, mais combien de boulangers de la ville ont fermé ? 6 emplois de plus sur une route passagère et 3 boulangeries de 2 personnes fermées. Résultat nul !
Le seul cas acceptable (pour Bourges), c'est lorsque le magasin évite d'aller à Tours ou Orléans, comme ce fut le cas avec le Déclathon de Saint Doulchard. Car les "sportifs" aujourd'hui ne vont plus à Orléans et achète dans l'agglo. Il peut toutefois y avoir quelques répercussions négatives sur certains petits magasins de sports du centre ville.
Que ce soit sur le plan de l'écologie avec le tout-voiture ou d'un certain équilibre de l'urbanisme commercial.
Et d'apprendre que la commission départementale a donné son accord, par 6 voix pour et 2 abstentions, reste le recours au National...
 
INDISCRETIONS A BOURGES, MADAME MICHU M'A DIT ...
Sénatoriales :
Dans le Cher nous avons 2 sénateurs, Rémy Pointereau et François Pillet, et à droite c'est reparti comme aux municipales de Bourges. Il y a déjà 3 candidats dont le troisième Aymar de Germay, jeune loup, 41 ans, maire de Marmagne et candidat aux sénatoriales de fin septembre.
Une victoire de Aymar de Germay face à Rémy Pointereau, ne serais-ce pas une forme de revanche des sénatoriales de 2005 qui ont vu la victoire de ce dernier face à Serge Lepeltier ???
De l'argent :
Alors qu'il faut trouver de l'argent, la question lors de chaque action ou animation, c'est de demander : "et l'an prochain ce sera toujours proposé aux Berruyers ?", après le festival du Film écologique, le Forum social et sans doute la Biennale, l'exposition photos des grilles de l'Archevêché semble pérenne (pour l'instant), la raison c'est le faible coût de l'opération, (moins de 8000 euros) et l'image très belle donnée aux touristes pendant les 3 mois d'été.
Les intermittents se sont invités, mais de manière assez discrète à la fête de la musique à Bourges, ce fut la lecture rue Moyenne d'un communiqué, mais cela n'a pas perturbé la parade, juste quelques remarques acerbes de personnes jugeant que s'ils étaient là, ce jour, c'était avec l'argent des Berruyers.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A l'aise
Pascal Blanc, de plus en plus a l'aise dans ses baskets de maire et de Président de l'agglo. Un style simple, pas de mots compliqués, et souvent très concis, ce qui pour,un homme politique est une vertu.
Pas trop de langue de bois !
 
"notre agglo est jeune, elle a 12 ans c'est une adolescente, mais il y a une,vraie marge de manoeuvre".... A condition de ne pas avoir trop de boutons....
Conseil municipal avec beaucoup de chiffres, et chacun reste sur ses positions, majorité et une opposition de plus en plus divisée. Jean Michel Guérineau évoque "un contexte d'austérité au niveau national et européen qui ne permet pas de sortir de la crise".
Passe d'arme sur le centre commercial Leclerc à Saint Doulchard et la langue de bois du maire : que fera le délégué du maire lors de la commission qui doit se réunir.
Philippe Bensac, le retour ! avec une associaiton d'anciens élus et opposants de droite à la majorité municipale de Pascal Blanc. Premier acte il a dévoilé le choix du jury sur la Maison de la Culture et son futur architecte ... en mettant l'accent sur le manque de visibilté.
Plusieurs anciens élus dans les Conseils de Quartier, comme Jacques Fleury, et Thierry Poisle ont été tirés au sort et seront donc conseillers de leur quartier...
 
 
Philippe Bensac a quittée le Nouveau Centre, il a envoyé une lettre de démission mardi soir à Aymar de Germay.
 
Gauche, droite ou centre, rien ne va plus dans les Etats Majors, nationaux comme locaux.
 
 

 
Elus de Bourges aux Nuits Lumière de BourgesLes élus de Bourges en costume du XV ° siècle pour les Nuits Lumière, une belle implication de 5 d'entre eux (il manque sur la photo, Eric Mességuer).
 
De plus on a noté la présence sur le circuit de Pierre Antoine Guinot, l'adjoint au tourisme et aussi de Véronique Fenoll qui a beaucoup apprécié la prestation des Amis de Jacques Coeur.
 
