le site d'informations de Bourges - Bourges-info

L'INFO MENSUELLE DE BOURGES
un MAG paraissant tous les 1 er du mois (gratuit et sans pub)
Edition du 1 er novembre
Bourges-Info.com
NOVEMBRE 2017
Semaine 43
NUMERO PRECEDENT BD_BULLES_2017
Mme MICHU
BD BULLES 2014 ARCHIVES DE BOURGES INFO
Sommaire du Mag
de Novembre 2017
 
- La sortie de Bourges accidentogène
 
- Le décès d'Alain Meilland
 
- Augsbourg - Bourges : la belle entente.
 
- Vacances scolaires
 
- Dimanche : Bourges Ville morte ?.
 
- Basket : un bon départ de saison
 
- Cathédrale : les 25 ans de l'UNESCO
 
- Visite cimetière Saint Lazare avec les Diseurs du Berry.
 
- Les Folies Berruyères et le Salon de la gastronomie.
 
La citation du mois :
 
" L'acoustique est formidable à la cathédrale de Bourges du fait de son architecture"

Olivier Saladini

 

- LES BLOGS

NOVEMBRE 2017

>>>Réagir 

>>>cliquer ici

EDITORIAL
Il s'en est allé Alain Meilland, et ses obsèques avec la présence de ses nombreux amis ont permis à ceux qui ne le connaissaient que sur certaines facettes de sa personnalité d'écouter ce qu'il fut et l'étendue de ses préoccupations. Chanteur, comédien, metteur en scène, cofondateur du Printemps de Bourges, …
Mais j'aimerais compléter par quelques points qu'il aurait sans doute aimé mettre en avant, comme son action forte de 1996 à 2012 comme Directeur de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la ville de Bourges, le maire était Serge Lepeltier, et j'étais son adjoint chargé du Tourisme.
Il fut la cheville ouvrière des Nuits Lumière de Bourges, sans sa détermination et son professionnalisme, je ne suis pas certain que ce projet un peu fou à l'époque aurait vu le jour. De même, il a œuvré pour faire du Château d'eau un magnifique lieu d'expositions et il est à l'origine avec P Gitton de la Biennale d'Arts Contemporains.
Mais en remontant le temps, j'étais proche de Claude Forget, et Alain Meilland fut de ces pionniers qui ont développé la radio Recto Verso, avec "les Grattes Pianos " et son complice Michel Grange.
Et puis il n'est pas possible de passer sous silence son engagement scellé le 27 mai 1982, lorsqu'il franchit pour la première fois les portes d'un cercle philosophique qu'il fréquentera jusqu'au mois dernier, et deux fois par mois, il allait réfléchir, discuter et écouter sur le devenir de l'Homme et de la planète...
Qu'il repose en paix.
roland narboux

IMAGE DU MOIS

Les Pompiers à l'assaut de la Cathédrale

Belle prestation de nos pompiers qui ont escaladé la face sud de la cathédrale pour les 50 ans du jumelage entre Bourges et Augsbourg. C'est pas les Grandes Jorasses, mais c'est haut et des pierres peuvent se détacher !
Mais un beau jumelage et beaucoup de monde, en particulier des jeunes, dans les différentes manifestations, très simples et conviviales.

 

ET BOURGES A LA TELE

TF1 LE MIDI CHER + INDRE

.A la télé, c'était su TF1, dans le journal e Jean Pierre Pernault, le Berry à l'honneur avec une idée pour l'instant farfelue, la réunification du Cher et de l'Indre en un seul département : un simple retour à 1790, et un désaveu complet vis-à-vis de M. Sallé de Choux, qui fut à l'origine de nos deux département.

LA PERSONNALITE DU MOIS
Nathalie Bonnefoy
 
Si la culture peut apparaître comme le parent pauvre de l'équipe municipale, il en est pas de même pour le sport, et ceci grâce à l'action continue de l'adjointe aux Sports, Nathalie Bonnefoy.
 
LE CHIFFRE DU MOIS
50 Ans
 
Un anniversaire, ça coût pas cher, c'est sympa, et ça mobilise quelques associations.
Ce fut le cas des 50 ans du jumelage Bourges - Augsbourg.
 

