le site d'informations de Bourges - Bourges-info

L'INFO MENSUELLE DE BOURGES
un MAG paraissant tous les 1 er du mois (gratuit et sans pub)
 
Edition du 1 er janvier
Bourges-Info.com
JANVIER 2017
Semaine 01
NUMERO PRECEDENT BD_BULLES_2016
Mme MICHU
BD BULLES 2014 ARCHIVES DE BOURGES INFO
Sommaire du Mag
de janvier 2017
- Un Noël plein de lumière et de couleur.
 
- L'Office de Tourisme de Bourges : la fin.
 
- baisse de la population de Bourges (et du Cher)
 
- les voeux du maire de Bourges aux abonnés absents
 
- Printemps de Bourges : en attente des autres noms 2017.
 
- Les musées de Bourges sont payants :
 
- Basket : Championnat et Euroligue, le feu dans la maison... débuts difficiles.
 
- Une fin d'année tristounette à Bourges : plus de parade ni de feu d'artifice, un 31 décembre lugubre.
 
- Succès du Village de Noël au pied de la cathédrale.
 
- Après la Ville, c'est le département qui va augmenter les impôts !!!!
 
La citation du mois :
 
" Bourges est la ville de province
au sens plein du terme, surtout dans son acceptation négative. Les rues étroites, tortueuses et sales ont des pavés très larges. Les maisons sont, pour la plupart, tristes et sans aucun cachet".

Henri James

 

- LES BLOGS

JANVIER 2017

>>>Réagir 

EDITORIAL
Dur dur cette fin d'année pour la municipalité, entre l'entrée en vigueur des musées payants et la fermeture de l'office de Tourisme, c'est le mot lamentable qui vient à l'esprit.
Ajoutons la soirée lugubre du 31 décembre sans parade rue Moyenne ni concours de feux d'artifices, et en prime, les voeux du maire sont passés aux oubliettes !
Rappelons simplement que les animations du 31 décembre de l'équipe de Serge Lepeltier, et mis en scène par Michel Pobeau datent de l'an 2000. Elles étaient destinées aux Berruyers qui étaient seuls ou en famille et ne pouvaient "se payer" le restaurant, alors ils sortaient, c'était gratuit, et ils avaient le sentiment en suivant le cortège rue Moyenne ou le concours d'un spectacle de pyrotechnie place Séraucourt, de ne pas être seuls ou marginalisés.
Quant aux voeux, Bourges est la seule commune de l'agglo à ne pas faire de voeux publics. C'était le moyen pour le maire et les élus de faire une sorte "d'Etat de l'Union", et de préciser les objectifs et la marche de l'année à venir.
Mais c'était sans doute ringard.

roland narboux
 
>>>cliquer ici

IMAGE DU MOIS
L'ENTERREMENT DE L'OFFICE DE TOURISME
 
Comme cela apparaît dans plusieurs articles de Bourges-info.com, c'est bien la fin de cette structure touristique.
 

ET BOURGES A LA TELE

TFI sur le marché de Noël

 La télé est venue par deux fois (au moins) à Bourges.

Une première fois en suivant les inspecteurs des fraudes sur le Marché de Noël, (photo du bas) et une seconde dans les Marais avec Alain Ferrandon et Michel Jardat (photo du haut).

LE CHIFFRE DU MOIS
100 photos
 
100, c'est le nombre de photographies qui sont présentées au Muséum, elles ont été sélectionnées parmi le chiffre impressionnant de 50 000 images en provenance de 95 pays.
L'exposition va de la faune urbaine au grand reportage et au monde sous-marin, ainsi qu'au comportement animal. A ne pas manquer.
 
 
en savoir plus >>>cliquer
LA PERSONNALITE DU MOIS
Michel Jardat
 
Il fut sur tous les fronts de décembre, aussi bien dans les visites théâtralisées des Diseurs que dans les marais de Bourges avec TF1.
 
Michel Jardat Bourges
 
en savoir plus >>>cliquer

COMBIEN ça COÛTE ?
1425 euros
 
Dans le contexte "funèbre" actuel, on ne va pas se remonter le moral avec les nouveaux tarifs des concessions des cimetières de Bourges.
Une concession aux Capucins de 2 M2 pour 50 ans, c'est 1425 euros...
Mais 1059, c'est précis pour les autres cimetières.
Si c'est une occupation temporaire, par exemple 15 ans, toujours pour 2 M2, c'est 220 euros (sauf les Capucins).
 
en savoir plus >>>cliquer
 
LE SAVIEZ-VOUS ?

LE DESHERBAGE

Le désherbage, les gens des marais connaissent, mais non, il ne s'agit pas d'enlever les "mauvais herbes", le désherbage, c'est une curieuse expression qui consiste à vendre à la Médiathèque des livres et revues qui sont retirés des rayons car ils ne sont plus dans les demandes du public.

Ce sera le samedi 11 mars 2017.

