le site d'informations de Bourges - Bourges-info

L'INFO MENSUELLE DE BOURGES
un MAG paraissant tous les 1 er du mois (gratuit et sans pub)
 
Edition du 1 er décembre
Bourges-Info.com
DECEMBRE 2016
Semaine 48
NUMERO PRECEDENT BD_BULLES_2016
Mme MICHU
BD BULLES 2014 ARCHIVES DE BOURGES INFO
Sommaire du Mag
de décembre 2016
 
- Premiers noms du Printemps de Bourges : Renaud, Soprano, Placebo.
 
- Bourges a voté aux primaires : comme partout, Fillon largement en tête.
 
- Les musées de Bourges après 20 ans de gratuité seront payants : 4 euros l'entrée !
 
- L'Office de Tourisme de Bourges dans l'interminable attente: la fin ?
 
- Séraucourt : les fouilles ont commencé.
 
- La future déchetterie de Roland Garros contestée par manque de concertation.
 
- Basket : en tête du championnat, mais Euroligue plus difficile.
 
- 10 décembre : le Muséum et l'exposition Photographies de Nature.
 
- Une fin d'année tristounette à Bourges : plus de parade ni de feu d'artifice.
 
- bisbille dans les marais.
 
- Le village de Noël au pied de la cathédrale
 
- Les Diseurs du Berry : succès de l'hommage aux Capucins le 11 novembre.
 
 
La citation du mois :
 
" Bourges n'a dû qu'à sa position au coeur de la France de devenir une ruche active et bruyante".
 

Ardouin-Dumazet

 

- LES BLOGS

DECEMBRE 2016

>>>Réagir 

EDITORIAL
Dur dur cette fin d'année pour la municipalité, si les courses à pied ou en voiture marchent bien, si il y a eu ces dernières semaines quelques points forts comme le Nouveau Carrefour ou la presque fin des implantations d'Avaricum ainsi que la résurrection des Forestines et l'arrivée même éphémère de Pillivuyt, sans oublier la reprises de la construction de la future Maison de la Culture une fois les arbres coupés sans difficulté, il faut reconnaître que les Musées devenus payants pour des motifs purement dogmatiques et la longue agonie de l'Office de Tourisme ont ruiné la confiance de nombreux Berruyers vis à vis de leurs élus.
En matière culturelle aucune initiative, c'est du toujours moins... Les élus jouent petit bras, sans idée ni écoute.
Comme le dirait madame Michu, "C'était sans doute pas mieux avant, mais il y avait tout de même moins de conneries."

roland narboux
 
>>>cliquer ici

IMAGE DU MOIS
LES ILLUMINATIONS DE FIN D'ANNEE
 
Comme chaque année, la ville illumine les rues et trois places de la ville.
Les boules lumineuses des fontaines de Séraucourt : une nouveauté à saluer, cela donne un air de fête à cet espace très fréquenté, une belle réussite.
 
 
Ces dernières années, l'accent a été mis sur les Led et autres moyens de diminuer la facture énergétique.

ET BOURGES A LA TELE

 La Princesse Michael de Kent chez Stéphan Bern sur France 2 pour parler de Jacques Coeur.

C'était pour la sortie de son livre sur Jacques Coeur , un roman intitulé "Jacques Coeur et le vif argent".

Et elle signa son livre au Palais de monseigneur l'Argentier.

Pour en savoir plus sur Jacques Coeur : >>> cliquer

LA PERSONNALITE DU MOIS
Didier Lagedamon
 
C'est le nouveau Rédacteur en Chef du Berry Républicain qui vient d'arriver à la place de Philippe Noireau.
 
Rappelons que le Berry Républicain date de 1944, avec Pierre Jacquet, Rossignol et M Deschamps

LE CHIFFRE DU MOIS
4500
 
C'est le dernier chiffre du nombre d'étudiants qui sont à Bourges (et dans l'agglo) depuis la dernière rentrée.
Ce chiffre est encourageant et c'est l'IUT qui donne le la, devant l'école d'ingénieurs de l'INSA.
Depuis 20 ans on annonce prochainement que le nombre d'étudiants va passer à 5000 : on s'en approche, mais on en est encore un peu loin.
(le chiffre de 5000 était prévu pour 2012)
 
 
COMBIEN ça COÛTE ?
 
20 millions d'euros
 
C'est l'investissement semble-t-il réalisé par carrefour pour la remise en état de son magasin de la Chaussée de Chappe, avec les galeries nouvelles.
C'est considérable. Au final, une belle réussite.
 
 
LE SAVIEZ-VOUS ?

HSBC

Petit jeu entre amis lors de vos prochains dîners en ville : que veut dire HSBC, la banque de la Place de la Préfecture ?

Simplement si l'on puis dire : H comme Hong Kong, S comme Shanghai, B comme Banking et enfin C comme Corporation.

Il y en a 290 en France et 260 000 personnes dans le monde.!!!!

A Bourges, ce fut il y a un siècle la banque de Monsieur Albert Hervet lequel ne doit pas en revenir.

 
La banque Hervet
devenue, la banque HSBC
 
en savoir plus >>>cliquer
 
POLEMIQUES
La Poste et les PTT, c'est du passé ?
 
En tout cas, c'est la conclusion des habitants du quartier de Jean Baffier ou d'Asnières qui vont voir leur Poste disparaître.
 
Il faut dire que les affaires ne vont pas trop bien, avec une baisse de l'activité de plus de 20%.
 
Plus par lettres, mais des E Mail, même les impôts vous obligent à utiliser Internet et n'envoient plus aucun papier.
 
 
Aux dernières nouvelles, un sursis a été donné pour Asnières, car les hannetons, ne sont pas des gens à rester sans rien faire. Mais l'évolution, c'est une seule grande poste rue Moyenne et les autres progressivement disparaîtront.
 
C'EST QUOI ???
Cette photo ci-dessous,
c'est QUOI ? c'est OU ?
 
 

Le mois dernier

Il s'agit des montres estampillées Louis Moinet, natif de Bourges.
 