COMBIEN ça COÛTE ?
137 millions d' Euros
 
c'est, semble-t-il le montant des garanties de la Ville vis-à-vis des emprunts de Bourges Habitat et si il y avait eu faillite, la ville étant caution, la situation eut été catastrophique en terme financier
 
 
LE SAVIEZ-VOUS ?

UNE NOUVELLE PLACE

La place de l'Ordre des Palmes académique vient rejoindre celle de la Légion d'Honneur et le jardin de l'Ordre National du Mérite.
Cette nouvelle place se situe à Lahitole entre l'INSA et le bâtiment de l'ex Salle d'arme avec l'INSA et l'IMEP.
 
place des Palmes académiques Bourges
 
POLEMIQUES
Bourges Grande cité ?
 
Bourges devient enfin une grande cité, une métropole, puisqu'elle commence a avoir tous les atouts de ce type de Ville.
On y circule de plus en plus mal, surtout avec la réduction de nombreuses deux voies en voie unique, on ne peut plus s'y garer malgré les panneaux indicatifs, le vélo est un gadget de bobo parisien mais bien peu le prennent pour aller au travail....
NOUVEAU
Ah ! Notre Louis Moinet
 
Une rue Louis Moinet vient d'être dénommée… Rappelons que ce personnage est un des savants les plus importants né à Bourges et un des plus mal connu. Il a rédigé un traité d'horlogerie qui a fait fureur pendant 2 siècle, et surtout Louis Moinet fut l'inventeur du chronomètre (on disait chronographe à l'époque) et qu'il est né à Bourges.
C'EST QUOI ???
Cette photo ci-dessous,
c'est QUOI ? Et c'est OU ?

Le mois dernier
 

Il s'agissait du Grand Condé, dans le cadre de l'exposition aux Archives Départementales du Cher.
 
LE RETROVISEUR
C'était en l'an 2016
 
C'est fait, les 80 arbres de Séraucourt sont à terre.

C'est le mercredi 12 octobre 2016, qu'après avoir sécurisé la zone avec plus de 50 CRS, de puissantes machines se sont mises en place et en une journée, tous les arbres étaient à terre,
Au départ, une petite trentaine de manifestants, pacifistes, ont montré leur mauvaise humeur, mais sans plus. Pas d'incidents, comme souvent, le Berry reste calme.
QUESTIONS A BOURGES
Question 1 :

A certaines périodes (ou heure), l'entrée ou la sortie de Bourges à l'autoroute devient un casse-tête qui s'avère de plus en plus accidentogène.
Que fait Cofiroute ? Que fait le Conseil départemental ? Que fait l'Agglomération Bourges Plus....
Pour l'instant des études !
On attend quoi ?????
 

Question 2
 
Le Cher et l'Indre réunis en un seul département ? Oui, disent certains, mais le préalable n'est-il pas d'avoir une vraie route à 4 voies pour relier les deux villes de Bourges et Châteauroux et non pas un chemin de traverse datant du Moyen Age ou peu s'en faut !
 
 
 
ADIEU A ALAIN MEILLAND
Une minute de silence a été observée lors du dernier Conseil Municipal à la mémoire d'Alain Meilland qui eut en charge la Culture et le Tourisme de la Ville de Bourges comme Directeur entre 1996 et 2012.
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Novembre 2017

2017 >>>Réagir  

 En savoir plus sur Bourges: http://encyclopedie-bourges.com/  

DOSSIER SORTIE D'AUTOROUTE = DANGER
Le sujet de l'année 2018 : URGENCE vers l'autoroute
 
L'association BeSud qui rassemble une cinquantaine d'entreprises de toute taille dans la zone du sud de la ville de Bourges entre les communes de Bourges, Trouy ou du Subdray a tiré la sonnette d'alarme depuis plusieurs mois (ou années) sur les conditions d'entrée en sortie de l'autoroute : a certains moments les files d'attente des voitures sont telles que chacun craint l'accident ...
 
