le site d'informations de Bourges - Bourges-info

L'INFO MENSUELLE DE BOURGES
un MAG paraissant tous les 1 er du mois (gratuit et sans pub)
Edition du 1 janvier 2021 mise a jour 9 janvier
Bourges-Info.com
1er JANVIER 2021
RETOUR
Semaine 00
NUMERO PRECEDENT BD_BULLES_2018
Mme MICHU
BD BULLES 2014 ARCHIVES DE BOURGES INFO
Sommaire du Mag
du 1/1/2021
- Le Cher et Bourges avec un couvre-feu avancé à 18 heures.
 
- Inquiétude sur janvier et la crainte d'un reconfinement de plus !
 
- le Covid 19 à Bourges et dans le Cher : en décembre, il fut toujours très fort.
 
- Yann Galut, "je me ferais vacciner".
 
- La population, "remontada" de Bourges : + 117 habitants.
 
- L'adjointe à l'écologie toujours en place.
 
- Bourges et le label de "ville moche".
 
- Lumières et projections à Lallemant : peut mieux faire.
 
- L'opposition municipale coupée en 3.
 
- EHPAD de Bellevue :c'est toujours l'inquiétude.
 
- Cujas : et encore des études toujours des études, mais la place reste vide.
 
- Basket et les "Tangos" vont bien toujours gagnantes.
 
- le sport amateur et la culture "à l'arrêt".
 
-La citation du mois :
 

"Les gens incompétents tirés au sort dans la convention citoyenne .... c'est dangereux".

 

Jean Dominique Giuliani

 

1 er JANVIER 2021

>>>Réagir 

>>>cliquer ici

EDITORIAL du 1 er janvier
Le traditionnel "Bonne année et surtout bonne santé 2021" aura un drôle de goût, et en écoutant ces mots chacun pourra se demander s'il s'agit d'un trait d'humour ?
 
Dernière info de l'année : Nul ne sait pourquoi le virus circule si vite dans le Cher, bien sûr, il y a encore trop de masques qui ne sont pas mis en ville, et les gestes barrières un peu approximatifs, mais les berruyers ne sont pas plus indisciplinés que des lillois ou des marseillais, alors que se passe-t-il ?
On ne sait pas. Alors, le couvre feu avancé peut être à la fois un choc psychologique, un rappel indispensable, et un moyen peut être de diminuer la marche du virus en pays berrichon.
Et puis le maire Yann Galut vient de dire,"je me ferais vacciner car c'est la seule solution pour enrayer cette pandémie".
 
Quant à la situation nationale quand ça va mal, ça va mal, et les emmerdes, ça se déplace en escadrille comme disait Chirac.
 
A niveau national, regardez une chaîne d'info 3 heures et vous saurez tout et son contraire.
Quand à l'action municipale, il est urgent d'attendre, pour l'instant c'est aussi flou que la situation nationale. Il faut juste demander au maire de reprendre en main ses adjoints, les propos de Mme Menguy, écolo irresponsable, 4 jours après la présence de la ministre de la Défense est un acte inqualifiable.
 
Ceci dit entre les dogmatiques, les bisounours et les incompétents, il a du travail Yann Galut. Et même si la période est particulièrement difficile, une crise sanitaire de cette ampleur, c'est du jamais vu... encore faut-il ne pas accumuler les erreurs.
Bon courage monsieur le maire.
roland narboux
>>>cliquer ici
 
A LA "UNE" DE BOURGES-INFO
Olivier MICHEL
 
Il a reçu la médaille de la Légion d'Honneur il y a 4 jours dans des salons de l'Hôtel de Ville.
Médecin chef à l'Hôpital Jacques Coeur et colonel de réserve, c'est à ce titre qu'il a reçu cette prestigieuse médaille, en présence de plusieurs personnalités dont Serge Lepeltier, et le maire Yann Galut.
 