Louis Moinet in the Guinness World Records : Louis Moinet est donc désormais dans le Guiness .
 
L'INFO DU JOUR A BOURGES
 
On aurait voulu vous dire que le personnel, très compétent, de l'Office de Tourisme a été repris dans une nouvelle structure.
 
A Bourges-info, nous avons une pensée pour elles : Agathe, Armelle, Caroline, Catherine, Doris, Jessica, Lucile, Maria, Marie-France, Maud, Nadia , et pour son directeur Alain.
Mais nous ne savons rien de ce qui va se passer !.
 
Alors, l'info du jour ce sont les illuminations de la ville, fort belles.
 
 
LE RETROVISEUR
C'était en décembre 2007
 
Il était malade depuis plusieurs mois, et Serge Vinçon, maire de Saint Amand et sénateur du Cher s'est éteint au Val de Grâce à Paris.
Il était très populaire dans le département du Cher et avait toujours un mot gentil pour chacun. Il était resté fidèle à ses convictions gaullistes. Il avait beaucoup travaillé pour organiser son parti politique et pour le département lorsqu'il était président du Conseil général. Il avait marqué la politique locale.

Serge Vinçon était depuis 30 ans dans la vie politique, locale puis nationale, devenant Vice Président du Sénat, avec une prédilection pour les problèmes de Défense.
QUESTIONS A BOURGES
Question 1 :

Les abris pour vélos sécurisés existent mais ne fonctionnent pas, qui peut dire où les mettre ????

Question 2
 
" Et les appels téléphoniques pourris, même avec Bloctel, ça n'arrête pas à Bourges (et ailleurs).
Quelle solution ?
 
PLUS NUL TU MEURES

Bravo les mails ! 

Il existe une association Les Amis de Jacques Coeur dont l'adresse est jacques-coeur@orange.fr, et bien parmi les Mails reçus la semaine dernière, celui-ci :

Monsieur Coeur, découvrez les tarifs imbattables qui vous sont réservés, et c'était signé de FIAT et avec des photos, le mail se terminait ainsi :

"Monsieur COEUR,
C'est le moment ou jamais de profiter de nos offres exclusivement réservées aux pros !"

 

SURPRISE - SURPRISE
Le Palais de Monseigneur l'Argentier
 
Belle photo retrouvée sur Gallica et représentant le Palais Jacques Coeur.
 
CONCOURS PHOTOS
Le salon de la gastronomie
 
Belle photo ...
 
 
 

Décembre 2016

2016 >>>Réagir  

 En savoir plus sur Bourges: http://encyclopedie-bourges.com/  

 

LE PDB 2017 BOURGES ET SON PRINTEMPS
Édition du Printemps de Bourges avec la 41 ° édition et les premières têtes d'affiches qui passeront au W :
Départ en fanfare le mardi 18 avril avec Renaud, puis Placebo le lendemain.
Jain, Boulevard des Airs et Vianney le jeudi.

Vendredi et Happy Day, samedi habituel avec
Rock and Beat.
Enfin clôture du Printemps le dimanche avec
Soprano ... En pleine élection présidentielle.

Nous en reparlerons, mais d'ors et déjà, "c'est un bon cru" selon les spécialistes !
POLEMIQUE LA FIN DE LA GRATUITE DES MUSEES DE BOURGES
Les musées seront payants à partir du 1 er janvier 2017
 
C'est le dernier Conseil municipal qui a voté la fin de la gratuité des musées de Bourges, un système en place depuis 20 ans, qu'il fallait casser au nom de l'idéologie.
Entendu dans les travées à la fin du Conseil Municipal :
à droite : " C'est une délibération qui est une vraie erreur. Même en argumentant, finalement on se rend compte que l'on est jamais écouté, certains élus sont aussi suffisants qu'incompétents".
à gauche Jean Michel Guérineau l'a dit : si le maire précédent à mis la gratuité dans les musées, c'est que l'étude avait démontré que c'était plus coûteux de faire payer le droit d'entrée que de faire la gratuité ! Mais le maire et son adjoint, par dogmatisme n'ont même pas fait cette étude .
Pour Yannick Bedin : "Monsieur Guinot, adjoint au patrimoine, en fait plus une affaire de principe au final qu'une mesure répondant à un impératif économique. Une nouvelle fois la droite considère l'usager d'un service public comme celui qui "use" et qu'il faut donc faire payer".
La perle de PA Guinot au Conseil Municipal : en faisant payer on pourra savoir avec précision le nombre de visiteurs de chaque musée ! Plus idiot comment raisonnement, tu meures.
L'OFFICE ? BOURGES ET FEU "SON" OFFICE DE TOURISME
L'Office de Tourisme : une page va se tourner le 31 décembre prochain, la plus grave crise depuis 1912.
 
La structure a vécu, battue par le mauvais sort, un guide et la justice
Il restera bien entendu un guichet pour distribuer le " plan bleu " et un ou deux documents sur ce qu'il faut voir à Bourges
 
C'est l'omerta sur le devenir du tourisme à Bourges, rien ne filtre des structures a venir, et selon un responsable local en place, "les élus en place ne comprennent rien au tourisme, ils voient un poste de dépenses".
 
 
Que se passera -il le 2 janvier 2017 en terme d'accueil des touristes, même rares et de la préparation de la saison ? C'est l'inconnue et le flou. Bourges sans un Office de Tourisme digne de ce nom, et c'est une longue décroissance de son activité économique qui touche l'industrie du tourisme.
 
Bernard Billot et Pascal Blanc : en voiture !!!!!
 
LE DOSSIER BOURGES ET LES PRIMAIRES
Le résultat du premier tour à Bourges :
Fillon arrive en tête devant Juppé et Sarkozy :
 
- Fillon 45,9%
- Juppé 28,6 %
- Sarkozy 19 %
On notera que Bourges a voté davantage Juppé que le département et a voulu plus que le pays se séparer de Sarkozy.
A Bourges, tous les élus ont perdu. Aucun ne soutenait Fillon (peut-être Mercier, mais cela n'a pas été dit très fort !).
Les seuls soutiens de Fillon étaient à Mehun et Dun, et pas de comité de soutient visible sur la ville de Bourges. Quel flair dirait madame Michu !
Sur le récapitulatif ci-contre, d'un bureau de vote de Bourges, F. Copé = aucune voix !