Cela vient de l'accroissement du trafic, du entre autre aux différentes entreprises de logistiques ou industrielles qui utilisent les camions pour prendre l'unique bretelle de Bourges.
Cofiroute gestionnaire n'a rien vu venir, pas plus que les pouvoirs publics.
Seule BeSud a réagit, et même proposée une solution rapide à mettre en oeuvre et peu coûteuse? mais les collectivités et Cofiroute veulent une seconde sortie d'autoroute qui pourrait déboucher vers Mehun à l'horizon 2030 !!!
D'ici là, des drames sont inévitables.
Nous avons des problèmes d'infrastructure routière et chacun aura noté que 22 personnes sont décédées sur les routes du Cher en 10 mois.
CULTURE ALAIN MEILLAND EST DECEDE LE 15 OCTOBRE
Dimanche 15 octobre 2017 à Bourges ce fut la stupeur et la tristesse lorsque fut connue la mort d'Alain Meilland, à la suite d'une crise cardiaque alors qu'il participait à la signature d'une convention au Conseil départemental.
 
Alain et Aline MeillandAlain Meilland, un homme de culture qui aura rayonné sur Bourges pendant près d'un demi-siècle.
Auteur, compositeur, administrateur, co fondateur du Printemps de Bourges et Directeur de la culture, du tourisme et du patrimoine à la Ville de Bourges.
Un homme de conviction et un humaniste.
 
Voir l'Encyclopédie de Bourges : >>> cliquer ici
 
Nos condoléances à Aline son épouse et Delphine sa fille.
URBANISME LE FEU ET SES SUITES
Le grand incendie de La Madeleine ... de 1487
 
a contribué à la ruine de Bourges jusqu'au milieu du XIX ième siècle, et en ce XXI ième siècle, on note les mêmes difficultés avec les Forestines et la Patinoire.
 
Avril 2015 un Incendie causé par un bac de frites et c'est l'embrasement.
Que deviennent aujourd'hui les Forestines ? comme toujours, c'est "en attente ", il faut que l'expert donne ses conclusions afin que l'Hôpital, propriétaire des lieux depuis 1932 ,évalue l'ampleur des travaux, trouve des financements et décide ce que sera la future occupation de l'immeuble.
Comme le rapport d'expertise n'est pas bouclé, il ne se passe rien….
 
La patinoire toujours à l'arrêt :
 
Incendie du 13 août 2017 à l'intérieur de la patinoire, et c'est à nouveau le bal des experts en assurance.
Certains pensaient qu'elle ouvrirait avant la fin de 2017, et bien non, ce sera "sans doute" au premier trimestre 2018.
 
Et comme après tout incendie dans notre belle ville de Bourges, rares sont les élus qui osent pronostiquer une date de réouverture. Cela fut vrai avec le dojo, cela reste vrai avec la Maison des Forestines, alors pour la Patinoire il est urgent d'attendre.
 
en savoir plus >>>cliquer
 
 
Elle est grande comme ça la cathédrale !
 
 
POLITIQUE CALME A BOURGES
1/ La vie politique est au point mort à Bourges et dans le Cher
 
Comme le BR, on peut chercher comment se définit la vie politique locale. Et on liste ceux que l'on ne voit plus, c'est Vladimir d'Ormesson qui a disparu, c'est Yves Fromion en retraite bien méritée, c'est Louis Cosyns qui reste dans sa mairie de Dun.
Pascal Blanc reste très présent et gère la ville et les finances, un peu esseulé, seule Nathalie Bonnefoy semble émerger.
 
A gauche, Yann Galut cherche à sortir la tête de l'eau, Yannick Bedin pour les insoumis n'est guère visible, Irène Félix en embuscade et Jean Michel Guérineau toujours communiste semble fatigué, Nicolas Sansu, ex député s'est retranché dans sa mairie de Vierzon.
 
du côté d'en Marche, on voit essentiellement Philippe Bensac, les 3 députés sont inexistants. Ils apprennent.
 
Quant à Serge Lepeltier, il semble prendre son temps avant de se relancer au niveau national, côté E. Macron, sans doute dans la nouvelle direction du Parti LREM.
 
BOURGES, LE CHER, LE TOURISME ET SA CATHEDRALE
Le Tourisme à Bourges
 
On attendra les chiffres de la fin de l'année 2017, pour se faire Halloween à Bourgesune idée de la saison touristique à Bourges. Mais une saison qui semble assez moyenne.
Côté Tourisme à Bourges, l'Office poursuit sa remontée, avec Halloween, qui fut un beau succès.
Mais il reste encore à faire au niveau des sites Internet. Une cordination des visites guidées semble nécessaire.
2018, doit être une "vraie" année touristique à Bourges.
 