 
POLEMIQUES
Les chiffres inutiles du tourisme
 
Les chiffres du tourisme dans le Cher viennent de sortir, mais c'est sur l'année 2015, alors ça ne sert à rien.
C'est du pipeau de se concentrer sur des chiffres trop anciens, sachant l'importance des événements comme les attentats ou le temps en Berry.
Cela ne permet aucune prise de décision, sinon se faire plaisir car 2015 a été meilleure que 2014.
Ce qui serait utile, à l'heure des réseaux et d'internet, ce serait d'avoir fin janvier 2017, les chiffres de 2016.
 
C'EST QUOI ???
Cette photo ci-dessous,
c'est QUOI ? c'est OU ?
 
 

Le mois dernier

Il s'agit des souches des arbres des pentes de Séraucourt
 
L'INFO DU JOUR A BOURGES
 
Dans les soucis actuels, au niveau national, il faut se souvenir que c'est la période des ferstivités de fin d'année, et après Noël, avec la crèche de Lerat à la cathédrale de Bourges, ce seront les voeux pour 2017..
 
 
LE RETROVISEUR
C'était en 2007
 
Dans Bourges-Info, c'était à la fin de l'année 2007, les affiches électorales fleurissent dans Bourges.
Le mot à la mode est "Nouvelle", nouvelle étape pour Serge Lepeltier et son équipe rapprochée, nouvelle énergie pour Irène Félix.
 
Depuis lundi matin, elles fleurissent les affiches des candidats des deux listes principales des municipales de Bourges.
A droite, Serge Lepeltier avec quelques personnes de sa liste et à gauche Irène Félix, seule sur une grande affiche.
QUESTIONS A BOURGES
Question 1 :

Les chiffres du nombre d'étudiants ont toujours été discutés... 4500 aujourd'hui, mais il y a davantage d'étudiants à l'INSA et à l'IUT qu'autrefois, alors que le chiffre de 4500 stagne depuis des années.
Quelles filières ont diminuées ?

Question 2
 
" Au fait, le râles du genêt, une espèce protégée dont 7 spécimens avaient élu domicile à l'ouest de la ville, en bordure de l'Yèvre, mais plus personne n'en parle. Où sont-ils ?"
 
en savoir plus >>>cliquer
 
L'AEROPORT DE BOURGES

Bravo

L'aéroport de Bourges a été inauguré par Henri Laudier le 1 er juillet 1928 et non pas, comme l'écrivit le BR le 1 er janvier.

L'aérogare date de 1934, à côté de l'usine d'avions (voir photo).

en savoir plus >>>cliquer

aéroport de Bourges 1934

Mais bonne chance aux nouveaux délégataires de Bourges-Aéroport, ils ont 5 ans pour améliorer la situation, et cela coûte près de 400 000 euros à Bourges Plus.

Prenez l'avion !!!!!! 

SURPRISE - SURPRISE
Le Conseil Municipal
 
Vide de ses spectateurs le dernier Conseil municipal de décembre, ils étaient où les habitués ?
Nul ne sait... pourvu qu'ils reviennent en 2017.
 
 
CONCOURS PHOTOS
La cathédrale d'hiver
 
cathédrale de Bourges l'hiver 2016
Belle photo ... de la cathédrale de Bourges au couchant un soir d'hiver.

Janvier 2017

2016 >>>Réagir  

 En savoir plus sur Bourges: http://encyclopedie-bourges.com/  

 

Meilleurs vœux de la part de Bourges-info.com, voeux pour la planète, bien malade, pour la France qui ne va pas bien et pour la cité qui ne va guère mieux.
Mais espérons, espérons, espérons !
 
L'OFFICE ? BOURGES SANS OFFICE DE TOURISME
La fin de l'Office de Tourisme : une page s'est tournée le 31 décembre 2016, la plus grave crise depuis 1912.
 
La structure a vécu, battue par le mauvais sort, un guide et la justice
Il restera bien entendu un guichet pour distribuer le " plan bleu " et un ou deux documents sur ce qu'il faut voir à Bourges.
C'est bien ce qu'avait écrit Bourges-info il y a plusieurs mois.
 
 
Du jamais vu, 105 ans que l'Office existe et Bourges, ville de patrimoine, ville touristique n'a plus d'Office de Tourisme. Pourtant il faut reconnaître que les élus actuels ne sont pas du tout responsables de ce qui a occasionné cette fermeture.
Et les élus ne sont pas plus émus que cela, pas plus que les hôteliers ou les restaurateurs.
C'est le flou sur le devenir du tourisme à Bourges, qui est passé à l'agglo Bourges Plus.
Il semble que les élus, par méconnaissance n'aient pas compris l'importance du tourisme à Bourges et les solutions qui sont préconisées (à l'agglo ou au département) ne soient pas à la hauteur du défi, tout comme le manque d'anticipation ces derniers mois. Mais une "bonne surprise" est toujours possible.
Enfin le licenciement de 12 personnes formées et efficaces ne semble pas émouvoir qui que ce soit dans la ville !
 