Second tour :
Donc François Fillon sera le candidat de la droite et du centre aux Présidentielles de mai prochain avec 66% des voix face à Alain Juppé... (Et dans le Cher, près de 72% des suffrages).
 
A Bourges les résultats furent les suivants :
Second tour des primaires pour Bourges (les 10 bureaux de vote) :
3923 votants (200 de plus qu'au premier tour).
François Fillon 2606 voix et donc 66,5%
Alain Juppé 1305 voix et 33,5%.
 
 
 

On remarquera que c'est à Bourges le même pourcentage que le résultat de la France.
 
 
Dans Facebook, Eric Messeguer a fait remarquer aux "nouveaux partisans de Fillon", qu'en 2012, pour des élections devant désigner le patron de l'UMP, il y avait eu un duel Fillon - Copé à la Fédération du Cher du RPR.
Copé 449 et 59%
Fillon 310 et 41%.
A Bourges, Fillon n'a jamais eu la faveur des élus ... Cela devrait changer rapidement, c'est même déjà un peu le cas.
POLITIQUE PRESIDENTIELLES ET LEGISLATIVES A BOURGES
Pour ceux qui n'ont rien suivi de la politique nationale ou locale.
 
La date des futures élections nationales :
Présidentielles : 23 avril et 7 mai 2017
Législatives : 11 et 18 juin 2017
Elections présidentielles : (attention aux sondages et aux favoris).
A droite : c'est fait, après les primaires, François Fillon devient le grand favori de mai 2017 ...
A gauche : c'est la pétaudière avec des inconnus sur les primaires de gauche ( F. Hollande, M. Valls, A. Montebourg ?) et les francs tireurs comme E. Macron ou JL Mélanchon.
A L'extrême droite, c'est Marine Le Pen, dont les sondages affirment qu'elle sera au second tour.

Elections législatives :

1 ° Circonscription (Bourges - Aubigny - Sancerre) : député sortant Yves Fromion (LR)

A droite, Wladimir d'Ormesson devrait récupérer la circonscription de Yves Fromion, qui est toujours à droite depuis sa création. Sur le FN dans , " c'est simplement une donne nouvelle qui empêche de considérer que la circonscription est acquise à la droite".
A gauche, au parti socialiste, Céline Bézoui
Au FN : en attente du nom du candidat.

2 ° Circonscription ( Bourges - Vierzon ) député sortant Nicolas Sansu (FDG)

A la gauche communiste, avec Vierzon c'est le dilemme du député maire sortant, Sansu, la mairie ou la députation ?
A la gauche socialiste, Agnès Sinsoulier se présente comme en 2012.
A droite , Sophie Bertrand
Et là encore le Front National est en embuscade.
3 ° Circonscription ( Bourges - Saint Amand) député sortant Yann Galut (SER)
 
A gauche (socialiste) Yann Galut pourrait conserver son siège ?
A droite, il y aura une lutte entre Annie Lallier et Louis Cosyns.
A l'extrême droite, Gilles Saitz pour le Front National sera en course.
 
QUE FAIRE ? A BOURGES
Le Village de Noël
 
C'est le samedi 10 décembre qu'il commence au pied de la cathédrale, et il va durer, avec ses 50 petits chalets jusqu'au 24 décembre, c'est à dire le soir du réveillon. Les Berruyers attendent la qualité et la diversité de ce qui est proposé.
 
On trouvera de la maroquinerie, des bijoux, jeux, jouets décoration et quelques vêtements.
 
Mais aussi des décorations de Noël : c'est la saison ! et enfin des vins et de la gastronomie : foie gras, saumon, huîtres et macarons.
 
Une organisation de Jeanne et Louis !
 
 
 
 
 
 
 
 
La Maison de la Culture :
 
L'Opéra de Quat'sous de Kurt Weill et Bertolt Brecht, c'était à la mi-novembre : beau spectacle et salle pleine !
O, Brigitte avec Brigitte Fontaine est repoussé à une date ultérieure.
 
Ce mois-ci :
 
- Le Quatuor Tan pour le vendredi 2 décembre
 
- La Mouette de Tchekhov, dans une mise en scène de Thomas Ostermeier. C'est 3 séances les 6, 7 et 8 décembre
 
- Et une Antigone de papier / au fil d'oedipe, du 12 au 18 puis en janvier, ce sont des marionnettes par la Tragédie des Anges au plafond.
 
 
A le Hublot
 
A Le Hublot, (expression de Michel Pobeau), on notera le dimanche 4 décembre à 17 h Zic Zazou, comme neuf, un conte musical avec des artisans d'un nouveau genre... Mettre la musique à la portée de tous.
Et puis une belle campagne de Pub pour le Hublot et les spectacles
 
 
 
Au Palais d'Auron :
 
 
- Anne Roumanoff le 6 décembre dans son dernier spectacle "Aimons-nous les uns les autres".
- Le Temps des Copains le 12 décembre,
 
VILLE BOURGES,
Conseil municipal de novembre
 
La fin de la gratuité des Musées de Bourges a occupé une grande partie du Conseil municipal avec un très long débat sur le sujet, l'opposition votera contre, tout comme Véronique Fenoll et Wladimir d'Ormesson.
 
 
La déchetterie avenue Roland Garros :
Plusieurs riverains ont manifesté leur mécontentement à propos du projet d'implantation de la nouvelle déchetterie qui sera construite avenue Roland Garros.
Les réactions des Berruyers du quartier sont d'autant plus violentes qu'il n'y a pas eu de réunion de réunion concertation et d'explications avec la mairie !
 
fouilles Séraucourt BourgesLes fouilles archéologiques des pentes de Séraucourt,
 
c'est pas de l'amateurisme, du bulldozer à la petite cuillère en passant par la pelle et la pioche, ils sont à l'œuvre et pourquoi pas à la recherche d'une villa gallo romaine princière qui pourrait faire de Bourges une cité exceptionnelle et attirer les touristes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fin d'année contrastée à Bourges ?
 
