le site d'informations de Bourges - Bourges-info

L'INFO MENSUELLE DE BOURGES
un MAG paraissant tous les 1 er du mois (gratuit et sans pub)
Edition du 1 er mai (en test le 30 avril).
Bourges-Info.com
MAI 2018
Semaine 18
NUMERO PRECEDENT BD_BULLES_2017
Mme MICHU
BD BULLES 2014 ARCHIVES DE BOURGES INFO
Sommaire du Mag
de mai 2018
- Après la pluie, le froid, la neige fin mars ce fut les grosses chaleurs de quelques jours et la grosse pluie ...
 
- Le Printemps de Bourges c'est fini : un bon cru à 80 000 spectateurs.
 
-Maison de la Culture : première pierre par la ministre.
 
- Edouard Philippe à Bourges et dans le Cher pour 3 jours.
 
- Basket : les Tangos et la 10 ° Coupe de France.
 
- Agnès Sorel Reine des Médiévales.
 
- Quid des Nuits Lumière 2018 ?
 
La citation du mois :
 
" La meilleure façon d'être fidèle à un héritage, c'est de le réinventer"
 

Françoise Nyssen

au sujet de notre Maison de la Culture

 

- LES BLOGS

MAI 2018

>>>Réagir 

>>>cliquer ici

EDITORIAL
Bourges-info se poursuit avec un événement symbolique : la pose de la Première pierre de la nouvelle Maison de la Culture, par la ministre de la Culture François Nyssen.
Un beau moment : cette fois, elle se fera bien et sera ouverte dans 2 ans.
Un Printemps de Bourges qui reste envers et contre tout "le" grand événement annuel de la ville même si il diminue en journées pleines, même si il devient de plus en plus "parisien", même si ... même si.
Quant aux concerts, chacun peut trouver son bonheur et la jeunesse est venue en masse.
 
 
Et puis demain, le gouvernement, comme le fit Charles VII, descend de Paris, pour se ressourcer dans la province du Berry.
Il faudra que ce soit au delà de la "Com", avec du concret.
roland narboux

IMAGE DU MOIS

LE PRINTEMPS

Deux images caractéristiques du Printemps de Bourges 2018 : la foule et les spectacles (Les Brigitte).

ET BOURGES A LA TELE

 

Pas une grande couverture médiatique sur les grandes chaînes de télévision, quelques flash.... En attendant le Premier ministre.

LA PERSONNALITE DU MOIS
Christophe Ballet
 
C'est l'architecte qui fera la Maison de la Culture à Séraucourt, on lui doit l'Ecole de danse et de musique, mais aussi des bâtiments à George Sand et universitaires à Bourges.
L'agence Ivars et Ballet date de 1990, et c'est en 2004 que Roger Ivars a disparu dans le tsunami.
 
LE CHIFFRE DU MOIS
200 000 festivaliers
 
C'est le chiffre que l'on donne depuis des lustres pour indiquer l
En fait on n'en sait rien, c'est comme le nombre d'entrées annuelles dans la Cathédrale, c'est au "doigt mouillé", sans aucun instrument de mesure.
Mais 200 000 est un bon chiffre que personne ne peut vérifier donc ne peut contester.
 
(Photo VdB)

COMBIEN ça COÛTE ?
35 000 euros
 
C'est le coût pour la Ville et l'agglo, donc pour vos impôts de la réalisation du guide Hachette sur Bourges et autour.
Il a un grand mérite, ce guide : c'est d'exister. Quant au reste et au contenu, nous laissons le lecteur de juger.
 
 
LE SAVIEZ-VOUS ?

DU N'IMPORTE QUOI !

La Promenade des Remparts a été réhabilitée par Pierre Antoine Guinot, et c'est une belle réussite.

Mais pourquoi le Conseil départemental laisse-t-il à l'abandon une tour qui s'écroule alors que les étais sont "bouffés par les vers".

 
POLEMIQUES
La Prime pour les vélos électriques
 
lutte jusqu'à ce jour, les élus avaient résisté au lobby du vélo voulant, subventionner l'achat de vélos électrique, et après 1 an de lutte, le lobby a gagné.
Désormais il y a une prime pour l'achat d'un vélo électrique.
 