BOURGES A LA TELE
La Poste de Bourges
au 20 heures de TF 1
 
Comment sont assurés les services publics dans une ville moyenne ?
C'est TF 1 pour son journal de 20 heures qui est venu à Bourges et fait un excellent reportage à la Poste de la rue Moyenne.
 
IMAGE DU MOIS
Bourges ville de patrimoine.
 
On ne s'en lasse pas de la ville moche, et cela ne s'arrange pas, le projet du Bon Pasteur n'est pas pour rendre optimiste.
 
 
LA PERSONNALITE DU MOIS
 
Lylian Lasnier
 
Il fut un conseiller municipal actif et efficace, et il est sur le plan associatif, avec les Amis de Jacques Coeur. Il était présent chaque fois qu'une animation se présentait. Après le décès de Jacques Laffitte, c'est Lylian qui a pris la présidence de la Banque Alimentaire.
 

COMBIEN ça COÛTE ?
5, 1 million d'euros
 
C'est la somme selon le maire Yann Galut de ce que coûte la crise sanitaire à Bourges, donc on augmente les taxes.

Réponse de Pascal Blanc :

" Et dire que nous avons entendu pendant 6 ans l'opposition municipale de l'époque s'offusquer devant l'augmentation des tarifs municipaux que nous justifions pour les mêmes raisons que le font aujourd'hui H. Lefelle et Y. Bedin ".

LE CHIFFRE DU MOIS
100 places
 
C'est bien le nombre de places de stationnement qui ont été supprimées place Cujas, et les réactions des élus est consternante :
" Cujas devient la place du plaisir ! " et la photo le montre bien ... Cujas vide et triste.
 
Les réactions, hormis quelques écolos dogmatiques est de ce type : « stupéfait de voir qu’on bloque un parking de 100 places depuis huit mois, pour faire quelques animations peu suivies ».

C'EST QUOI ???
Cette photo ci-dessous,
c'est OU ?
 
Quel est le nom de ces formes ?
 
Les arbres de "Savoy Bien"
 

Le mois dernier :
 
C'était rue Voltaire
BRAVO
aux Amis du Vieux Bourges Plus.
 
BIENTOT 2021
LES ILLUMINATIONS
 
Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d'année. On n'ose plus dire "et bonne année 2021, en se rappelant ce que l'on avait dit il y a tout juste un an avec 2020.
 
 

 
en savoir plus >>>cliquer
 
1 er janvier 2021

2020 >>>Réagir  

 En savoir plus sur Bourges: http://encyclopedie-bourges.com/  


Pas simple de faire ce site d'informations locales lorsqu'il n'est pas possible de se déplacer en toute sécurité
FLASH INFO LE COUVRE FEU A 18 H A BOURGES
Le couvre feu avancé à 18 heures dans le Cher et à Bourges.
Courageusement Monsieur le préfet a signé l'arrêté le samedi matin 9 janvier pour une mise en application le dimanche 10, et ceci à la grande fureur des élus de Bourges et du département, seul le maire de St Amand et le député François Cormier Bouligeon, ont été favorables à cette mesure prise compte tenu de la circulation du virus.
 
FLASH BOURGES : population
La population de Bourges et du Cher :
 
Le résultat du recensement au 1 er janvier 2021 pour Bourges correspond au "millésime" 2018, il est de 64668 habitants en population municipale soit + 117 habitants de plus que l'an dernier. Du jamais vu depuis des années : en tout cas à Bourges, ça remonte !
 
Rappelons qu'au recensement de l'an dernier au 1 er janvier 2020 pour Bourges au "millésime" 2017 nous étions à 64551 habitants. ( rappelons quelques chiffres, comme ce 71155 en 2007)
Pour résumer, la baisse de la population de Bourges est encore de 2521 habitants en 5 ans.
 
Le département du Cher est à 303 408 pour le millésine 2018, c'est à dire 848 habitants de moins que l'an dernier.
Ce qui fait une baisse de 8242 habitants du Cher depuis 2013, une baisse de 0,5% par an.