Du côté des animations, Noël à Bourges et ses lumières et cadeaux sera festif à partir du Village de Noël, avec un atelier de lettres au Père Noël, des maquillages pour enfants et du jazz de Noël.
Mais le dossier des Nouvelles de Bourges ne doit pas faire illusion : déjà l'an dernier la parade du 31 décembre avait été supprimée et il ne restait que le feu d'artifice du concours sur la place Séraucourt. Et bien cette année, rien : ni parade, ni feu d'artifice. Et plus de pot et discours de "bonne année" du maire début janvier.
La clause "Molière" vient d'arriver à Bourges
 
Qui connait cette clause dans les marchés publics avec le bâtiment pour les marchés supérieurs à 5 millions d'euros ?
Il s'agit de s'assurer que sur un chantier, tous les intervenants parlent français ou si ce n'est pas le cas, qu'il y ait un interprète. Il s'agit pour Philippe Mousny, maire adjoint d'assurer la sécurité du chantier et des directives données en étant certains que tous comprennent.
 
Cette clause s'appelle "Molière", et il faudrait parler la langue de ce grand homme ... Mais au fait, et si la langue de Molière était mieux enseignée dans nos écoles ???
 
ECOLOGIE BOURGES,
L'agglo ressort son vélo
 
Un plan qui a été initialisé et dont l'étude a été terminée en 2013 vient de ressortir des cartons de l'agglo Bourges Plus. Il s'agit de réaliser une cinquantaine de kilomètres de voie pour les vélos et sur 17 parcours permettre aux Berrichons de l'agglo de quitter la ville centre ou d'y venir et d'aller au travail sur des pistes cyclables sécurisées.
 
Le chiffrage a été fait, et la réalisation de ce plan qui prendra une dizaine d'années pour un coût total de 1 million d'euros par an.
A noter qu'il s'intègre au canal de Berry à vélo, lequel lui aussi ressort des tiroirs du Conseil départemental où il avait été enfoui depuis une dizaine d'années.
 
Les Marais :
 
Une fois encore les Marais sont l'objet de toutes les conversations chemin des Prébendes ou place des frênes.
Cette fois, c'est le Langis qui est dans le collimateur, car il est pollué et on ne sait pas d'où ça vient.
Puis les joncs, coupés le long de l'Yèvre par une association, mais qui sont sur les bord, ça c'est le travail de la ville.

Le muséum, et la prochaine exposition temporaire sur les Photos de Nature qui commence début décembre aura, sans nul doute le succès habituel.
 

SPORT

LE SPORT A BOURGES
- Le basket et toujours des hauts et quelques bas, mais les Tangos progressent et elles sont en tête du championnat de France, et une belle victoire à Villeneuve d'Asq samedi dernier par 68 à 62.
Il reste à se qualifier pour l'Euroligue et les Tangos n'ont rien pu faire le 30 novembre à Ekaterinburg (81 - 66 pour l'équipe russe).
 
- La course a pied a de plus en plus de succès, c'est vrai qu'il faut un short et une paire de basket et c'est parti, et pour une ville c'est moins cher que la natation, et moins cher que les courses de voitures pour les sponsorts !
Alors elles se multiplient, il y a la Ronde des Marais, les Foulées de Bourges, le Trail Urbain et le Tour du Lac d'Auron... et peut être d'autres ?
 
- Bourges, Champion du Monde automobile, avec Signature qui est sous la bannière Alpine depuis 2013, des prototypes LMP2 et la firme est basée à Bourges à Esprit 1 et compte aujourd'hui 40 employés.
 
Elle fut crée par Philippe Sinault en 1990.
 
C'est le 6 novembre dernier en obtenant la 4 ° place des 6 heures de Shanghai que l'Alpine a obtenu ce titre de Championnat du Monde d'Endurance, en catégorie LMP2.
 
La N° 36 qui est sur les affiches de Bourges était pilotée par Lapierre, Menezes et Richelmi.
_
 
 
L'adjoint au Tourisme et aux Musées à la manoeuvre
 
ECONOMIE DU MIEUX EN CENTRE VILLE DE BOURGES
Les Forestines :
 
Le retour, mais pas place des 4 piliers à la place du magasin Traditions comme envisagé mais dans le magasin de notre ami, Paul André Aubrun, rue du Grand Saint Christophe, devenue rue du docteur Témoin.
Certains voyeurs y perdront ... c'est là qu'il y avait les "petites culottes" du magasin.
Par contre les touristes et les berruyers vont retrouver leur confiserie favorite créée par Georges Forest.
 
savoir plus : >>>cliquer


 
 
 
 
Commerce et grandes surfaces :

Carrefour, le Grand Carrefour comme disent les Berruyers s'est refait plus qu'une beauté, c'est une sorte de résurrection, et la foule est venue en masse pour le week end du 11 novembre. Intérieur relooké, galeries somptueuses, dans le domaine des hyper, il reprend le premier rang.
Mais la guerre des super et hyper va faire rage, avec la fermeture de 2 DIA, et les début de la construction de l'hyper Leclerc à Saint Doulchard et d'un Intermarché rue Louis Mallet. Tous ne résisteront pas.
En savoir plus : >>>cliquer
 
 
 
 
Pillivuyt ouvre sa première boutique éphémère !
 
Cette boutique vous propose une sélection de produits en porcelaine Pillivuyt France fabriqués en France au coeur du Berry, pour la table et le culinaire du quotidien.
Rendez-vous depuis le 18 Novembre jusqu'au 31 Décembre 2016 à Bourges, au 11 rue du commerce.
 
Ouvertures exceptionnelles les dimanches 4, 11 et 18 décembre de 10h à 19h.
Rappelons que Pillivuyt de Mehun est la dernière fabrique de porcelaine qui a encore des ateliers de production.
Suivez également l'actualité de la boutique éphémère sur Facebook : Boutique éphémère by Pillivuyt
 

 
Le TGV :
 
C'est en janvier 2008, que le ministre Brice Hortefeux a évoqué la ligne TGV qui passerait pas Bourges, et ce serait dans 15 ans, car ce sera alors la saturation de Paris - Lyon - Marseille, et cela fait presque 10 ans, et nous en sommes aux études qui reprennent...
 