Et pour terminer l'année, outre le village de Nöel, il y aura le petit train de Noël le mercredi 20 décembre 2017.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les opérations pour valoriser à la fois la Cathédrale et la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, pourraient apporter un souffle nouveau au tourisme local,.
Encore faudrait-il que le commerce local joue le jeu, en particulier au niveau des restaurants et de leur ouverture, et que des énormités comme le paiement dans les musées soit rapidement gommé.
 
 
 
 
 
Les Diseurs du Berry reprennent du service :
 
Ce sera début novembre le dimanche 5 novembre à 14 h et 15 h 30 : c'est la visite hommage aux anciens célèbres et civils, Laudier, Rimbault, Bascoulard et quelques autres au cimetière Saint-Lazare, c'est gratuit.
 
Puis la visite hommage du carré militaire le dimanche 12 novembre à 14 H et 15 H 30, avec des hommages aux soldats de la Grande Guerre, mais aussi aux guerres lointaines et puis les Résistants, et des tombes plus insolites et surprenantes.
 
Une Histoire de notre Ville de Bourges.
 
sur inscription au (Tél. 02 48 23 02 60).
 
en savoir plus >>>cliquer
 
QUE FAIRE EN NOVEMBRE ... A BOURGES
Vous êtes Berruyers alors voici le choix de Bourges-Info.com pour ce mois de novembre
 
La Maison de la Culture
 
La saison 2017–2018, c'est parti, ce sont les premiers spectacles et en novembre :
- L'Orchestre d'Auvergne dans Martinu, Bizet et Dvorak le 10
- L'Humanité de et avec Josse de Pauw le 14, 15 et 16.
- Deadtown sous chapiteau du 21 au 30.
 
Les écrivains de la Grande Guerre aux 4 Piliers.
 
Une exposition avec pour base, Alain Fournier et son beau frère Jacques Rivière, avec quelques auteurs de la Grande Guerre. C'est très bien fait, peut être un peu chargé.

Les Rives d'Auron en novembre

C'est le 11 novembre que Bernard Lavilliers viendra chanter au Palais d'Auron. Rappelons qu'il a commencé sa carrière à Saint Etienne, avec un nommé Alain Meilland !

Matmatah sera à Bourges le 23 novembre et dans tout autre genre, Michel Drucker le 25 dans son one man show intitulé " Seul avec vous ".

Et puis, c'est devenu une belle tradition, les Folies Berruyères, c'est une événement annuel qui rassemble près de 10 Bars, qui, le temps d'un week-end, proposent des Concerts et des soirées MIXs & Djs, des Animations ... Bref, un Week end de fête partout dans la ville ! Cette année, nous vous attendons du 9 au 11 novembre .!

 
Ceci est un Mail envoyé aux Amis de Jacques Coeur, et ça commence ainsi :
 
"Monsieur Coeur, maîtrisez l'anglais en accéléré.... Apprenez l'anglais des Affaires"
 
 
Il fallait que ce mail arrive vers 1430... mais Jacques Coeur faisait des Affaires à Londres...
 
 
VILLE BOURGES : DU BON ET DU MOINS BON
Au conseil municipal du 22 septembre 2017 avec à l'ordre du jour :
- Le CRST, c'est le Contrat Régional de Solidarité Territorial, c'est un contrat avec la Région.
- Des Produits Locaux dans la restauration collective, c'est une charte d'intentions....
-
Nouvelle aire de service des camping cars à la place de la rue Jean Boin, elle est située au Prado, c'était gratuit, mais on va faire payer. Seule avantage, la proximité de la liaison douce, et une navette gratuite pour aller en centre-ville.
- Le quartier de la Bergerie à la place du lycée Agricole de Bourges est en cours d'aménagement.
- Le Muséum d'Histoire Naturelle recrute un spécialiste pour l'inventaire des collections.
- De nouveaux noms de rues et places, comme Louis Moinet, la place de l'Ordre des Palmes Académiques. Mais aussi l'allée Simone Pasquet, Résistante et Juste parmi les Nations, une rue Olympe de Gouges, la place Françoise Giroud et une rue Charles Tillon.
- LES HLM et la fusion de deux organismes, la ville et le département. Cela remonte à l'époque de la guéguerre Deniau - Rimbault : le logement social étant sous deux structures publiques (et une privée, Jacques Coeur Habitat).
La situation n'a jamais été facile et les "crises" se sont multipliées.
Aujourd'hui, il restera 1 structure publique avec 10 000 logements sociaux et 1 structure privée, France Loire équivalente.
La circulation empire à Bourges et le vélo ne fonctionne toujours pas.
Alors, agglo bus a mis en place une troisième navette gratuite qui passera du Prado au centre ville. Une initiative positive.
 