Les réseaux sociaux s'emballent sur la rue Moyenne
Hormis pour les bisounours du Conseil municipal sur Cujas et la rue Moyenne, la "place du plaisir" ne fait pas l'unanimité.
Une fronde qui aura des conséquences.
On peut lire parmi les plus courriers significatifs : " Pour ma part, je pense que le centre-ville ne me verra plus. La multiplication des STOP rue Moyenne est une honte. Regardez la consommation d'une voiture qui s'arrête tous les 50 mètres. " et ce n'est pas madame Michu qui parle !
 
 

Urbanisme
Baudens, c'est reparti, on avait eu au milieu de la décennie 2010 des immeubles pour le moins d'une esthétique contestable. La laideur de l'immeuble Pôle Emploi est dénoncée par beaucoup.
Une nouvelle phase arrive très ambitieuse, avec logements, commerces, espérons que ce soit de qualité et beau à la fois.
 

Et l'échangeur de l'autoroute ?
Finalement on s'oriente vers une sécurisation "a minima" de l'entrée à Bourges par l'échangeur actuel, avec une bretelle dans un premier temps et une étude a plus long terme d'une nouvelle sortie dont le lieu reste à définir .
Notons que cette " urgence sécuritaire " est demandée depuis plus de 4 ans par une association Be Sud.
 
Et le masque à Bourges ?
Quand on voit le nombre de personnes, même minoritaires qui ne portaient pas le masque à Bourges, ces derniers jours, on ne doit pas s'étonner que le covid 19 poursuit sa course.
 
DERNIERES INFOS BOURGES, le CORONAVIRUS et le RESTE
Cela devait arriver, la circulation du virus se poursuit, il y a encore 10% des gens dans la rue Moyenne qui ne portent pas de masque.
Une mauvaise fin d'année, et la crainte d'un accroissement de la pandémie en France et à Bourges : moral dans les chaussettes.
 
Yann Galut écrit dans facebook à propos du vaccin :
"Je me ferais vacciner, car j'ai eu la maladie en octobre et je ne suis toujours pas remis alors que je n'étais pas considéré à risque et que je suis sportif".
 
Couvre feu et déconfinement : à nouveau le stationnement redevient payant à Bourges ! Celui qui se retrouve à gagné. Rue Moyenne dans un sens puis dans un autre, stationnement payant puis gratuit puis repayant, l'école ouverte mais il ne faut pas y aller 48 heures avant les vacances... Comment on appelle tout ça : un joli foutoir.
 
Finances ?
Bourges a du faire face à une baisse des recettes couplée à une augmentation des dépenses.
La crise sanitaire coûte 5,1 millions d'euros à la ville.
Et le maire fait voter une motion demandant à l'Etat de compenser les pertes des finances dues à la crise sanitaire.
La transparence devrait nous permettre de savoir ce qui a coûté plus cher et ce qui n'a pas été fait et donc n'a pas été dépensé.
 
Débaptiser les rues de Bourges : une urgence !!!
Et on pouvait penser qu'un Elu, même dans l'opposition, dans sa fonction, avait du travail important et urgent surtout dans la période actuelle.
Et voilà que l'un d'eux se lance dans une croisade pour faire débaptiser une rue de Bourges.
 
 
 
 
INFO INFO VILLE A BOURGES
Il a fait une découverte l'élu "macroniste", il a appris que Jean Baffier était, par certains écrits antisémite et qu'il avait une rue à Bourges. Ce scoop est dans toutes les études et autres écrits sur ce sculpteur local depuis un siècle !
 
On aurait élu des pantin irresponsables ? On est en pleine pandémie à Bourges, la foule est dans les magasins, les queues se forment dehors, certains masques tombent. Bref , c'est le bazar à Bourges. Et pendant ce temps des élus qui n'ont rien d'autre à faire veulent changer des noms de rues.
 