CULTURE / TOURISME

A BOURGES
Culture et tourisme
 
C'est le grand vide, avec l'inconnu sur l'Office de Tourisme et la fin de la gratuité des musées, et aucun projet culturel d'envergure en vue.
 
Les Diseurs du Berry
 
Cette jeune troupe, fière de ses premiers succès dans les visites théâtralisées a proposé pour le 11 novembre Les Diseurs de Bourges aux Capucinsune visite du cimetière des Capucins, sous forme d'un hommage aux grands personnages disparus.

En 2017, plusieurs thèmes de Diseurs, comme "Sur les pas de Louis XI", natif de Bourges, sur la Révolution de 1789 à Bourges ou encore sur Raymond Boisdé maire de Bourges et puis sur Bourges et les Alchimistes.
 
Et les visites pour les Berrichons et les touristes sont ... gratuites !
en savoir plus : >>>cliquer
_
 
LES LIVRES DU MOIS FIFRELIN 3 A BOURGES
Le troisième volume de Fifrelin vient de paraître, c'est la suite de la nouvelle saga de Jean Pierre Ferrère, et nous vous le disons, "on vient de recevoir le livre, nous ne l'avons pas encore lu". (c'était le mois dernier)
Et pourtant, il faut le lire, tellement nous avons aimé les deux premiers volumes de Fifrelin (et aussi les 6 Félides).
 
Allez y sans hésitation, Fifrelin au pays des Ramond, il doit se lire comme les précédents, avec beaucoup de bonheur.
Nous en reparlerons au cours du mois après l'avoir lu.
On en reparle : hormis le fait que ce roman ne se passe pas à Bourges mais du côté d'Arles, l'histoire est belle, et les quatre personnages principaux attachants.
 
Quant aux Ramond, ce sont les différents seigneurs de cette contrée qui s'appelaient tous "Raymond" d'où Ramond. A lire sans hésitation.
 
 
Et toujours "Les Relations Sociales à l'Aerospatiale, de 1928 à 2015" un livre disponible dans les 2 librairies de Bourges : Point Virgule rue d'Auron et La Poterne rue Moyenne.
Et encore le roman sur Jacques Coeur par la Princesse de Kent, intitulé "Jacques Coeur et le vif argent".
 
LE FILM DU MOIS AU CGR A BOURGES
1926. Norbert Dragonneau rentre à peine d'un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York mais une série d'événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour.
 
Un bon film dans la suite des Harry Potter par JK Rowling, avec sans doute quelques effets spéciaux dont on aurait pu se passer.
 
On verra aussi "Alliés" de Robert Zemeckis, avec Marion Cotillard et Brad Pitt.
 
Et puis "Ma famille t'adore déjà", pour les inconditionnels de Jérôme Commandeur.
 
Enfin pour les plus jeunes ou plus durs, "Tu ne tueras point " de Mel Gibson.
 
"HISTOIRE" CARREFOUR A BOURGES
C'était en 1969. A Bourges, comme ailleurs, même en région parisienne, après 1968, les magasins que l'on va appeler "hypermarché" sont très rares. On parle parfois d'un carrefour à Sainte Geneviève des Bois vers Paris, mais peu de monde savent de quoi il s'agit.
L'arrivée de Carrefour chaussée de Chappe sur un terrain où se cultivait depuis des décennies le blé ne fait pas la révolution à Bourges car ce magasin suscite la curiosité et c'est tout. Mais peu à peu, par ses horaires, par ces chariots que l'on pousse, par la multitude des produits en tout genre qui sont vendus, et aussi par des prix attractifs, Carrefour va devenir le point d'attrait des Berruyers et de toute la région. On vient à Carrefour de tout le département et même d'ailleurs.
La veille, en présence de 2000 invités, le P.D.G., Marcel Fournier, fondateur du groupe, a réunit ses employés pour fêter le 12e magasin français de ce type. Sur une surface totale de 82 970 mètres carrés, 6000 mètres carrés sont consacrés à la vente. Du jamais vu dans la région. La publicité de Carrefour est aussi une première, c'est du style :
"Si vous aimez jeter votre argent par les fenêtres, si vous acceptez de payer 1,2 F
ce que vous pouvez acheter 1 F à Carrefour...............
Ouvert de 10 H à 22 H sans interruption, fermé le dimanche après-midi et le lundi."
Le succès fut considérable.  

la suite >>>cliquer

 
NOUVEAU
 
 

 
- Le plan de déplacement pour l'agglo Bourges Plus
 
- Bon début de la saison de la Maison de la Culture.
 
- Les Diseurs aux Capucins, les visites théâtralisées se renouvellent.
 
- Les premiers noms du Printemps de Bourges 2017
- La gratuité des musées de Bourges c'est fini, une décision idéologique.
 
- les visas du cirque de Shangai et le spectacle de Bourges annulé.
 
- Mais qui s'amuse à polluer le Langis et donc les Marais ?
 
- Et la fibre optique ?
 
1/ Le concours des décorations de Noël
 
La Ville de Bourges organise le 11e concours des décorations de Noël. Une édition qui, cette année, sera marquée par quelques nouveautés.
Aussi, pour encourager les commerçants à orner leurs boutiques des couleurs de Noël, l’Office de commerce et d'artisanat de Bourges (OCAB) organise conjointement le concours des vitrines de Noël.
 

2/ Le Muséum en photos
 
L'exposition photo de nature commence le 10 décembre pour se terminer le 5 mars.
Comme chaque année, c'est la prestigieuse exposition du Concours International "Wildlife Photographer of the year 2016.
 
Voici l'affiche 2016 signée Tim Laman.
 