POLEMIQUE LA FIN DE LA GRATUITE DES MUSEES DE BOURGES
Les musées sont payants depuis ce 1 er janvier 2017
 
C'est le dernier Conseil municipal qui a voté la fin de la gratuité des musées de Bourges, un système en place depuis 20 ans, qu'il fallait casser au nom de l'idéologie et de faire table rase du passé chaque fois que c'était possible.
 
C'est la consternation dans de nombreux milieux, en particulier des Berruyers qui allaient aux musées en famille.
 
Et l'association des Amis des Musées, eux, entreront gratuitement, comprenne qui pourra.
 
 
PAG en Terminator
 
LE DOSSIER BOURGES ET LA RETROSPECTIVE 2016
- les élus sous le choc de la disparition de Sébastien Cartier (décédé fin décembre 2015).
- 1 er février : réunion houleuse du maire sur l'Etat des finances de la ville : les impôts augmenteront de 9%.
- Printemps de Bourges au Top (Mika, LEJ, Ibrahim Maalouf, La Grande Sophie et Maître Gims
- Bourges capitale de l'escrime .
- Débats sans fin sur la Maison de la Culture .
- Grave problème à l'Hôpital de Bourges .
- Céline Dumerc fait ses adieux aux Tangos de Bourges.
- L'Office de Tourisme dans la tourmente.
- Le temps des inondations à Bourges et particulièrement au Val d'Auron.
- Succès populaire des Médiévales avec le mariage du duc Jean de Berry.
- L'été à Bourges toujours populaire même avec une réduction de 1/3.
- Les 80 arbres des pentes de Séraucourt coupés sans incident pour la Maison de la Culture.
- Louis Moinet inventeur du chronomètre, né à Bourges, honoré par les Suisses.
- Le feu détruit le garage Renault (av Général de Gaulle) puis l'ancien site de Rosinox
- Un été chaud et sans pluie sur près de 3 mois.
- Carrefour s'est refait une beauté et s'est doté de 40 boutiques
- Livres parus sur Bourges: "les Relations sociales à l'aérospatiale " et " Fifrelin Bonenfants "
- Les Diseurs entrent en piste pour les visites théâtralisées.
- Redémarrage des Forestines.
- Signature avec Alpine, ils sont champions du Monde.
- Les musées gratuits seront désormais payants
- Fermeture et fin de l'Office de Tourisme de Bourges.
POLITIQUE PRESIDENTIELLES ET LEGISLATIVES A BOURGES
Pour ceux qui n'ont rien suivi de la politique nationale ou locale.
 
La date des futures élections nationales :
Présidentielles : 23 avril et 7 mai 2017 et Législatives : 11 et 18 juin 2017
Elections présidentielles : le temps des primaires à gauche prévues en janvier.

Elections législatives :

1 ° Circonscription (Bourges - Aubigny - Sancerre) : député sortant Yves Fromion (LR)

A droite, à LR, Wladimir d'Ormesson
A gauche, au PS, Céline Bézoui
Au FN : en attente du nom du candidat.
Au centre à l'UDI : Laurent Sorcelle

2 ° Circonscription ( Bourges - Vierzon ) député sortant Nicolas Sansu (FDG)

A la gauche communiste, avec Vierzon Sansu a choisi la députation !
Au PS : Agnès Sinsoulier comme en 2012.
A droite L R, Sophie Bertrand
Au Front National : en attente du nom du candidat.
Au centre à l'UDI : Jean Pierre Pineau
3 ° Circonscription ( Bourges - Saint Amand) député sortant Yann Galut (SER)
 
A gauche PS tendance Montebourg : Yann Galut
A droite, LR : Annie Lallier
A droite dissident LR (?) : Louis Cosyns.
A l'extrême droite, au FN : Gilles Saitz
Au centre à l'UDI : Olivier Béatrix
 
QUE FAIRE ? A BOURGES
La Maison de la Culture :
11, 12 et 13 janvier : de la danse "L'art de la Comédie" (Eduardo de Filippo / Patrick Pineau)
17 et 18 janvier : danse et théâtre " Moeder (Mère)
20 janvier : Gogo Penguin, du Jazz
24 au 27 janvier : "Voyage au bout de la Nuit" de Céline
 
A le Hublot
15 janvier à 17 h : Wok and Woll, de l'humour musical
 
Au Palais d'Auron :
Du loto et encore du loto et même du méga loto en janvier
Salon de l'Habitat du 20 au 23 janvier
Faut qu'ça boom le 28 janvier
 
Invitation à fureter dans la bibliothèque de Jean de Berry samedi 14 janvier aux 4 Piliers à 15 heures.
 
 
Après Hollande, c'est la semaine du Blanc.
      "Aussi, j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle, au renouvellement donc de mon mandat ". (François Hollande)

 

 
VILLE BOURGES,
Conseil municipal de décembre
 
Une fois les dossiers "Poste" et "Office de Tourisme" discutés (voir par ailleurs), ce furent des délibération à la fois très traditionnelles et parfois très techniques, sur les aides de début d'exercice, les tarifs les plus divers, des concessions aux cimetières aux Salles municipales en passant par la location des barrières et tables...

L'agglo va acheter la "Maison Gabard" un vaste domaine situé derrière la gare.
 