Quant au vélo, c'est curieux, mais les vélos sur les pistes cyclables se comptent sur les doigts de la main en 1 heure d'attente, alors que lorsque Mon Cher Vélo, dont l'énergie est à louer, organise des "balades", ils sont entre 200 et 300 à venir rouler en groupe compact à bord de leur vélo, dans la bonne humeur... Mais pour aller au travail, la voiture reprend le dessus.
 
C'est pas le vélo qui prime " mais l'espit grégaire de chacun de nous, c'est la tendance instinctive qui pousse des individus d'une même espèce à se rassembler et à adopter un même comportement".
Et un changement de comportement, ça prend une génération !
 
ECOLOGIE BOURGES,
Les Marais, les maraîchers et l'adjoint à l'écologie
 
Depuis le Moyen Age,Les herbes des maris poussent … C'est un pléonasme ou une lapalissade, alors les Maraîchers avec leurs petites mains et quelques griffes arrachent Jussie et Myriophile chaque année , et c'est Patrimoine Marais qui s'y " est collé " la semaine dernière. Mais avec le réchauffement climatique, il faudra faire comme sur une pelouse, passer et repasser la tondeuse… sauf que pour les marais, ce sera un arrachage plusieurs fois dans l'été.
 
en savoir plus >>>cliquer ici
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le fleurissement
 
Comme chaque année depuis des lustres la Ville de Bourges se pare de chrysanthèmes avec une "chorégraphie" de bon niveau.
 
Classique mais beau et apprécié, le fleurissement de Toussaints dans toute la ville donne un aspect esthétique, qui montre le faire savoir ou le savoir faire des jardiniers municipaux des serres du chemin Tortiot . Il y a un retour a la fleur sans artifice ni accessoires.
 

SPORT

LE SPORT A BOURGES
7 et 8 octobre les Foulées Roses (pour la lutte contre le cancer du sein) se sont déroulées à La Chapelle Saint-Ursin.
 
Le basket avec les Tangos, et si il y a de belles victoires, (contre Basket - Landes) la dernière défaite en Euroligue contre les turcs de Galatasaray laisse un goût amère : deux petits points à la dernière minute.
 
 
 
19 novembre, ce sera le 30° tour du lac d'Auron pour adultes et enfants.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Tour de France ne passera pas par Bourges en 2018, mais pourquoi pas l'année suivante ?
 
Mais ce qui semble certain, c'est que le 6 mars 2018, le Paris-Nice partira de la ville de Bourges.
 
 
 
 
 
Stupeur au Bourges XV avec le décès du jeune Alexis Rabier, qui avait à peine 25 ans. Il a été trouvé mort dans son lit sans que l'on en connaisse les causes.
_
 
LES LIVRES DU MOIS
Les deux livres sur la cathédrale sont sortis.
Celui de la DRAC aux Presses universitaires François Rabelais contient les actes des colloques de 2009 et 2012 et des mises au point sur les restaurations récentes. Ce n'est pas un ouvrage global mais des éclairages sur des points particuliers.
Il est au prix de 45 euros, et comme le dit Philippe Goldman : "à ma grande surprise il est bien illustré et bien présenté ; . Une bonne surprise".
 
La Nuée Bleue un très très gros livre à 85 euros . C'est l'ouvrage le plus complet sur le sujet et il bénéficie de toutes les bénédictions officielles (archevêque, maire, etc).
 
LE FILM DU MOIS AU CGR A BOURGES
Comédie dramatique réalisée par Albert Dupontel
Au revoir là-haut est une comédie dramatique française coécrite et réalisée par Albert Dupontel, sorti en 2017. Il s'agit de l'adaptation du roman éponyme de Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013.
 
Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.
 