Trois groupes dans l'Opposition, c'est la dernière facétie… il y aura un groupe Mousny de 6 , un autre groupe Mercier de 2 et un troisième de 2 emmené par Speter-Lejeune.
Yann Galut est tranquille pour un moment.
 
Politique et le député Loïc Kervan quitte La République en Marche pour aller à Agir… ça ne devrait pas changer la face du monde ni celle du pays ni celle du Cher et de Bourges.
 
Le site du Bon Pasteur, espérons que ce sera moins laid que ce qui se fait à Baudens, on va finir par mériter notre trophée de ville moche... Heureusement que l'on a la cathédrale.
 
CULTURE - TOURISME LA VILLE A L'ARRET ...
Grand succès ce jour pour l'artiste Florizale, avec sa "chasse aux portes de fées" dans la ville de Bourges.
Petits et grands ont sillonné la ville pour découvrir les œuvres de l'artiste.
Pour l'occasion, elle avait orné chacune de ses créations de neige de Noël.
Elle se dit surprise par le succès de l'activité et répond qu'elle travaille activement pour répondre à tous ceux qui lui ont passé commande.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
De notre correspondant spécial en centre-ville sur les projections à l'hôtel Lallemant :
" Le texte introductif est complètement inepte, il nous apprend qu'Ursine découvre Noël (en interrompant son cycle hivernal de repos).
Les gens autour de moi ne savent pas qui est cet ours et de quoi il en retourne.
On voit l'ours traverser la cour, des lumières rebondir puis l'animation "de Noël" commence.
C'est un galimatias de boules de Noël, de branches de sapin, de neige, de glace, de jouets (souvent moches) et de pères Noël avec un ours qui apparaît une fois pour jouer avec les décorations et qu'on voit une seconde fois courir en silhouette car cela devait coûter moins cher à produire.
C'est affligeant".
Inversement, nous avons reçu quelques mails sur cette animation : "c'est pas terrible, mais c'est pour les enfants", et d'autres venant de visiteurs qui ont aimé...
 

C'est à la fois la colère, la résignation, le fatalisme et la compréhension, avec la crise sanitaire et ce virus qui mute, qui mute pas, qui reste aux frontières, qui traverse les frontières le tout en attendant un vaccin, qui arrive au compte-goutte.
Dans le monde de la culture et du tourisme c'est la consternation.
 
SPORT SPORT A BOURGES EN 2020 ...
Basket :
Bourges basket : un sans faute en championnat.
Jouer à huis clos est une vraie difficulté.
Et une belle victoire face à Basket Landes ce samedi 9 janvier.
 
 
 
 
 
 
 
EXIT la fête du rugby à Bourges pour la Coupe du Monde de 2023. Le rugby avec le camp de base génèré par la précédente municipalité ne se fera pas à Bourges, c'est un retrait et une défaite en rase campagne.
Oui la ville devait être camp de base… sur proposition de Nathalie Bonnefoy et Pascal Blanc, et les élus actuels ont dénoncé cette initiative : Bourges se désiste. Et le prétexte c'est que les travaux du stade Depège ne seront pas terminés en 2023.
Une médaille à celui qui a trouvé le prétexte dirait madame Michu.
 
 
LES LIVRES DU MOIS
LIVRES SUR BOURGES
J'ai juste fait "livres sur Bourges" dans Google et j'ai eu la surprise de voir que j'étais nommé avec de nombreux livres, aussi bien des récents que des anciens épuisés depuis longtemps.
Mais aujourd'hui c'est le livre de mon ami Emile Meslé que je veux mettre en avant . Ce livre sur l'Histoire de Bourges, c'est le seul de ce type qui est remarquable, même s'il date des années 1980. (18 euros chez Rakuten).
 
Aucun des "historiens" ou autre professeur ou autre spécialiste n'a été capable de faire un livre de ce genre qui raconte notre Histoire de Bourges depuis les Celtes jusqu'à Yann Galut.
Pour ma part j'avais traité le XX ième siècle en 3 volumes, il reste juste à publier les autres siècles qui manquent c'est à dire 19 siècle au moins.
 