On notera la mutualisation de plusieurs services entre la Ville et l'agglo Bourges Plus, ce qui devrait apporter un vrai gain et éviter les doublons, ce sera le cas des archives et au total, depuis la fin de 2014, ce sont pas moins de 21 services et directions qui auront été mutualisés.
 
Une action qui se voit peu, mais qui est particulièrement positive, et ... délicate sur le plan politique.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fin d'année en demi-teinte à Bourges ?
 
Du côté des animations, Noël à Bourges et ses lumières et cadeaux ont été festifs avec le Village de Noël, dont le succès les week end a été remarquable, ajouté à Avaricum, cette fin d'année fut un bon cru pour le commerce.
Déjà l'an dernier la parade du 31 décembre avait été supprimée et il ne restait que le feu d'artifice du concours sur la place Séraucourt. Et bien cette année, rien : ni parade, ni feu d'artifice.
Et puis de pot et discours de "bonne année" du maire début janvier.
Un 31 décembre à revoir l'an prochain.

 
ECOLOGIE BOURGES,
L'agglo
 
Un parc de panneaux solaires est en cours à Marmagne et c'est assez impressionnant, alors que les deux projets de Bourges ( 4 Vents et ancien site Bourges Engins) sont toujours en attente... Plus personne n'en parle.
 
Le corridor écologique
 
Le corridor écologique "Sébastien Cartier", est ouvert pour un espace boisé du côté des Pijolins sur 6 hectares et 10500 arbres plantés, avec 15 espèces de 150 arbres environ.
Rappelons que ce jeune élu de Bourges est décédé il y a un an, quelques jours avant Noël et qu'il fut adjoint à l'écologie.
 
Le muséum
 
Et l'exposition temporaire sur les Photos de Nature, à voir, alors que la carte Blaireau fonctionne toujours et donnera l'accès aux autres musées payants de la ville.
 

SPORT

LE SPORT A BOURGES
- Le basket et il y a le feu au Prado !!!
Comme l'an dernier à la même époque, les Tangos sont à la peine avec 5 défaites consécutives. Aussi bien en Championnat qu'en Euroligue... Ce sera difficile de tenir les challenges fixés par le Président, même si cela s'est vu parfois les années précédentes, mais un niveau assez moyen avec de bonnes joueuses, c'est tout de même inquiétant.
 
- Le Prado : trop grand pour certaines manifestations comme le basket autre que les Tangos, c'est ce que montre cette photo avec les tribunes vides ! Un peu démoralisant.
 
- Les filles du Bourges 18 c'est du football recevront le PSG, ce sera le 08 janvier 2017, les "guerrières" du Bourges 18 seront opposées au PSG pour les 32 e de finale de la Coupe de France de football féminin !
Une Grande affiche qui vient récompenser la superbe qualification.
 
 
Le Bourges 18 en football, pour les hommes cette fois, en CFA2 se trouve en mauvaise posture, la 12 ième place, il faudra se maintenir.
_
 
ECONOMIE LE CENTRE VILLE DE BOURGES EN QUESTION
Commerce et grandes surfaces :

Carrefour, demain Leclerc, elles poussent les grandes surfaces et le centre ville se meurt, alors pour certains spécialistes, la seule solution, c'est la piétonisation complète du centre-ville, avec un développement des lieux de culture, de patrimoine, mais aussi des bars et restaurants comme à Gordaine : une animation en continu !

Le TGV :
 
C'est en janvier 2008, que le ministre Brice Hortefeux a évoqué la ligne TGV qui passerait par Bourges, et ce serait dans 15 ans, car ce sera alors la saturation de la ligne Paris - Lyon - Marseille, et cela fait presque 10 ans, et nous en sommes aux études qui reprennent...
Le Village de Noël

village de noël de BourgesSuccès du Village de Nöel, au pied de la cathédrale, et les week end la foule fut au rendez-vous, les samedis, il était même difficile de passer dans les allées.
Le Village au sud et Avaricum au Nord, cela permettait de revitaliser, l'espace d'une quinzaine, le centre-ville dans son ensemble.
 

CULTURE / TOURISME

A BOURGES
Réhabilitation de la promenade des remparts
 
promenade des rempartsDepuis plusieurs semaines le passage de la promenade des remparts est interdit, pour une cause fort louable : elle est en cours de réhabilitation, et désormais grâce à cette initiative de P.A Guinot, il sera bientôt possible de la pratiquer en toute saison sans avoir à craindre de marcher dans la gadoue.
 
Un plus pour le tourisme et pour les Berruyers.
 
Il reste encore l'Eglise Notre Dame, l'ancien Hôtel Dieu, le Couvent des Augustins et le rempart gallo romain... Et nous en oublions comme la maison de la Reine Blanche qui, elle, n'est pas sous la responsabilité de la Ville.
 