C'EST QUOI ???
Cette photo ci-dessous,
c'est QUOI ? Et c'est OU ? Et c'est QUI et Pourquoi ?
 
 

Le mois dernier :
Un drapeau royaliste lors de l'animation des Diseurs du Berry en mars dernier.
 
ET VINT UNE BELLE RUE...

Rue Louis Moinet : enfin !!!!

Comme chacun ne le sait pas, mais Louis Moinet qui est né à Bourges fut un génie de l'horlogerie, on lui doit 2 traités sur l'horlogerie et il est tout de même l'inventeur du chronographe, c'est à dire du chronomètre !

Et il aura son nom à une petite rue, perpendiculaire à la rue Moyenne, à l'angle duquel il habitat alors qu'il était professeur au Lycée de Bourges.

en savoir plus >>>cliquer
BOURGES PERD LA BOULE

LA COUPOLE

La coupole de la météo de Bourges était à terre la semaine dernière, jetant la consternation dans le voisinage qui voyait déjà partir la météo vers Orléans ou Tours.

 
LE RETROVISEUR
C'était en 2016
Printemps de Bourges et
Maison de la Culture :
un dossier sans fin.
 
Alors, on fait quoi ?
Chacun de dire à la municipalité "il faut commencer par abattre les arbres et pour cela assurer la sécurité du site avec des forces de police.
Mais, qui peut penser qu'à court terme la police qui doit, de manière dramatique assurer la sécurité des français face au terrorisme va se disperser pour empêcher les écologistes de se mettre en travers des tronçonneuses ?
NON : s'il faut refaire une Maison de la Culture, il est urgent d'attendre.
Quant au collectif Séraucourt il diffuse un flyer sur "comment gaspiller des millions".
 
C'EST LA PHOTO DU MOIS ...

Après le TGV enterré, voici l'hypeloop,

Philippe Bensac fait feu de tout bois, après le fiasco du TGV via Bourges, il est parti pour l'hyperloop qui mettra Bourges à 20 minutes de Paris...

En attendant, il joue les maires de Bourges, maniant la truelle mieux que beaucoup !

 
Mai 2018

2017 >>>Réagir  

 En savoir plus sur Bourges: http://encyclopedie-bourges.com/  

PdB PRINTEMPS DE BOURGES 2018
Le Printemps de Bourges :>>> cliquer
"on ne le sentait pas ce Printemps", et bien erreur, il fut de très bonne facture après une journée du 24 avril à oublier et un dernier jour pluvieux.
 
Très orienté dans l'actualité musicale, avec une volonté de prolonger les concerts dans les salles par deux éléments plus importants qu'à l'habitude :
 
- les scènes ouvertes et gratuite aux Rives d'Auron et place Séraucourt, avec beaucoup de musique de manière presque permanente.
 
- la ville et ses bars et autres terrasses faisaient le plein.et là, la foule était en masse, en particulier le jeudi, le vendredi et le samedi. Shaka Ponk,
 
PdB PRINTEMPS DE BOURGES 2018
Le Printemps de Bourges 42 ième édition :>>> cliquer
 
Un bon cru que cette édition 2018, ce qui n'était pas évident avec cette troisième saison de Boris Vedel, nouveau directeur, au vu du programme qui, à priori n'était pas très excitant.
 
Et puis, le temps aidant (au début du festival), et une bonne communication nationale (les Victoires de la Musique) ont donné le "la", et les festivaliers sont venus en masse.
 
Le pari de B. Vedel, c'était d'ouvrir davantage le festival sur la ville, et ce fut une réussite, même si on remarquera que les commerçants, si on excepte les bars et restaurants n'ont pas joué le jeu, mais cela dure depuis 40 ans, ils n'ont rien fait dans leur vitrine, ni déco, ni affiche.
 
Dans les salles, de grands spectacles sans très grosse pointure, mais bien connus des jeunes, ce sera Orelsan, qui doit beaucoup au Printemps depuis 2009, mais aussi Shaka Ponk des habitués, Charlotte Gainsbourg, Juliette Armanet, les Brigitte, Synapson ou Feder et Bigflo & Oli pour clore le festival, cette fois sous la pluie.
 