 
 

vélo : se remettre en selle
Rien ne va plus entre A. Lelièvre de Mon Cher Vélo et le maire de Bourges. Il faut dire que cette association qui sait fort bien se médiatiser pour tout et n'importe quoi,a,des demandes parfois judicieuses et parfois fort,coûteuses....
Les ultras du vélo
Ainsi la,rue Marcel Haegelen avait elle besoin de 2 pistes cyclables ? Une seule n'aurait elle pas été suffisantes ? En observe le nombre,de vélos en observations,instantanées on a le droit de s'interroger... Alors,le,juge de paix : combien de vélo sur chacune des voies ? il surit de mesurer.
Serge Lepeltier, pour ceux qui ont,voté Pascal Blanc persuadé que l'ancien maire de Bourges tirerait les ficelles, c'est raté ! Il passe a Bourges, assez, rarement, mais c'est tout, et Pascal Blanc a tout en mains.
manège, grande rioue de Bourges
Quelle foire !
Grogne habituelle de nombreux Berruyers contre les Foires Jacques Coeur. Deux raisons, le bruit le soir jusqu'à une heure avancée, mais surtout à l'heure du "tout voiture", il devient pendant 3 semaines assez difficile de se garer en ville.
Alors certains verraient bien les Foires Jacques Coeur au Moutet ... ce qui serait une erreur.
 

Viva Corsica
Bientôt les vacances et les élus de Bourges, Pascal Blanc en tête vont s'en aller vers d'autres régions pour la plupart, le maire s'en ira comme il l'a fait parfois ces dernières années, en Corse, et ... pas à vélo mais à moto.
Une manière de se ressourcer vers Ajaccio ou Propriano , ça changera de la rue Moyenne et de la Place Etienne Dollet !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Barnum a BourgeszBeaucoup de monde dans les barnums de la ville avec la
présence du maire Pascal Blanc assisté de quelques adjoint du quartier.
Ainsi, les maires passent, et les questions restent, c'est le cas de l'état des trottoirs, mais aussi de l'arrivée de la fibre optique, et puis des points plus spécifiques.
Continuité des Berruyers qui veulent surtout "voir le maire" et lui poser leurs questions.
 
 

Yann Galut , dur dur d'être député PS
" il ne faut pas non plus ignorer le message clair que les français nous ont adressé à l'occasion des dernières élections. Les français attendent des résultats plus rapides. C'est à nous, parlementaires de la majorité, de leur démontrer que nous les avons compris, à nous d'apporter les réponses qu'ils attendent. Pour cela nous nous devons de travailler encore plus, aller plus loin dans les réformes pour plus de pouvoir d'achat, moins d'impôt et plus de justice.
Lutter contre l'évasion fiscale pour réduire les impôts des français".
Spleen chez les militants UMP
Ils n'ont pas le moral, si les socialistes sont au plus bas, les militants de l'UMP ne vont guère mieux et à l'UDI, les bisbilles Laurent Hénard / Rama Yade ne sont guère populaires.
Bref, les militants UMP, après avoir été battus à la mairie et à l'agglo n'ont plus le moral et les affaires Bigmalion auxquelles ils ne comprennent pas trop, mais que c'est une belle magouille et chacun de se lamenter sur le national ... et le local.
A noter l'élection de Véronique Fenoll comme Présidente du SIRDAB, un poste important, mais peu connu du public.
 
 

Et puis encore :

Foire de Bourges et inauguration très classique avec cette fois Pascal Blanc, accompagné de Daniel Colling et de Patrick Ponchon. Passage assez rapide dans les stands et final chez les boulangers.
Présence de plusieurs adjoints et de Jean Michel Guérineau pour la gauche, mais absence d'Irène Félix.
 
Présence de Nathalie Bonnefoy et Philippe Mercier, mais absence de Véronique Fénoll, première adjointe.
 
Long arrêt à la partie de l'exposition sur le Japon, et peu ou pas d'arrêts dans les stands de "boissons", par contre photos au Berry républicain, partenaire de la Foire.
 