 
 
 
 
Culture
 
C'est l'annonce par le Conseil départemental que les Médiévales sur le thème de Jacques Coeur se dérouleront les 3 et 4 juin prochain. Cette instance avec une vue sur les animations culturelle semble avoir une vraie politique à moyen et long terme.
_
 
LES LIVRES DU MOIS A BOURGES
Les livres sur Jacques Coeur, avec deux livres "phare" pour celui qui veut en connaître un peu plus sur le personnage emblématique de Bourges, le premier c'est Rufin et son grand Coeur, un roman superbe, et le second très historique et un peu difficile, c'est le Jacques Heers.
 
Localement, on va attendre le salon du livre d'Histoire de début février pour découvrir des nouveautés.
 
LE FILM DU MOIS AU CGR A BOURGES
"Rogue One", excellentissime, époustouflant, audacieux, de la part de Disney, c'était inespéré ! Gareth Edwards a su transmettre sa touche personnelle tout en gardant l'essence même de la saga. Le casting est absolument parfait et l'histoire tient la route du début à la fin avec, à la fois des scènes d'une grande intensité et d'autres de spectacle dantesque.
 
2 h 13 de vrai bonheur galactique !
 
"HISTOIRE" UN VIOLON A BOURGES
On connait le plus souvent les stradivarius, mais ces dernières années, un autre violon a été mis en avant, c'est un légendaire violon de Guarneri (ou Guarnerius) del Gesù qui date de 1737
C'est une banque suisse BSI qui a annoncé en 2005 qu'elle l'avait racheté à un collectionneur privé pour le mettre à la disposition du jeune virtuose français Renaud Capuçon.
Ce violon du luthier de Crémone, en Italie, Bartolomeo Giuseppe Guarneri fut le grand rival d'Antonio Stradivarius au XVIIIe siècle. Il subsiste aujourd'hui une soixantaine de ses instruments au monde, contre 600 stradivarius !
Le violon a appartenu au Vicomte de Panette, il joua de fort belle manière dans les années 1850 et composa même certaines pages musicales. Mais nul ne sait comment M. de Panette a acquis ce violon et à quel prix ?
A la mort du comte de Panette, le violon est vendu par sa fille cadette, et un marchand parisien qui l'aurait acquis. Il est revendu dans les années 1920 à des collectionneurs américains, dont la société Wurlitzer de New York, plus connue pour ses juke-boxes.
En 1947, il passe aux mains d'Isaac Stern, qui le gardera pendant un demi-siècle et effectuera avec lui la plupart de ses enregistrements.
LE DOSSIER BOURGES ET SA POPULATION
( chiffres de l'INSEE début janvier 2017 à confirmer)
 
Le résultat du nombre d'habitant de Bourges au 1 er janvier 2017
 
A la date du 1 er janvier 2017, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, très lentement, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2008/ 9/10/11 /12 /13 on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2014, cela s'appelle le millésime 2014 !
 
Valeur : 66 528 habitants en population municipale pour 67 189 l'année précédente en population municipale ( et 69 262 en population totale)
Ce qui correspond à une baisse de 661 habitants (après la hausse l' année précédente)
Bourges aujourd'hui, c'est environ 70 000 habitants.
Le Cher compte 310 270 habitants soit une baisse de 1,42%
Quant à l'agglo elle n'arrive pas encore aux 100 000 habitants elle est à 97377 habitants.
 
Bourges aujourd'hui, c'est environ 70 000 habitants.
 
NOUVEAU
 
 

 
- Le sursis pour les deux bureaux de Poste menacés.
 
- La promenade des remparts réhabilitée
 
- Les délibérations de Bourges Plus se tiendront à la Mairie...
 
- La dignité du personnel de l'office de Tourisme dans l'épreuve
- La gratuité des musées de Bourges c'est fini, une décision idéologique.
 
- le tourisme à Bourges : zéro pointé.
 
- les professionnels du tourisme, Hôteliers et restaurateurs n'ont rien fait pour les musées payants, ni pour relancer l'Office de Tourisme.
 
- Et la fibre optique ?
 
1/ Le concours des décorations de Noël
 
La Ville de Bourges a organisé le 11e concours des décorations de Noël.
Une initiative due à Eric Mességuer, et qui se poursuit avec cet élu dynamique cette année encore.
Raphaêl Martins et Tiphen Ruie Kern ont gagné dans leur catégorie.
2/ Le Muséum en photos
 
L'exposition photo de nature se terminera le 5 mars 2017.
Comme chaque année, c'est la prestigieuse exposition du Concours International "Wildlife Photographer of the year 2016 qui est tout à fait remarquable.

3/ les sondages de la ville
 
Irez-vous à l'exposition Photos du Muséum :
oui = 40%
non = 60%.
 
Irez-vous au Village de Noël ?
oui = 70%
non = 25 %
sait pas = 5%
 

4/ Le Printemps de Bourges

Belle édition semble-t-il du Printemps de Bourges avec la 41 ° édition et les premières têtes d'affiches qui passeront au W :
Départ en fanfare le mardi 18 avril avec
Renaud, puis Placebo le lendemain. Jain, Boulevard des Airs et Vianney le jeudi.
Nous en reparlerons, mais d'ors et déjà, "c'est un bon cru" selon les spécialistes !
Sans être devins, nous avions écrit en avril 2016 : Renaud sera dans la prochaine édition.
 