LES FILMS DU MOIS AUX CGR A BOURGES
LES CGR sont à nouveau fermés Une reprise envisagée peut-être pour le courant de janvier 2021. Quant aux cartes elles seront valables jusqu'au 31 mars 2021. 
 
"HISTOIRE" ENCORE UNE HISTOIRE DE RUE
la rue Alexis Carrel.
J’ai été un des responsables de ces noms de rue pendant près de 20 ans.
A plusieurs reprise il y avait eu des demandes de l’opposition de l’époque, je crois Madame Guilloneau, aujourd’hui disparue, pour changer ce nom d’Alexis Carrel.
Nous étions très ennuyés. Par principe monsieur le maire Serge Lepeltier était opposé à toute suppression d’un nom de rue donné auparavant. “On ne débaptise pas une rue”.
Il y avait à l’époque des demandes pour changer Robespierre, Georges Claude ou Jacques Duclos ... et bien d’autres !!! C’était non.
Et puis un jour dans le cadre du renouvèlement urbain, vers la rue Alexis Carrel, on devait supprimer cette pour un motif purement urbanistique une nouvelle rue la remplaçant en partie
Et c’était à quelques mètres de distance qu’elle était retracée.
Certains regardent alors qui était Alexis Carrel que je connaissais bien ayant lu “l’Homme cet inconnu”, et il avait eu le prix Nobel de médecine, il était de Lyon, et était devenu un grand savant.
Mais il était proche de Pétain et surtout il avait écrit sur l’eugénisme, des notes difficiles à lire au plan de l’éthique, qui, poussées à l'extrême aboutiront aux théories eugénistes des nazis.
Bref un grand personnage devenu très controversé qui meurt en 1944.
Et comme on supprimait d’une manière matérielle la rue Alexis Carrel, finalement, comme des jésuites, on était désolé, mais on allait construire une autre rue, laquelle pourrait avoir une autre nom, supprimant ainsi la rue Alexis Carrel.
Et c’est ce qui fut fait.
 

Le nom proposé étant Adélaïde Hautvall, une femme médecin et résistante, il n’y eu aucun problème.
 
QUESTIONS A BOURGES

Question 1 :

Que faire pour que 100% des gens à Bourges portent le masque de protection.?

 Question 2

Comment se passera la vaccination à Bourges ?

 

 
ET ENCORE
 
 

 
- MBDA recrute et le dit sur les panneaux 4X3 de Bourges.
 
- La légion d'honneur remise à Olivier Michel.
 
- Les illuminations de la ville.
 
- La sécurisation de la sortie d'autoroute pourrait se faire.
- La place Cujas vide et les "stop" rue Moyenne : la colère du centre ville.
 
- le dérapage de l'élue à l'écologie qui est toujours en place.
 
- Changer le nom des rues : du n'importe quoi.

- Avec le projet du Bon Pasteur : toujours en tête des villes moches.
 
1/ Le Muséum
 
Les photos seront-elles de retour au Muséum à Bourges à la mi-janvier c'est possible ! Mais rien n'est certain. On doit pouvoir se procurer l'ouvrage sur ces photos avec 34 euros c'est le prix de l'ouvrage WILDLIFE qui représente les photographies du Muséum de la grande et traditionnelle exposition Nature pour cette année.
2/ Les Amis de Jacques Coeur et Diseurs du Berry.
Les Amis de Jacques Coeur sur internet, à défaut d'être en cortège dans les rues... Des Vidéos sont régulièrement mises en ligne sur l'Histoire de Jacques Coeur et l'Histoire de Bourges, Allez voir ces séquences sur le site des Amis de Jacques Coeur. Le reste dans Facebook ou sur You tube.
3/ Le Printemps de Bourges
Le Printemps de Bourges de 2021 avec une bonne nouvelle, il aura lieu et une mauvaise, les concerts du W sont annulés.
Un retour à 1977 avec des artistes en devenir dans des salles plus petites et pourquoi pas des créations comme dans les années 1980. Boris Vedel tient bien la barre.