 

Surprise lors de la visite du Centre commercial Avaricum avec aucun représentant de "Commerce et Urbanisme" et donc aucune information sur les enseignes à venir, hormis celles connues depuis 10 ans ou presque.
Seul élément, la crise aidant et les projets en périphérie, ne contribuent pas a capter les petits commerces, et il n'est pas possible de savoir combien de commerces ne sont toujours pas pourvus.
 
Rémy Pointereau en campagne et sur la continuité écologique en particulier sur les passes et barrages sur l'Auron, suivant en ce domaine l'Arecabe mais ne proposant aucune solution.
Yann Galut, comme tous ses collègues parlementaires estampillés "socialistes PS" a du soucis a se faire, et les retours de Paris sont pour le moins délicats. Dans un long article, il fait le point au bout de 2 ans de mandat, pour M. Galut : "Enfin être député implique d'être sur le terrain, d'aller à la rencontre des habitants de la circonscription, élus et associations afin de connaître leurs préoccupations et difficultés".
 
SITES & BLOGS ALLER PLUS LOIN A BOURGES
Il y a de nombreux sites et Blogs sur Bourges, en voici une sélection qui doit vous permettre d'aller voir ce qui se passe ou se passera dans notre ville, ainsi que l'histoire et le patrimoine.
 
Rechercher dans Bourges-info un sujet donné :
 
BULLES MUNICIPALES A BOURGES (SUITE)
 
 
Certains chantent l'Internationale, d'autres la Marseillaise,
le maire de Bourges chante l'Ave Maria à la fête de la musique....
PAGE 3 : LES BLOGS POLITIQUES DE BOURGES

 
2013 Le Blog de Yannick Bedin
Carmen...de Victor Hugo / Publié le 10 juin 2014, 0 commentaire(s).
C’est bien Georges Bizet qui est l’auteur de l’opéra célèbre, écrit d’après la nouvelle de Prosper Mérimée. Mais les élèves de deux classes de quatrième du Collège Victor Hugo de Bourges se le sont tellement approprié, qu’ils nous ont donné à voir une création à la fois originale, contemporaine et très réussie vendredi et samedi derniers à l’auditorium de Bourges. Devant un public très nombreux et séduit, le spectacle donné a tout d’une représentation professionnelle. Il faut dire que c’est l’aboutissement d’une aventure de deux ans ! « Aventure », un mot prononcé en ouverture de la soirée, par la principale du Collège Madame Guillamo et dans celle de Sébastien Montanari, professeur de français des 43 élèves, qui a conduit le projet avec Isabelle Heitz, professeur de musique. Construction des décors dans les ateliers de la Maison de la culture, confection des costumes, mise en scène, écriture, chant, danse, les élèves ont touché à tout. Ils ont même assisté, en cinquième, à une représentation de Carmen à l’opéra Bastille.
Mis en scène par Simon Hatab, le spectacle des élèves a pour cadre l’univers carcéral, une cour de prison où vient rôder Carmen interprétée par la soprano Lucie Mouscadet, accompagnée des chœurs d’élèves chanteurs, acteurs, danseurs, qui séduit Don José, maton pour l’occasion. On retrouve la musique et le chant de Bizet, mais aussi Erik Satie ou Garcia Lorca. L’amour plus fort que la tôle... une idée que l’on retrouve dans plusieurs scènes, dans lesquelles les élèves campent des situations quotidiennes d’enfermement : les jeux vidéo, l’absence de communication entre personnes, la télévision qui revient régulièrement comme une prison sonore. On retrouve l’enfermement dans la pensée unique avec les propos sécuritaires d’un Valls sur les Roms ou d’un Sarkozy sur la police, échangés entre Don José et son collègue ! L’ensemble est souligné par le travail des images de vidéosurveillance projetées en fond de scène. Tout le spectacle tourne autour de cette idée : l’art rend libre. Il permet d’échapper à la routine et de se sociabiliser. Il entraîne le dépassement de soi, la prise de confiance, comme en témoigne l’intervention d’une élève sur ses doutes quant à sa capacité de pouvoir faire du chant lyrique.
Le Carmen du Collège Victor Hugo est un événement lumineux dans le paysage actuel. Il couronne le travail de professeurs de l’Éducation nationale, qui montrent qu’il ne faut jamais en rabattre sur l’exigence, même dans des quartiers où les élèves connaissent des situations parfois difficiles. Face à la sous culture prédigérée, ce projet illustre l’idée que tout est accessible y compris les formes artistiques les plus éloignées du contexte des élèves, à condition de travail et de soutien. Ce Carmen est un acte de foi dans l’avenir de ces gamins, qui n’en doutons pas, auront vécu là une expérience qui comptera.