3/ les sondages de la ville
Toujours NON, c'est ce qui ressort des sondages par Internet de la Ville, quelque soit la question, sur le PIAF, sur les concerts des Folies berruyères, sur la fête foraine d'hiver, sur le Hublot, la réponse des internautes est toujours NON.
Une seule fois, un OUI sur la connaissance du festival bulleBerry.
"Connaissez vous le boitier PIAF : oui = 25% et non = 62 %

4/ Les médiévales de Bourges

Belle prestation l'an dernier des Médiévales consacrées à Jean de Berry, grâce en particulier au Mariage du Duc, conçu et réalisé par Michel Jardat.

Cette année, sans doute le week end du 3 juin, ce sera l'entrée de "Jacques Coeur à Bourges de retour de la Route de la Soie" .

C'est une hypothèse.

 
COUP DE GUEULE MULTIPLICATION DES CAMBRIOLAGES A BOURGES
Cela commence à bien faire, les cambriolages se multiplient à Bourges et dans sa périphérie.
Les malfrats sont vifs et habiles, bien renseignés et ils ne volent que de l'argent liquide ou des bijoux, sauf parfois une tablette. C'est donc signé et la police connait parfaitement le profil de ce type de cambrioleurs.
 
Alors, on voit passer des camionnettes avec ou sans pancarte et une personne descend et demande si il y a pas des travaux à faire, surtout pour les maisons individuelles, alors c'est la coupe des arbres, c'est le nettoyage des façades ou des toitures, ou encore l'entretien du jardin... Et certains propriétaires affirment que dans la quinzaine suivante après quelques travaux, il y avait un cambriolage dans ladite maison. Réalité ou rumeur infondée ? Pour beaucoup, ce ne sont pas des migrants qui en sont en cause mais simplement l'ouverture des frontières de l'Europe de l'Est ...
COUP DE GUEULE LE TGV A BOURGES C'EST POUR QUAND ?
Le TGV dont on parle depuis 2007 de manière sérieuse, c'est à dire depuis 10 ans serait revenu à la case départ. Des élus veulent un passage à proximité de Bourges, des services veulent le plus rapide pour atteindre Lyon, une partie de la population n'y croit plus, une autre veut une "vraie" concertation et les écolos sont en attente, pour trouver une espèce de fourmis à protéger et lancer des recours au tracé quelqu'il soit.
 
C'était prévu pour 2020.... comme l'indique la pub.
 
En attendant le temps passe et on peut pense que ce sera pour 2035 ou 2040, madame Michu, et d'autres seront morts !
INDISCRETIONS A BOURGES, MADAME MICHU M'A DIT ...
Madame Michu :
Madame Michu vous dit ce que le Berry Républicain, le Petit Berrichon, le Big Journal, non, il existe plus, ce sont devenues les Nouvelles de Bourges n'osent pas vous dire ou ne peuvent pas vous dire :
 
" Ah, les musées payants, comme m'a dit mon dentiste, oh, vous savez quand les nuls sont aux manoeuvres, il n'y a rien à faire ! alors que ma voisine qui travaillait autrefois à la mairie pense que ça va coûter plus cher à la ville que lorqu'ils étaient gratuits les musées ".
 
" Je l'ai lu dans mon Berry Républicain, pour entrer dans un musée à partir du 1 er janvier, si vous êtes de la commune, il faudra pas oublier votre quittance de l'EDF... Le slogan, m'a dit un opposant au maire, " venez à Bourges mais n'oubliez pas de dire que vous habitez rue Moyenne".
 
" Mon petit fils était aux anges, au Printemps de Bourges il m'a dit qu'il irai voir monsieur Soprano, et ma fille elle veut aller voir les messieurs Placebo, alors moi, Germaine Michu, j'irai voir Luis Mariano... Mais non je blague ! je vais à la rock béât du samedi comme tous les ans..."
"Décidément les élus, y sont fâchés avec les piscines, l'autre jour, elles étaient toutes fermées m'a dit mon petit fils, et ses parents l'ont emmené à Saint-Amand, la dame Nathalie, elle pourrait y regarder à deux fois".
 
" Euh, c'affaire, il a pas la bonne étoile le monsieur Copé, c'est même la poisse, à Bourges, j'ai lu dans mon Berry Républicain qu'il avait eu 6 voix, oui, 6 voix, tout ça parce qu'il savait pas le prix d'un petit pain au chocolat... Si j'avais su j'aurais voté pour lui, il aurait eu 7 voix le pauvre sur 3717 votants."
 
- Il est gentil le PIAF de monsieur Mercier, mais ça ne marche pas trop ? C'est vrai que les gros piafs qui sont dans les arbres de Juranville, on les entend et eux ils marchent, enfin, ils volent et croassent".
 
- "Heureusement qu'il y a le salon de la gastronomie, car après la Tour de Beurre, on a attendu le retour des Forestines place des 4 Piliers, et finalement, ils viennent juste d'ouvrir, m'a dit mon boulanger, à la place des petites culottes du grand monsieur Aubrun".
 
" J'en apprends de belles, il paraît que le monsieur Mercier, premier adjoint soutenait monsieur Fillon ... Mais lui seul le savait, même le Facebook n'en parlait pas trop, mon petit fils a vérifié, en tout cas, si c'est vrai, c'est le seul élu de Bourges qui a eu du pif ou du piaf ".
"l'autre jour, au marché des Marronniers, c'était presque l'émeute, j'ai retrouvé deux copines que j'avais pas vu depuis au moins trois mois, elles ne parlaient que des impôts de la mairie, mais où va l'argent m'a demandé Denise, alors que la Françoise affirmait que ces impôts c'était pas justifié, ya rien de nouveau à Bourges, ils suppriment tout. Y en font quoi de mes impôts ? plus nombreuses, on serait allé manifester devant la mairie".
 
" Jamais vu ça, foi de Germaine Michu, mais il existe des magasins éphémères, jusqu'ici, un magasin ouvrait en centre ville, et fermait après trois ans, faute de clients, et bien Pillivuyt de Mehun, il ouvre sa boutique rue du Commerce pour 1 mois, c'est même un peu moins qu'éphémère".
 