4/ Le mur de Jo Di Bona

Magnifique mur que la réalisation de Jo Di Bona sur l'ancienne Maison de la Culture,
Un magnifique portait dans le milieu en noir et blanc et des bombes et collages, le tout très coloré, ce qui met en valeur le portrait de la partie centrale.
C'est un " street artist "

 
COUP DE GUEULE JEAN BAFFIER
Le Berry Républicain nous informe qu'un conseiller municipal de Bourges (en quête d’une notoriété facile ?) veut débaptiser la rue Jean Baffier. Quel est le motif ? Le grand sculpteur berrichon avait des idées politiques sulfureuses. Ce qui est vrai.
Mais n’y-a-t-il pas d’autres chats à fouetter actuellement ? Lire dans Gilblog :https://www.gilblog.fr/index.html
" l’heure où tant de français galèrent, n’y a-t-il pas plus urgent que de débaptiser une rue de Bourges ? Par exemple aider les Restaurants du Cœur, le Secours Populaire, le Secours Catholique, qui peinent à faire face à l’afflux de chômeurs occasionné par la politique libérale et la gestion de l’épidémie ?
Certes Jean Baffier fut en son temps un antisémite alors que la France était divisée en deux camps : Dreyfusards et anti Dreyfusards. Il l’a dit, il l’a écrit et il faut s’en souvenir. Beaucoup d’artistes se montrent plus accomplis dans leurs œuvres que dans leur pensée politique ou dans leur morale, et Jean Baffier en fait partie, ce qui mérite d’être expliqué aux jeunes générations et rappelé aux autres…."
Mais monsieur Ludwig Speter-Lejeune plein d’un zèle soudain, n’a probablement pas vu de sculptures de Jean Baffier, et s’il en a vu, il n’a sans doute pas réfléchi à leur signification et à leur message (je saisis l’occasion pour lui recommander d’aller au nouveau musée de Sancoins consacré au grand sculpteur). "
 
COUP DE GUEULE FERMONS NOS INDUSTRIES D'ARMEMENTS !
Aurions nous élu à Bourges une innocente ?
On doit se poser la question après les propos qu'elle a tenue, au sujet d'une délibération concernant ASB qui fabrique des batteries en particulier pour les missiles. Voilà que Madame Menguy, retenez son nom, a dit dans une séance du Conseil municipal de la ville de Bourges son aversion pour les industries d'armement avec ces mots : " Préparer la guerre pour préparer la paix est une absurdité".
Il serait temps que Yann Galut reprenne en mains ses adjoints, dont la tendance à dire et à faire n'importe quoi commence à irriter ses plus chauds partisans.
Pour madame Menguy, les 1500 employés de MBDA, tout comme les centaines d'autres de Nexter et de la DGA apprécieront. Décidément, les écolos ne changeront pas, toujours aussi délicats avec la réalité
 
INDISCRETIONS A BOURGES, MADAME MICHU M'A DIT ... EN 2020
Madame Michu :
Madame Michu vous dit ce que le Berry Républicain, le Petit Berrichon, feu le Big Journal, n'osent pas vous dire.
Quant aux réseaux sociaux, ils disent tout et parfois n'importe quoi. bref.
 
Je vas vous dire, mais on est pas raisonnable, vers le vendeur d'huîtres en face de Feuillette, il s'étaient six à touche toute dégustant huîtres et vins blanc, et sans masque, si l'un était positif alors il y en à demain cinq autres qui sont rentrés dans leur famille avec leurs huîtres et le Covid....
 
Ah ben, on l'a vu le Yann Galut à la télé , fâché comme un talune, mais un peu démago le maire, et même un peu populiste, et pourtant il a attrapé le virus .
 