COUP DE GUEULE A BOURGES
C'est qui le rédacteur en chef du petit magazine Bourges Plus ?
Dans l'agenda de ce mois, il y a 1 ligne pour Bourges pour annoncer l'exposition du Muséum et suivent les manifestations de La Chapelle, avec 9 manifestations, 9 pour Trouy, mais 1 seule pour Saint Germain, comme Bourges et alors le pompon, ce sont 26 manifestations pour Saint Doulchard !
Ou bien il ne se passe rien à Bourges, où bien en terme de communications, les responsables de la ville centrale (70 000 habitants) doivent aller prendre des cours à Saint Doul ou La Chapelle !
COUP DE GUEULE LES VOEUX A BOURGES
C'est surréaliste, dans l'avant dernière page de Bourges Plus, "le pense-bête de l'agglo" titre Bonne Année 2017 et chacune des commune donne la date des voeux de chaque commune, de Trouy à Vorly en passant par La Chapelle, Saint Doulchard et les autres, 12 au total... Et il n'y a pas Bourges.
Les élus de Bourges ne se sentent pas gênés aux entournures ?
 
Si c'est une question d'économie, alors il y a de l'argent à Marmagne, Berry-Bouy, Morthommier ... mais pas à Bourges !
 
Et surprise, le Conseil départemental et Michel Autissier début janvier, vont avoir leur cérémonie des voeux à l'Hôtel du département.
INDISCRETIONS A BOURGES, MADAME MICHU M'A DIT ...
Madame Michu :
Madame Michu vous dit ce que le Berry Républicain, le Petit Berrichon, le Big Journal, non, il existe plus, il a fusionné avec les Nouvelles de Bourges n'osent pas vous dire ou ne peuvent pas vous dire :
 
" Ah, les musées payants, comme m'a dit mon dentiste, oh, vous savez quand les nuls sont aux manoeuvres, il n'y a rien à faire ! alors que ma voisine qui travaillait autrefois à la mairie pense que ça va coûter plus cher à la ville que lorsqu'ils étaient gratuits les musées ".
 
" Je voulais envoyer un tweet à la mairie, mais j'sais pas faire, mais si le maire pouvait faire des voeux comme avec le monsieur Lepeltier autrefois, et comme ya plus de sous, j'apporterais les cacahuètes et on boira de l'eau de Bourges, celle qui vient de la Loire ! "
 
"Eux aussi, ils s'y mettent ? Je parle du Conseil départemental du monsieur d'Aubigny, et bien, je sais ça de source sûre : les impôts locaux vont augmenter , mais alors madame Fenoll, au département, elle fait comme le monsieur Blanc ... et c'est la Germaine Michu qui paie"
 
"Même si je m'appelle Germaine, je ne suis pas madame Soleil, et bien je vous le dit, lorsque l'hypermarché Leclerc sera installé vers Saint Doulchard, et bien compte tenu du nouveau Carrefour, le Géant disparaîtra... : c'est la guerre des hyper m'a dit mon boucher".
 
" Le degré zéro de la bêtise et de l'incompétence est bien arrivé avec les musées de Bourges devenus payants, c'est pas moi qui le dit, c'est un haut responsable de la culture à Bourges, en tout cas c'est ce que m'a rapporté un élu".
 
" Ah, si j'étais plus jeune ... la ville cherche des maîtres nageurs pour les piscines et je l'ai eu mon diplôme, c'était en 1960, je ne sais pas si il est toujours valable, je vais aller demander à la madame Nathalie Bonnefoy, ça lui rendra peut-être service !".
 
" Enterré l'Office de Tourisme, et douze personnes avec ! Et les hôteliers, premiers bénéficiaires de l'Office n'ont pas bronché. Moi Germaine Michu qui fut guide à ce qui était le Syndicat d'initiative dans les années 1950, je vous le dit, ils se réveilleront dans deux ans, ce sera trop tard, le mal sera fait, un seul mot : lamentable".
 
" Eh, le monsieur Ponchon, à votre Village de Noël, pour une personne âgée comme moi, où je vais m'asseoir pour prendre mon vin chaud ? Debout, dans le froid, c'est pas raisonnable, et bien je lui ai dit en face au monsieur Ponchon ! "
 
" Ah le Yann Galut, il a l'air malin avec sa taxte gougle, depuis 6 mois, il ne parle que de ça, et que je te fais voter ça à l'assemblée, et que je passe à la télé ... Et patatras, le Conseil constitutionnel, comme me l'a dit ma radio a retoqué la loi, c'est pas un avocat qui me l'a dit, mais mon facteur."
 
" Pour une fois, le monsieur Guinot est remonté dans mon estime avec la promenade des remparts qui était en bien mauvais état, je n'y allait plus, pas possible d'y marcher par temps de pluie, et bien ya un chemin de pavé, c'est super, elle vous dit merci la Germaine Michu".
 