La suite
http://www.yannick-bedin.org/
2014
Le Blog de Serge Lepeltier
Eau et Climat: Un Enjeu Majeur / 9 juin 2014
L'objectif des négociations internationales sur le Climat est d'aboutir, lors de la Conférence des Parties (Cop 21) à Paris fin 2015, à un nouvel accord global entre l'ensemble des pays du monde, pays développés, pays émergents, pays en développement.
Deux grands thèmes sont en permanence abordés. En premier la question de l'atténuation des gaz à effet de serre. En second la question de l'adaptation au changement climatique.
Et au sein de l'adaptation, le secteur de l'eau est le plus concerné. Or le lien entre Eau et Climat, enjeu majeur, est rarement mis en avant.
Toutefois de nombreux pays ont conscience des risques de sécheresse avec une accentuation des stress hydriques et des risques d'inondation.
Mais les conséquences du changement climatique sur la qualité de l'eau sont le plus souvent occultées. Alors qu'elles peuvent être gravissimes.
C'est pourquoi l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) a décidé d'organiser début 2015 une conférence sur les liens à renforcer entre les scientifiques de l'eau et les décideurs politiques sur cette question Eau-Climat.
J'en préside le Comité de Pilotage et l'Académie de l'Eau en tant que telle participe aux travaux de préparation du séminaire.
Serge Lepeltier
a suivre
http://www.sergelepeltier.fr/
 
2014 Le Blog de Roland Narboux
Le mois dernier, quelques chiffres sur l'emploi ont été donnés pour Bourges et son agglomération, et même si il y a lieu d'être prudent et parfois dubitatif sur un accroissement du nombre d'emploi, il faut en étudier la répartition.
En effet, la chute des emplois industriels, de l'ordre de 6000 depuis 1990 est préoccupante, même compensé et un peu plus par "le tertiaire".
Ce phénomène n'est pas propre à Bourges, toutes les villes industrielles en sont au même point.
Mais c'est grave, très grave car c'est la fin programmée de l'industrie à Bourges, et sauf miracle, rien ne changera cette évolution.
pour l'instant, la situation n'est pas visiblement critique, sauf que ceux qui partent en retraite à un âge parfois peu avancé, des Etablissements militaires, de MBDA ou de Michelin ne sont pas remplacés et leur retraite est financée par en moins de salariés...
Ce sera dans 10, 20ou 30 ans un drame effroyable.
Remplacer un tourneur sur métaux par un opérateur de centre téléphonique, ce n'est pas la même chose, et si c'est pas un artiste plus ou moins intermittent, c'est encore plus délicat dans une économie normale.
La solution passe par l'innovation technologique, par la recherche et c'est le moyen de redevenir compétitif.
Pour l'instant nous n'en prenons pas le chemin.
 