Des scènes ouvertes en nombre et qui jouaient en permanence ou presque, et un bel hommage à Léonard Cohen, c'est à dire un spectacle à la Cathédrale, ce qui n'était pas le cas l'an dernier.
 
En résumé, très bon Printemps de Bourges avec plus de 80 000 entrées.
 
 
 
 
DOSSIER PREMIERE PIERRE DE LA MAISON DE LA CULTURE
Ils sont venus, ils sont tous la, ou presque, le "Tout Bourges" est venu à la pose de la Première pierre de la Nouvelle Maison de la Culture, sur les pentes de Séraucourt.
On notera que l'art de manier la truelle n'est pas donné à tout le monde ... mais c'est au pied du mur que l'on reconnaît le maçon !
Une belle cérémonie, avec la présence de Mme Françoise Nyssen ministre de la Culture et des discours intéressants rappelant à chaque fois ce que fut le Maison de la Culture de Bourges avec Malraux.
en savoir plus >>>cliquer
 
 
 
 
 

On notera la présence du Maire, du Président du Conseil départemental et des 3 député du Cher, quant à l'initiateur de cette nouvelle Structure, Serge Lepeltier il était présent, ainsi que Olivier Atlan lequel avait amené son fan club.
 
Une vidéo montrait comment serait la nouvelle Maison avec une grande salle de 700 places, une petite de 200, et deux salles de cinéma, plus un restaurant.
Les habitués voient qu'il s'agit sensiblement le même format que la Maison précédente, mais dans un bâtiment neuf du XXI ième siècle, très aéré et avec de nombreuses baies vitrées.
 
 
La pose de la première pierre de la Maison de la Culture
 
POLITIQUE EDOUARD PHILIPPE A BOURGES
La politique nationale marque le pas, et à peine le Printemps de Bourges terminé que l'on apprend que le Premier ministre, M. Edouard Philippe vient dans le Cher avec "des responsables ministériels", à Bourges, mais aussi à Noirlac, Sancerre où il a vécu, et même à Vierzon.
"T'as voulu voir Vierzon, et t'as vu Vierzon" nous disait Jacques Brel.
L'agriculture à Henrichemont
Le Tourisme à Noirlac.
Le sport au CREPS de Bourges
Le CETIM à Lahitolle
La santé à Sancoins
La désertification des centres ville à Vierzon.
Sancerre avec les viticulteurs
Ses conseillers iraient en plus voir Monin et l'Hôpital Jacques Coeur
Les fabrications d'armement à MBDA.
(tout cela sous réserve)
 
Hormis Vierzon, ce sont des domaines en pointe et qui fonctionnent bien, mais il faudrait qu'il arrive par l'Autoroute, incognito, pour voir l'état catastrophique de l'entrée avant la barrière de péage.
Et puis, son père Patrick Philippe fut proviseur à Sancerre pendant 5 ans c'était vers la fin des années 1990.
 
Il faudra rappeler que Bourges fut capitale du royaume de France.
 
POLITIQUE A BOURGES
La politique à Bourges c'est un peu la "Trêve du Printemps", mais d'importances visites ... hier une ministre de la Culture et demain le Premier ministre.
Alors les locaux s'affûtent à 2 ans des municipales :
Bataille B - B c'est à dire Blanc contre Bouligeon, c'est parti pour les municipales de 2020, Mousny et Mercier, ça rappelle 1977, et la gauche est en embuscade avec Galut.
Pour être plus clair :
Philippe Mercier est dans une mouvance de droite, avec Maël de Calan (?) . L'adjoint actuel lorgne la mairie.
Philippe Mousny se démarque de son maire ... en ne votant pas le budget mais il reste en place, surveille les uns et les autres et sera prêt si nécessaire.
François Cormier-Bouligeon, a le vent en poupe, très présent sur le terrain, et son fidèle Philippe Bensac l'aide grandement. Mais quel choix pour 2020 ?
Pascal Blanc a déjà beaucoup à faire pour que Bourges avance.
 