" Oh, que je suis perfide, que je vous rapporte ce que j'ai entendu l'autre jour rue Moyenne, un monsieur que l'o,n entend de la mairie à la place Cujas, disait que pour les berruyers, que ce soit pour le pays ou pour notre ville, Hollande et Blanc, ils sont pareils. "
 
" C'est qui l'innocent qui a écrit la délibération sur les musées payants, il y a au moins deux ou trois choses qui devraient pousser la préfecture à la renvoyer en mairie, m'a dit mon notaire, à moins que les contrôles de conformité soient moins sérieux qu'à l'époque de monsieur Boisdé.
 
Vous voulez réagir, alors écrivez à : madame Michu bourges-info.com
 
Rechercher dans Bourges-info un sujet donné :
PAGE 3 : LES BLOGS POLITIQUES DE BOURGES
2016 Le Blog d'Irène Félix
Faire gagner ce qui nous rassemble : soutien à Manuel Valls
Ma réflexion a été longue. Dans la période présente,
- où la gauche est bien mal en point et le monde plus encore,
- où le pire semble pouvoir arriver,
- où l'idée même de démocratie est mise en cause,
- où la détestation semble devoir tenir lieu de boussole aux prises de position politique,
dans cette période troublée, quel candidat choisir pour la primaire de " la belle alliance populaire ", la primaire des socialistes et de leurs alliés ?
En 2012, j'avais choisi Martine Aubry, la seule, à mes yeux, à avoir la carrure pour assumer la fonction présidentielle. La seule dont le programme n'était pas flou. Cette fois, je choisis Manuel Valls. Pour des raisons très proches, au fond, aussi paradoxal que cela puisse paraître. La clarté, l'autorité, l'expérience. Et les valeurs : la République, la solidarité, l'école, la culture.
Avec quelques amis, pour " faire gagner ce qui nous rassemble ", nous vous appelons à nous rejoindre. Vous trouverez ci-dessous le communiqué transmis hier soir à la presse.
"Nous n'avons pas partagé toutes les orientations du quinquennat qui s'achèvera en mai prochain et nous avons pu, au sein de notre parti ou publiquement, dire nos doutes ou nos désaccords.
Pour autant, nous avons toujours refusé la tentation de consacrer plus d'énergie à combattre la gauche de gouvernement -notre famille- plutôt que la droite ou l'extrême-droite.
Parce que nous constatons que, dans un contexte très difficile, l'essentiel -les libertés, la protection sociale, le service public garant d'un État fort, l'investissement pour l'avenir économique et industriel du pays, l'engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique, la place de la France dans le monde - a été préservé, nous refusons que le projet de la gauche en 2017 se fonde sur le rejet de l'action de la gauche depuis 2012.
Pour les cinq ans qui viennent, nous choisissons d'apporter notre soutien à Manuel Valls. À ses côtés, nous veillerons à ce que la solidarité et la lutte contre les inégalités soient toujours au cœur du combat de la gauche.
Rien n'est écrit. Il ne s'agit pas de choisir le chef d'une tendance du PS. Il s'agit de désigner le candidat du Parti Socialiste et de ses alliés pour diriger la France. Pour " faire gagner ce qui nous rassemble ", nous invitons les hommes et femmes de progrès à nous rejoindre autour de la candidature de Manuel Valls."
Céline Bezoui, Irène Félix, Philippe Fournié, Gérald Fragnier, Jill Gaucher, Thierry Porikian
…a suivre
http://irenefelix.fr/
 
2016 Le Blog de Roland Narboux
Réflexions à l'aube de 2017
Comme 2015, cette année 2016 qui se termine sera elle-aussi à oublier, la guerre au Proche Orient qui se décline chez nous sous forme du terrorisme, nous oblige à considérer que l'espèce humaine que nous représentons est bien malade, et si le progrès technique donne le vertige , en particulier au niveau de la communication, le progrès moral n'est pas à la hauteur, c'est même une forme de régression que ma génération qui était passée jusque là au travers des guerres franco- allemandes ou des guerres coloniales découvre au terme de son existence.
La planète se meurt, le dérèglement climatique nous rapproche un peu plus de l'abîme même si la phase d'extinction de notre espèce peut prendre encore plusieurs millions d'années.
L'Europe, ce concept auquel nous avons tellement cru, et qui nous a apporté une paix, fragile mais réelle, si on excepte les Balkans, ne répond plus à nos aspirations, sur le plan social, politique et sécuritaire.
La France, notre pays, garde encore son unité de pensée, mais comme d'autres nations, elle vire à droite toute, sans savoir où le curseur va s'arrêter, ce qui laisse inquiétude et perplexité. Mais notre pays est-il encore gouvernable ?
Il faut réformer la France, en profondeur, mais ne touchez pas à mes avantages, à ma situation, ce sont les autres qui doivent changer ... Tel est le raisonnement de chacun de nous.
Enfin la ville de Bourges, une structure à visage humain, ne se comporte pas de meilleure manière.
Les élus sont contestés, et quoiqu'ils fassent désormais, ils n'ont plus le crédit des premières semaines qui ont suivi leur élection. Quelques erreurs très symboliques ont anéanti la confiance, et la communication à outrance ne répare pas les bévues. L'argent manque, comme partout, mais ce sont surtout des idées fédératrices qui sont aux abonnés absents, car créer des activités culturelles de haut niveau et pourtant populaire, c'est un don ou un métier.
Il faut que les responsables de la planète, de l'Europe, de la France et de Bourges, chacun a son niveau possède une vision de l'avenir, où aller, comment, avec qui,....
Rien n'est jamais acquis, rien n'est jamais perdu, il faut que chacun se ressaisisse.
blog de roland narboux
 