- Oui, 86 ans aux prunes et presque toutes mes dents, et je suis comme le monsieur Galut, demain je me fais vacciner à la première heure. Quand je dis demain, si c'est comme pour avoir un masque en mars dernier, je serais ben piqué en septembre 2021, j'espère tenir jusque là !
 
- ça alors, voilà qu'à Bourges va être créer un groupe de travail sur la pyrotechnie ... il y aura des spécialistes de l'industrie, des militaires et aussi des élus... je suis sur que la dame Menguy qui fait des exploits dans notre ville par ses déclarations va postuler pour torpiller ce projet sur les produits explosifs.
 
- J'en connais qui vont être contents, j'ai lu dans mon Berry de la semaine dernière, car je ne sors presque plus et un président des commerçants a déclaré que "le monde des commerçants non sédentaires n'est pas un monde de fonctionnaires, de paperasserie" les gens de la mairie qui sont des fonctionnaires sont très contents...
 
- C'est pas parce qu'il y a le virus, que c'est facile de faire des images sur les monuments de Bourges qu'il faut faire n'importe quoi. Certains ont-y vu la façade Lallemant, c'est juste prétentieux, et mon fils est encore plus méchant, c'est dire : "c'est vide de sens et kitsch. Aucune prouesse technique ni poésie, c'est juste une animation pour dire qu'il y a une animation et cela ne ressemble à rien". Il est pire que moi..

- Toujours à Lallemant, le public était livré à lui-même ne sait que faire et rien n'est mis en œuvre pour la sécurité du public sinon un jeune homme à l'entrée affublé d'un chapeau de père Noël qui doit compter le nombre de personnes. Les personnes se marchent dans la cour sur les pieds pour avoir le meilleur point de vue.
 
- Le constat est affligeant et illustre la tendance d'une époque où il vaut mieux faire beaucoup de bruit autour de n'importe quoi plutôt que de construire dans le temps quoi que ce soit de durable et d'intelligent.
- Moi, Germaine Michu dont le grand père travaillait chez Hanriot en 1930, mon père et ma mère à la SNCAC et j'ai été au tirage de plans avec monsieur Meyvial à l'aérospatiale dans les années 70, je demande à monsieur le maire, M Yann Galut de réagir.
Mme Menguy dérape grave, si il n'y avait pas MBDA, Nexter et les autres, il n'y aurait plus de ville de Bourges. Un mot plus fort qu'idiote, je n'ai pas trouvé mais j'attends avec tous ceux qui ont travaillé à l'usine de la rue Le Brix une suite.
 
- Alors là, bien vu monsieur le vétérinaire, oui le monsieur Brossard, il a bien mouché l'élu sur le virus. Ce dernier disant que "le virus circulait beaucoup dans le Cher", il a répliqué dans mon Berry Républicain : " Non, le virus ne circule pas, nous le faisons circuler" et il a bien raison, c'est pas le petit virus qui se promène, c'est nous et j'en connais, qui le diffusent par leur inconscience.
 
- Que va devenir la salle de recueillement ? visiblement elle est condamnée. C'était une des grandes réalisations du maire d'avant et je ne rigole pas... vous savez à mon âge.
 
- Il faut qu'ils aient le moral des organisateurs de notre Printemps de Bourges, et il a toujours des idées le monsieur Boris Vedel.
 
- Enfin, les élus semblent comprendre que la sortie d'autoroute à Bourges est dangereuse, ils étaient pas un peu bouchés jusqu'ici ? En tout cas, c'est comme le paulte du monsieur Sandrier, il faut entre 20 et 40 lustres pour qu'un projet aboutisse.
 
Vous voulez réagir,
alors comme les autres consultations ....
EXPRIMEZ VOTRE AVIS dans le Grand débat de madame Michu
écrivez à : madame Michu bourges-info.com
Mais ce n'est pas certain que ça nous serve !
 
Rechercher dans Bourges-info un sujet donné :
RETROUVEZ 2019 car il faut oublier 2020
 
RETOUR EN HAUT DE PAGE

 

Contact : - Mentions légales