 

Surprise à l'Assemblée nationale avec le refus de Nadia Essayan de voter la loi sur l'immigration du gouvernement et de Gérard Colomb. Rappelons qu'elle est Modem / En Marche et député de Bourges et du Cher.
Comme chaque année, ils se précipitent au printemps, les hommes politiques nationaux, certains très connus, d'autres beaucoup moins, mais c'est un passage souvent obligé même en année non-électorale.
On se souviendra de François Mitterrand venu voir Lavilliers, ou de François Hollande sous un peu de pluie.... et surtout de Jacques Chirac en 1995, en difficulté dans la maison de la Culture... ce qui ne l'empêchera pas de gagner, avec ou sans les pommes de Saint Martin d'Auxigny. Cette année, Guillaume Peltier, Benoit Hamon, Mael de Calan, Françoise Nyssen, François Asselineau et Olivier Faure.
culture / Tourisme BOURGES, LE CHER, LE TOURISME ET SA CATHEDRALE
Le Tourisme à Bourges
 
Période creuse qui reprend des couleurs avec le Printemps et du Printemps de Bourges, puis le vrai début de la saison touristique.
 
On notera l'arrivée d'un guide Hachette, la seconde version corrigée devrait être au top l'an prochain.
 
Par contre aucune transparence dans les chiffres sur les visiteurs à Bourges ou les entrées payantes dans les musées.
 
Nouveaux échafaudages sur la cathédrale pour remettre aux normes d'aujourd'hui, les installations électriques.
 
On notera un espace sur la Place Séraucourt de Berry Province, pour le Printemps de Bourges avec les stands de produits régionaux et des chaises longues, c'est typique du Berry : bonne chaire et repos !
 
 
 
 
 
 
 
Le concours annuel de photos
 
Comme chaque année, le principe du concours consiste à prendre des photos d’habitants (prises à Bourges), selon la thématique retenue cette année : Bourges et les Berruyers en Noir et Blanc.
 
Pour concourir, les photos doivent :
montrer un ou plusieurs personnages, et être prises à Bourges, ce sera obligatoirement en noir et blanc.
Pour participer, il suffit d’envoyer avant le 17 mai 2018 candidatures et photos à la Mairie.
 
QUE FAIRE EN MAI ?
Vous êtes Berruyers alors voici le choix de Bourges-Info.com pour ce mois de mai après le Printemps de Bourges.
Maison de la Culture :
Un mois important juste après le Printemps de Bourges avec "Amour et Psyché" de Molière, "une mortelle peut-elle aimer un dieu ?", à ne pas manquer.
"Plaisirs inconnus" : le 22 mai, c'est de la danse."Rumeur et petits jours les 24 et 25 mai.
" Vincent Peirani" de la musique qui devrait surprendre.
 
Les Amis de Jacques Coeur
et une troisième et dernière conférence le jeudi 17 mai à 18 h et 20 h sur Agnès Sorel, "L'énigme de la mort de la Dame de Beauté et sa descendance". C'est à l'Office de Tourisme, sur inscription (il reste que quelques places)
en savoir plus >>>cliquer
VILLE BOURGES : DU BON ET DU MOINS BON
Le Conseil municipal du 26 mars est loin, pas de date pour le prochain en mai.
Et puis le gros immeuble des Forestines , place Cujas est à vendre ! Il appartenait à l'Hôpital Jacques Coeur de Bourges, et a été partiellement détruit lors d'un incendie.
 
Et puis les réunions de concertations et de réflexion sur le Bourges de 2050 : intéressant, mais trop pris en main par les adultes et autres senior, les jeunes sont restés chez eux , un peu dommage. (Photo)
 
Le golf municipal de Bourges oeuvre de Jean Claude Sandrier, dans les années 1990 passe au privé en délégation de service public à Ugolf (groupe Duval) qui gère déjà de nombreux golfs en France.
Le résultat devrait être une meilleure gestion technique du terrain, des animations, un aspect "tourisme", et des prix plus élevés pour les golfeurs.
 
Quant au centre aqualudique par l'agglo Bourges Plus, il commence à prendre forme et pourrait être commencé avant 2020 au lac d'Auron, derrière le centre hippique.
 