A suivre
blog de roland narboux
Le Blog de Yann Galut
Deux ans au service de la justice sociale et du Cher
Il y a deux ans, vous m'avez accordé à l'occasion des élections législatives votre confiance pour participer au redressement du pays, au rétablissement de la justice et à la préparation de l'avenir.
Poursuivre et accélérer les réformes pour plus de pouvoir d'achat
Depuis de nombreuses réformes ont été mises en place dans ce but avec notamment la création des emplois d'avenir et contrats de génération, le Pacte de responsabilité, l'adoption d'une nouvelle réforme des retraites qui répond aux impératifs économiques et rétablit plus de justice.
Le gouvernement a également développé un plan inédit sous la cinquième République de réduction des dépenses publiques de 14,8 milliards d'euros juste pour 2014..........
.....Au cours de ces deux premières années, j'ai porté au niveau national des dossiers tels que la loi relative à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière qui a été adoptée le 6 décembre dernier. Cette loi qui renforce le dispositif de lutte contre l'évasion et la fraude fiscale a déjà obtenu des résultats très encourageants. L'argent qui a été récupéré avec la régularisation des nombreux dossiers et qui échappait alors au fisc français doit faire l'objet d'une juste redistribution entre les français. Et c'est la raison du combat que j'ai mené et continue de mener aujourd'hui.
En 2014, ce sont 1 milliard de baisse d'impôts en direction des 3,2 millions de foyers fiscaux modestes qui sont prévus grâce notamment aux bons résultats de la lutte contre la fraude fiscale. Sur ce total, 1,4 million verra sa note allégée, et 1,8 million ne devrait pas ou plus payer d'impôts sur le revenu cette année.
Deux ans à votre service pour défendre le Cher à Paris
Au niveau de la circonscription, j'ai voulu dès mon entrée en fonction agir pour défendre les priorités que je m'étais fixées : l'emploi, la santé pour tous et la défense des services publics.
Je suis donc intervenu dans de nombreux dossiers économiques et sociaux :
Pour la défense de l'emploi, j'ai suivi au jour le jour le dossier de l'imprimerie Clerc jusqu'à la reprise et continue encore de suivre avec attention l'évolution de cette industrie locale.
J'ai également défendu les emplois de l'industrie de la défense, participant à la mobilisation parlementaire à Paris, en rencontrant le directeur de cabinet du Ministre et en attirant l'attention du Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian qui a bien voulu venir visiter les sites de MBDA et Nexter de Bourges.
Cette lutte pour l'emploi s'est aussi traduite par la création de nombreux emplois dans le sud de la circonscription grâce aux emplois d'avenir. Ce sont alors des jeunes qui sortent du chômage qui trouvent un vrai travail et une vraie formation pendant 3 ans. Mais aussi des associations, des établissements publics qui ont alors la capacité de développer leurs activités.
Le domaine de la Santé et la lutte contre la désertification médicale a fait l'objet d'un travail permanent en collaboration avec les différents acteurs locaux comme le Conseil général et l'ARS.
J'ai défendu le pôle de Santé pluridisciplinaire du Val d'Auron qui devrait ouvrir courant 2015, obtenu le maintien du pôle de santé de Saint-Amand-Montrond pour le sud du département et organisé les premiers Etats-Généraux de la Santé du département.
La défense et le maintien des services publics avec la défense de la ligne SNCF historique de Montluçon- Saint-Amand-Montrond - Paris, la mise en place de bornes électriques et la création de postes dans l'éducation primaire qui a mis fin à la diminution constante des effectifs du département.
Être député, c'est pour moi faire preuve de réactivité et savoir être influent pour défendre les dossiers à l'Assemblée et auprès du gouvernement. C'est un travail au quotidien qui se fait de manière collégiale, en travaillant de concert avec les acteurs locaux et institutions, quelles que soient leurs sensibilités, dans l'intérêt du territoire.
Enfin être député implique d'être sur le terrain, d'aller à la rencontre des habitants de la circonscription, élus et associations afin de connaître leurs préoccupations et difficultés.
Naturellement nous ne sommes pas au bout du chemin. Un quinquennat dure cinq ans, celui-ci n'en est pas même à la moitié. Le président de la République l'a encore réaffirmé lors de ses interventions : l'action conduite devra être et sera jugée à la fin du quinquennat.
Deux ans plus tard, de nombreux projets sont en cours et d'autres à venir. Les trois prochaines années doivent permettre de réaliser et poursuivre nos efforts dans l'intérêt des Français et de notre pays. Et, en même temps que l'on doit insister sur le travail à fournir sans relâche pour améliorer la vie quotidienne des Français, de premiers constats peuvent être dressés sur l'action qui a été conduite.
la suite
 http://www.yann-galut.com/
Le Blog d'Irène Félix
changement de blog
comment y aller ?????? qui peut répondre ???
a suivre
http://irenefelix.fr/
 
Le Blog de Pascal Blanc
RIEN de nouveau depuis les élections.
Suite
http://pascalblanc.wordpress.com/
RETOUR EN HAUT DE PAGE

Contact : - Mentions légales