"Oh, que je suis perfide, que je vous rapporte ce que j'ai entendu l'autre jour rue Moyenne, un monsieur à la grande gueule qui clamait devant deux de ses amis que pour les berruyers, que ce soit pour le pays ou pour notre ville, Hollande et Blanc, ils sont au même niveau de popularité. "
 
" Je le dis qu'à vous, mais j'ai acheté le livre de Son altesse la Princesse Michael de Kent sur notre Jacques Coeur et bien elle me l'a signé le livre. Oui, un spécialiste m'a dit que de 22 euros, il vaut désormais dix fois plus avec cette signature. Je le lis et demain, mon petit fils m'a dit qu'il le mettrait sur le Bon Coin pour 220 euros, un petit Jacques Coeur le gamin ".
 
" C'est décidé, j'vais plus au Marché des Marronniers, j'entends que des critique sur notre belle ville, et dans la famille c'est pareil, ma belle fille, qui habite au Moulon comprend pas qu'il n'y ait pas plus d'espaces pour les petits enfants, elle veut en parler au maire".
 
"Il était pas tout seul le gamin de 12 ans qui avait mis le feu à l'ancienne usine Rosinox, il avait deux copains presque du même âge avec lui. Et dire que la fessée est interdite !"
 
"Je connaissais pas, mais si j'étais plus jeune, j'irai avec eux, ce sont les Dix Heures ou Dis Heurts ou Diseurs du Berry, ils font la comédie, et font visiter les Capucins le 11 novembre et c'est gratuit, oui mon bon monsieur, ça coûte pas un sou ".
 
" C'est qui l'innocent qui a écrit la délibération sur les musées payants, il y a au moins deux ou trois choses qui devraient pousser la préfecture à la renvoyer en mairie, m'a dit mon notaire, à moins que les contrôles de conformité soient moins sérieux qu'à l'épique de monsieur Boisdé.
 
Vous voulez réagir, alors écrivez à : madame Michu bourges-info.com
 
Rechercher dans Bourges-info un sujet donné :
PAGE 3 : LES BLOGS POLITIQUES DE BOURGES
2016 Le Blog d'Irène Félix
Aide à domicile : le progrès est toujours venu de la gauche
Je participais cet après-midi à une réunion initiée par les associations de services à domicile pour les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les familles. A l’aide d’un beau film, elles voulaient valoriser leur métier auprès des pouvoirs publics, auprès des salariés et auprès des personnes aidées. Des témoignages de grande qualité, avec de beaux sourires sur les visages. Un peu idyllique ? Sans doute. Mais très juste aussi.
Le recrutement de personnel qualifié et la reconnaissance professionnelle restent en effet deux questions majeures pour ce secteur. Dans le Cher, nous avions voulu que les associations soient payées au juste prix quand elles interviennent pour le compte du conseil départemental : prise en compte des déplacements, des évolutions prévues par les conventions collectives, de l’encadrement, de la formation. Il est dommage que des services comme la CARSAT, l’autre grand prescripteur d’accompagnement à domicile, aient toujours conservé des tarifs horaires fragilisant cette politique. Car au bout du compte, ce sont les salariés, médiocrement payées, qui sont rares et les personnes âgées qui en souffrent.
Il me semble utile de rappeler ce qu’a été le développement du secteur de l’aide à domicile. En remontant loin, on trouve l’aide ménagère, réservée aux personnes âgées, alors fort nombreuses, à revenu très modeste. Elle visait plus le ménage que l’aide à la personne : on ne restait alors pas chez soi quand la dépendance s’installait. Puis une Allocation de Compensation pour Tierce Personne a été créée, appréciée des familles mais pas toujours bien utilisée. Puis sous Juppé, autour de 1995, une Prestation Spécifique Dépendance qui se présentait comme une grande avancée mais qui était attribuée dans des conditions tellement restrictives qu’elle s’est finalement avérée être un recul par rapport à l’Allocation précédente.
Il a donc fallu attendre 2001, sous la gauche (Jospin), pour que l’Allocation Personnalisée d’Autonomie soit créée : un immense progrès, qui élargissait l’allocation à des personnes peu dépendantes et contribuait ainsi à la prévention. Dès 2003, elle était légèrement dégradée (mais heureusement maintenue) par le gouvernement Raffarin. En 2005, en ouvrant l’aide aux personnes fragiles au secteur privé, la loi Borloo prenait le risque de déstabiliser tout le secteur associatif de l’aide à domicile, alors en pleine croissance en raison de la montée en puissance de l’APA.
Et c’est à nouveau sous la gauche que l’on a repris le chemin du progrès avec la loi d’adaptation de la société au vieillissement, en cours de mise en œuvre. Les montants plafonds pour l’APA ont augmenté (les personnes peuvent avoir plus d’aide), la participation des familles a baissé. Un « droit de repos » est accordé et financé aux aidants. Des budgets très conséquents sont par ailleurs débloqués pour des actions de prévention.
Il aurait fallu faire trois, quatre ou cinq fois plus, nous a-t-on dit aujourd’hui. Dans l’idéal, bien sûr, ce serait mieux. Mais il faudrait déjà que les montants alloués par l’Etat à chaque département soient effectivement utilisés : pour l’APA dans le Cher, 1,7 millions d’euros ont été mis à disposition par l’Etat (la CNSA) en plus pour 2016 et 2,7 millions d’euros chaque année pour les années suivantes. Nous n’avons toujours pas de bilan de l’utilisation de ces fonds par le conseil départemental. Lequel conseil départemental a aussi à sa disposition près d’un million d’euro pour de la prévention qui n’a pas encore trouvé d’utilisation.
Alors plutôt que de demander encore plus à l’Etat, attachons-nous, dans le Cher, à ce que l’argent disponible soit utilisé au bénéfice des aînés. C’est là que nous serons le plus efficaces. Et le plus crédibles.
…a suivre
http://irenefelix.fr/
 
2016 Le Blog de Roland Narboux
Les dogmatiques sont de retour et je me demandais : combien faudra-t-il de temps pour que les nouveaux élus cassent une fois de plus ce qui a été fait précédemment, au nom du dogmatisme.
Mais j'évoquerais ce point de la fin des musées gratuits le mois prochain.
 