ECOLOGIE UN VRAI HIVER A BOURGES,
Il pleut, il fait froid, et il fait chaud
 
Les thermomètres ne savent que penser, après quelques gros froids cet hiver, cette fois on a battu à Bourges des records de chaleur le 21 avril dernier avec à la station météo de l'Aéroport une température de 28 degrés, alors que les "record du passé étaient vers 27 ° en particulier il y a 50 ans et le record, sans doute trouvé par l'abbé Moreux en 1934 était de 31°, ce qui est effectivement considérable, mais le 28° de cette fin avril n'était pas mal.
 
Première bévue de l'élu à l'écologie
 
Avec cette prime aux acheteurs de vélos électriques lesquels coûtent entre 600 et 1200 euros, et le résultats ce sera une hausse des prix à Bourges,, car chacun sait que les vendeurs ajustent leur prix en fonction des aides publiques. C'est idiot, mais c'est comme ça.
 

SPORT

LE SPORT A BOURGES
Le basket avec les Tangos, une nouvelle finale en Coupe de France et la VICTOIRE face à Charleville par 82 à 70, c'était la dixième victoire en Coupe après une victoire sans problème face à Villeneuve d'Ascq.
Une bien belle équipe !
Normalement, la Coupe gagnée, le Championnat est à leur portée !
Bon début avec une victoire par 88 - 60 face à Charleville puis à l'extérieur face à Nantes par 63 à 54, ce qui qualifie les Tangos pour les demi-finales.

Une fois n'est pas coutume, on signale que le 18 FBT est enfin arrivé à la place de septième qui lui permet de rester en seconde division. Un "ouf de soulagement" pour tous les amateurs de Baby-Foot, car c'est du Baby- Foot !
_
 
LES LIVRES DU MOIS
Agnès Sorel star de Bourges
Conférences des Amis de Jacques Coeur sur Agnès Sorel puis Médiévales et des livres à lire sur la vie et la mort de la Dame de Beauté, ils sont en vitrine à la Poterne rue Moyenne et aussi rue d'Auron.
On signalera le dernier Rufin, sur le Consul, qui se passe non pas à Bourges mais à Conakri.
Il est en lecture.
en savoir plus >>>cliquer
 
LES FILMS DU MOIS AUX CGR A BOURGES
Amoureux de ma femme, une comédie réalisé par Daniel Auteuil
Avec Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, Sandrine Kiberlain, Adriana Ugarte, John Sehil
 
Daniel est très amoureux de sa femme, mais il a beaucoup d'imagination et un meilleur ami parfois encombrant. Lorsque celui-ci insiste pour un dîner "entre couples" afin de lui présenter sa toute nouvelle, et très belle, amie, Daniel se retrouve coincé entre son épouse qui le connaît par coeur et des rêves qui le surprennent lui-même.
 
Il y a aussi "comme des garçons" sur le football féminin.
 
Et puis nous dire si "les Municipaux", c'est un film à voir ou un navet" !
 
"HISTOIRE" LES 90 ANS DE L'ECOLE DE PILOTAGE DE BOURGES
Cette année ce sont les 90 ans de l'implantation de l'Ecole Hanriot à Bourges, tout l'été, RCF évoquera au cours de 8 émissions spéciales cette Histoire de Hanriot jusqu'à MBDA en passant par Nord Aviation ou Aérospatiale.
Une exposition photos en mairie à partir du 11 juin et une grand moment le 1 er juillet, la vraie date anniversaire de l'inauguration.
en savoir plus >>>cliquer

(photo, JP Thyrion)

 
QUESTIONS A BOURGES

Question 1 :

Les missiles français de MBDA dont les SCALP ont-ils ou non bien fonctionné lors du raid dernier, sur des installations en Syrie. Les rumeurs les plus folles et incontrôlées circulent dans certains milieux.

 Question 2

Dans le guide Hachette, qui a mis sous le boisseau ou presque les Nuits Lumière de Bourges, et seulement 2* au Muséum ? et mis au pinacle la crypte de la Cathédrale ? (photo)
 
 
NOUVEAU
 
 

 
- la 1 ère pierre de la Maison de la Culture par la Ministre de la Culture.
 
- Un Printemps de bon niveaux , avec la foule au rendez-vous.
 
- Le thème "en noir et blanc" du concours photos de la Ville.

- Les réflexions sur le Bourges dans 30 ans.
 