2016 Le Blog de Yannick Bedin
Bourges : non à la remise en cause de la gratuité des musées !
Au conseil municipal de Bourges hier soir, une tarification de l'entrée des musées de Bourges était proposée.
Je suis intervenu contre la remise en cause de la gratuité des musées de Bourges.
D'abord parce que la mesure risque de coûter plus cher à la ville que la gratuité ! Elle couvrira la mise en place de guichets, l'édition de tickets ou de "pass" et la mise à disposition de personnels en charge de faire payer les visiteurs. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le prédécesseur de Pascal Blanc à la mairie, Serge Lepeltier, avait institué la gratuité des musées de Bourges. Monsieur Guinot, adjoint au patrimoine, en fait plus une affaire de principe au final qu'une mesure répondant à un impératif économique en réalité. Une nouvelle fois la droite considère l'usager d'un service public comme celui qui "use" et qu'il faut donc faire payer.
J'ai plaidé pour qu'on redéfinisse avant tout la politique muséale de la ville, qu'on s'interroge sur la valorisation des collections et du travail des agents du service du patrimoine. J'ai suggéré qu'on engage les musées dans une politique de modernisation, de renouvellement des outils avec les technologies d'aujourd'hui. J'ai insisté sur la nécessité de montrer les collections enfouies des musées de Bourges pourquoi pas dans un espace ouvert dans les bâtiments de l'ancienne école de musique avec un seul musée dédié aux collections archéologiques de la ville auquel pourrait s'adjoindre un chantier pédagogique. Voilà qui serait de nature à redynamiser le patrimoine. Enfin j'ai rappelé que c'est le dynamisme des expositions, le croisement des arts (comme actuellement avec les installations de John Sanborn à l'Hôtel Lallemant grâce à Bandits Mages), les événements qui donnent de l'attractivité à un musée... et que pour cela il faut une volonté politique et un budget conséquent.
Deux dernières remarques.
J'ai interrogé le maire adjoint sur un courrier adressé fin septembre aux écoles leur annonçant la tarification des prestations dans les musées à compter du 1er janvier 2017. Une erreur selon le maire adjoint. Ce courrier est donc nul et non avenu !
Enfin, j'ai demandé que les musées de Bourges valorisent Marcel Bascoulard, artiste berruyer, avec acquisition d'œuvres supplémentaires, une exposition, une salle ou un espace dédié à cet artiste singulier.
http://www.yannick-bedin.org/
2016 Le Blog de Pascal Blanc
Le, 15 décembre 2016
Situé dans le sanctuaire " Pelagos ", ce huitième parc naturel marin protège les eaux marines autour du Cap Corse et du nord-ouest de l'île, sur une surface de 6 830 km2, ce qui en fait le plus grand parc naturel marin français.
Il se distingue par la diversité de ses habitats marins (herbier, coralligène), ce qui se traduit notamment par la présence de formations rares et inédites telles que les atolls de coralligène. Il abrite également de nombreuses espèces d'oiseaux marins. Enfin, c'est un lieu d'échanges entre écosystèmes profonds et côtiers, qui favorise la présence de migrateurs comme le thon rouge, l'espadon ou encore de grands cétacés.
Il protégera ces espèces rares de plantes et certaines espèces menacées d'oiseaux comme le Goéland d'Audouin.
Avec ce huitième parc naturel marin, la France montre sa volonté forte de protéger la biodiversité terrestre et marine.
Le, 16 décembre 2016
L'Arctique vient de connaître ses douze mois les plus chauds depuis le début des relevés de températures dans cette région en 1900.
Entre octobre 2015 et septembre 2016, la température annuelle moyenne de l'air au dessus du sol se situait 3,5°C au dessus de celle de 1900 !
Ces températures record ont retardé à l'automne le moment où les eaux de l'océan regèlent et ont entraîné une fonte étendue des glaces du Groenland.
L'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète.
A ceux qui doutent des effets du réchauffement climatique, les réponses de la nature sont sans appe
Pascal BLANC
Secrétaire national chargé de l'écologie, des transports, de l'énergie, de l'eau
http://www.partiradical.net/
2016 Le Blog de Philippe Bensac
Philippe BENSAC - Président du MEF Cher.
http:///

2016 Le Blog de Yann Galut
Le blog n'est plus lisible ni exploitable.
la suite
 http://www.yann-galut.com/
 
 
 

 
RETOUR EN HAUT DE PAGE

 

Contact : - Mentions légales