Alors je vais rester sur la politique et les primaires de la droite avec quelques modestes réflexions, car que dire de ces élections qui n'a pas encore été dit, compte tenu de l'importance donnée à ce scrutin dans les médias ?
- Que la France, se "droitise" et le Cher comme la Ville de Bourges suit la même tendance. La population veut de l'ordre, un homme bien à droite, précis et clair, sans les outrances verbales de l'ancien Président Sarkozy.
Ils veulent un homme qui ait l'allure d'un Président de la République et non d'un "guignol" type François Hollande
La gauche pour l'instant est à l'agonie, et le centre ne pèse plus très lourd. Ainsi, le Modem passe d'un camp à l'autre sans état d'âme et localement, Alain Tanton a presque disparu du paysage politique.
Quant à l'UDI, très présent à Bourges au niveau des élus, emmené par le maire de Bourges, il ne représente plus de force électorale significatives, ceci à la suite du départ de Jean Louis Borloo au niveau national et de Serge Lepeltier au niveau local.
Le fait qu'au niveau national, pour ces primaires de droite et du centre, aucun candidat de l'UDI soit entré dans l'arène montre un évident manque de courage.
Même les catholiques (démocrates chrétiens) avaient envoyé un monsieur Poisson totalement inconnu, et aujourd'hui il existe ! Il a même fait mieux que JF Copé.
- A droite, dans le Cher, les élus avaient tout misé sur leur poulain N. Sarkozy, délaissant F. Fillon alors que Philippe Mousny se décarcassait pour Le Maire, oui, Bruno le Maire avec l'insuccès que l'on connaît.
Ainsi, Bourges se retrouve "en culotte courte", avec aucun élu susceptible d'avoir une envergure nationale. dans le passé, Bourges avait bénéficié avec Laudier, puis Boisdé, Rimbault et Lepeltier des personnages de haut niveau avec chaque fois, un mandat national ou des relations significatives avec Paris.
 
a suivre
blog de roland narboux
 
2016 Le Blog de Yannick Bedin
Bourges : non à la remise en cause de la gratuité des musées !
Au conseil municipal de Bourges hier soir, une tarification de l'entrée des musées de Bourges était proposée.
Je suis intervenu contre la remise en cause de la gratuité des musées de Bourges.
D'abord parce que la mesure risque de coûter plus cher à la ville que la gratuité ! Elle couvrira la mise en place de guichets, l'édition de tickets ou de "pass" et la mise à disposition de personnels en charge de faire payer les visiteurs. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le prédécesseur de Pascal Blanc à la mairie, Serge Lepeltier, avait institué la gratuité des musées de Bourges. Monsieur Guinot, adjoint au patrimoine, en fait plus une affaire de principe au final qu'une mesure répondant à un impératif économique en réalité. Une nouvelle fois la droite considère l'usager d'un service public comme celui qui "use" et qu'il faut donc faire payer.
J'ai plaidé pour qu'on redéfinisse avant tout la politique muséale de la ville, qu'on s'interroge sur la valorisation des collections et du travail des agents du service du patrimoine. J'ai suggéré qu'on engage les musées dans une politique de modernisation, de renouvellement des outils avec les technologies d'aujourd'hui. J'ai insisté sur la nécessité de montrer les collections enfouies des musées de Bourges pourquoi pas dans un espace ouvert dans les bâtiments de l'ancienne école de musique avec un seul musée dédié aux collections archéologiques de la ville auquel pourrait s'adjoindre un chantier pédagogique. Voilà qui serait de nature à redynamiser le patrimoine. Enfin j'ai rappelé que c'est le dynamisme des expositions, le croisement des arts (comme actuellement avec les installations de John Sanborn à l'Hôtel Lallemant grâce à Bandits Mages), les événements qui donnent de l'attractivité à un musée... et que pour cela il faut une volonté politique et un budget conséquent.
Deux dernières remarques.
J'ai interrogé le maire adjoint sur un courrier adressé fin septembre aux écoles leur annonçant la tarification des prestations dans les musées à compter du 1er janvier 2017. Une erreur selon le maire adjoint. Ce courrier est donc nul et non avenu !
Enfin, j'ai demandé que les musées de Bourges valorisent Marcel Bascoulard, artiste berruyer, avec acquisition d'œuvres supplémentaires, une exposition, une salle ou un espace dédié à cet artiste singulier.
 
 
Les communistes avec Jean-Luc Mélenchon !
Les résultats de la consultation des communistes sur le choix de leur candidat à l'élection présidentielle sont tombés. 53,6% d'entre eux ont choisi de se servir de la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour porter leurs valeurs et leurs propositions, et construire l'alternative à gauche indépendamment du parti socialiste qui gouverne le pays depuis bientôt cinq ans.
Je suis satisfait du résultat et de la forte participation des adhérents à ce scrutin qui légitime encore plus le résultat. Dans le Cher, 67% des adhérents ont voté. La candidature de Jean Luc Mélenchon a obtenu 65% dans notre département et 68% à Bourges. Dès maintenant, les communistes doivent se mettre au travail, dans l'unité, avec la France insoumise et le Parti de gauche, avec l'ensemble des partenaires du Front de gauche, avec toutes celles et tous ceux qui, sans parti, ne veulent plus de cette 5ème République et du système capitaliste violent, inégalitaire et injuste. Objectif : gagner les élections présidentielles et législatives pour relever la France, répondre aux attentes de son peuple en matière de salaires, de santé, de services publics, engager la transition écologique.
http://www.yannick-bedin.org/
2016 Le Blog de Philippe Bensac
Philippe BENSAC - Président du MEF Cher.
http:///

2016 Le Blog de Yann Galut
Le blog n'est plus lisible ni exploitable.
la suite
 http://www.yann-galut.com/
2016 Le Blog de Pascal Blanc
Le, 9 septembre 2016
http://www.partiradical.net/
 
 
 

 
RETOUR EN HAUT DE PAGE

 

Contact : - Mentions légales