- la Mur de Kashink avec le collectif Urb'annale.
- Les couacs de la fausse première journée du Printemps de Bourges

- Les subventions municipales pour l'achat de vélos électriques
 
- L'accent mis à Bourges sur la crypte de la Cathédrale ? N'importe quoi !
 
- l'entrée dans Bourges par l'Autoroute : en attendant la catastrophe.
 
- le peu d'implication des commerçants du centre ville pour le Printemps
 
1/ Le Muséum
 
Le Muséum et une nouvelle exposition temporaire. Elle va aller du Printemps à la fin de l'été et tout un programme, elle se nomme "Monstrueux".

3/ LES MOF
 
Les MOF ouvrent après quelques travaux et une nouvelle exposition qui vient d'ouvrir sur une sorte de résumé de ce que sont capables de faire les MOF.
 
2/ Agnès Sorel se découvre
 
Pour la première fois, 3 conférences ont été prévues par les Amis de Jacques Coeur, la première se déroula à "guichets fermés" c'était Agnès Sorel pour les Nuls. puis ce fut Agnès Sorel et le pouvoir le 12 avril et sur " l'énigme de la d'Agnès Sorel et sa postérité" le 17 mai à 18 h et à 20 h.
 
3/ Bourges saison 7 du mur
 
C'était jeudi dernier, au milieu du Printemps de Bourges que Kashink a réalisé la fresque que l'on peut découvrir sur la façade murée de la Maison de la Culture. Il s'agit de la septième oeuvre de ce type.
Kashink est très connue dans le milieu du Street Art et c'est depuis le début de cette opération sur l'ex Maison de la Culture, la seconde femme à réaliser son oeuvre après Noe Cor..
A l'origine de cette opération, le Collectif Urb'annale.
 
 
COUP DE GUEULE VELO ELECTRIQUE ET DEMAGOGIE
Et nos impôts vont financer l'achat de vélos électriques... pour des personnes à faible revenu ! mais d'abord le vélo ça fait du bien et pas besoin d'être électrique, et puis celui qui peut se payer un vélo électrique, ça veut dire qu'il a les moyens ... et si un quidam peut s'offrir un vélo à plus de 1000 euros, alors il n'a pas besoin de subvention et de solliciter le contribuable.
L'effet pervers, c'est que le commerçant qui sait que la ville donne une petite subvention, va augmenter le prix de vente du vélo d'autant, et les prix les moins chers seront sur Amazon.
 
COUP DE GUEULE ATTENTION DANGER A L'AUTOROUTE (suite et pas fin ...)
A 71 : autoroute à camions et entrée de Bourges plus que dangereuse.
Jeudi 26 , la queue sur l'autoroute en venant de Paris et une longue attente au péage, véhicules arrêtés, et danger extrême, et nouveau bouchon après le paiement au péage à cause du rond point suivant.
Catastrophique !
Et pendant ce temps, on signe des accords pour ... faire une étude !
 
INDISCRETIONS A BOURGES, MADAME MICHU M'A DIT ...
Madame Michu :
Madame Michu vous dit ce que le Berry Républicain, le Petit Berrichon, le Big Journal, non, il existe plus, il a fusionné avec les Nouvelles de Bourges n'osent pas vous dire ou ne peuvent pas vous dire :
Et puis, les "croissants chauds" du BR ont tendance à devenir aléatoires, ou ne traitent plus trop de Bourges, aussi les propos de Germaine Michu sont désormais sur Bourges info chaque mercredi, le reste des infos mensuelles ne bougeant pas.

 
- "Dites moi, il a été puni, le monsieur Philippe Premier ministre, pour venir passer 4 jours dans notre Berry ? Noirlac, Bourges, et même Vierzon, un beau circuit touristique. Ludovic Azuar pourra concevoir un circuit "sur les pas d'Edouard Philippe dans le Cher", pour les touristes japonais ou américains".
 
- " ça a mal commencé mon Printemps de Bourges, comme les autres années, j'y vais avec ma petite fille le premier jour pour voir les stands dans les allées, et manger des chichis ... figurez-vous que c'était fermé, oui, pas possible d'entrer, ça ouvrira que le lendemain à 8 heures...."
 
-" Oh qu'elle était contente la madame Delagrange en entendant les discours des personnalités, surtout celles et ceux qui ont évoqué Malraux et surtout Gaby, le Gabriel Monnet des débuts de la Maison... ça devait lui rappeler la pose de la première pierre de la maison en ... je ne me souviens plus de la date, mais il y a un certain temps".
 
"Je savais pas que l'autoroute qui va de Bourges à Orléans avait été faite du temps du Président Giscard, avec monsieur Deniau avait été construite pour les poids lourds.... En tout cas, l'autre jour mon petit fils m'a ramené d'Orléans, et bien sur l'autoroute il n'y avait que des camions, et parfois, ils se doublent en mettant un temps fou, sur des kilomètres. Et tout le monde trouve cela normal."
 
" Et bien si je croisais le grand monsieur Phlippe, moi, Germaine Michu, j'aurais des choses à lui dire, sur ma retraite qu'il l'a un peu grugé, je dis rien si il est sûr que mes petits enfants auront du travail, et sur Bourges, je lui parlerai du centre ville qui se meurt, de l'entrée de l'autoroute, de la Maison des Forestines où il faut 3 ans d'expertises et des musées payants … "
 
" Printemps de Bourges ou pas, les commerçants du centre-ville, à l'exception des bars et restaurants, sont toujours aussi passifs, très peu de décorations et d'affiches du Printemps dans les vitrines, même rue Moyenne, et ça dure depuis 40 ans. Quel dommage, quel gâchis, car Bourges il faut juste l'aimer un peu !"
 
" Mon petit fils, qui a 16 ans, m'a emmené dans les allées du Printemps, c'était samedi je crois, et bien à la scène ouverte des Grandes Ecoles, lorsque je suis passée, une jeune fille chantait ... J'espère qu'elle est meilleure en mathématique ou en français qu'en chanson, Oh que je suis méchante ".
 
" Dimanche après midi, il pleuvait comme vache qui pisse, et j'avais promis à trois de mes petits enfants de les emmener voir Bifou et Boli, sous la grande tente. Je croyais que c'était un spectacles pour enfant, avec un nom comme ça, mais non, c'était du rappe. Mais comme ils étaient sympathiques ces deux garçons, et j'avais presque envie de danser, car autour de moi, de la jeunesse, et ... des tout petit ".
" Bien le monsieur Meséguer, il donne de l'argent aux gens qui achètent un vélo électrique ... quant on sait qu'un tel vélo coûte plus de 600 euros, on se moque de qui ? Il ferait mieux de m'acheter un déambulateur ".
 
" Il est fort, l'Eric de l'écologie, les marais sont inondés, il y a de l'eau partout, et l'adjoint ne subit aucune récrimination des maraîchers... autrefois c'était la faute de la ville, même si c'était comme aujourd'hui la faute de l'eau qui tombe , quelle chance l'Eric !"
 
"c'est pas vrai, c'est pas possible, et le jeune journaliste qui a écrit le nouveau guide de l'office de tourisme, et bien elle a parcouru la ville et le département en 15 jours pour écrire son livre. Résultat, du bon, du moins bon et du mauvais. Que je suis chafouine, si elle m'avait demandé, je lui aurait donné des adresses de gens qui savent. C'est jeune mais ça sait pas tout".
 
" J'suis pas trop concernée, mais je ai fait un bout de chemin avec les retraités, une bien belle manif, ça t'a rappelé mai 1968, yen a qui criaient Macron t'est foutu, les retraités sont dans la rue m'a dit ma petite fille, et figurez vous que j'étais avec la Josette, et elle, plus vielle que moi, ça lui a rappelé 1936. Pas trouvé plus vieux...."
 
" Ah le guide Hachette, ils ont oublié le restaurant la Prose, oui, le restaurant vers la place Gordaine, mais au fait, il fallait faire quoi pour avoir son nom dans le guide, heureusement, le Ludovic Azuar, il a dit que l'an prochain pour l'édition suivante, il reverrai tout ça".

Vous voulez réagir, alors écrivez à : madame Michu bourges-info.com
 
Rechercher dans Bourges-info un sujet donné :
 
 
RETOUR EN HAUT DE PAGE

 

Contact : - Mentions légales