Avec Nahuel Pérez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Emilie Dequenne
 
 
Durée : 1h57
 
"HISTOIRE" TOUJOURS DU COTE DE L'AEROPORT
Nous rappelons que le 1 er juillet 2018, ce seront les 90 ans de la création de l'Aéroport de Bourges, par Laudier, Haegelen et quelques autres.
 
Et en face de la piste, côté Trouy, il y avait une usine en constructions à la fin des années 1950, avec une usine appelée BE, Bourges-Engins d'où sortirent environ 600 000 missiles jusqu'au milieu des années 2000.
Et bien cette zone a été démantelée, en attendant de futurs projets.
 
NOUVEAU
 
 

 
- La nouvelle plaque de l'UNESCO
 
- Début de saison des Tangos : mention BIEN.
 
- Les visites "hommages" au cimetière Saint-Lazare par les Diseurs
 
- La réouverture des MOF.
- Les non réponses sur la sortie Autoroute
 
- les difficultés de circulation à Bourges ... avec les travaux, ça empire.
 
- Le sol de l'entrée de l'école de musique part en brioche
 
- Augmentation des taxes foncières à Bourges de 3%
 
1/ Le Salon de la Gastronomie
 
Salon de la gastronomie, mais des responsables de Jeanne et Louis Production ont ajouté le salon des vins, ça fonctionne toujours bien. Et depuis un an, on a ajouté le salon du chocolat, un sujet devenu de plus en plus tendance.
C'est au Pavillon d'Auron du vendredi 3 au dimanche 5 novembre.
2/ Les Diseurs à Saint Lazare
 
Ce sera le dimanche 5 novembre à 14 h et 15 h 30 : c'est la visite hommage aux anciens célèbres et civils, au cimetière Saint-Lazare, c'est gratuit.
 
Puis la visite hommage du carré militaire le dimanche 12 novembre à 14 H et 15 H 30,
sur inscription au (Tél. 02 48 23 02 60).
 
L'entrée se fait au cimetière du bas vers la voie ferrée.
3/ Les 25 ans de l'inscription de la Cathédrale à l'UNESCO
 
Il existe une plaque en pierre dans le pilier butant de la cathédrale, mais elle était assez peu visible, alors il en fallait une autre, elle n'est pas plus visible sauf à marcher dessus, mais elle a le mérite d'exister et d'avoir le texte de la raison de l'inscription. Ce qui est bien.
 
Et elle est gravée en français et en anglais.
Certains, visionnaires auraient voulu qu'elle soit en chinois !
 
3/ La fresque de la Maison de la culture
 
Très belle fresque, la troisième du genre, et c'est chaque fois une surprise, on ne voit pas tout, mais ce changement c'est comme une exposition temporaire dans les musées.
 
Alors, bravo les artistes et bravo l'artiste qui est Shamsham, il a 38 ans, c'est un artiste reconnu du street Art.
 
 
 
COUP DE GUEULE BOURGES VILLE MORTE LE DIMANCHE !!!
Bourges ville morte
En tout cas, le dimanche devient de plus en plus mortel d'octobre à mars … et c'est un cercle vicieux. Les restaurateurs sont fermés, même autour de la cathédrale, alors les touristes tourment en rond, cherchent l'Office de Tourisme qui est désormais fermé !
Pourquoi ? parce qu'il y a peu de touristes, et ceux qui entraient demander des restaurants ouverts ressortaient perplexes, rien ou presque rien d'ouvert, alors comme ils sont fermés, l'Office lui aussi ferme et Bourges le dimanche est une ville morte, car cela se dit… Bourges le dimanche ya rien d'ouvert.
 
COUP DE GUEULE ATTENTION : ÇA GLISSE
Madame Michu ayant failli se retrouver à terre, les quatre fers en l'air, en allant acheter une place pour la Maison de la Culture, il faut revenir sur la détérioration du plancher situé devant la sculpture de Sylvie Paulhac, le pianiste, et sur toute l'allée de bois.
En soit, cela arrive, mais ça fait 3 ans que c'est comme ça, et que ça se dégrade.

Visiblement, ce plancher a mal vieilli, mais le pire c'est que la société d'architectes qui a réalisé cette Ecole de Musique et de Danse est celle qui fera la future Maison de la Culture.

Alors, un peu de jugeote, et trouvez rapidement une solution, pas forcément en bois !!!

INDISCRETIONS A BOURGES, MADAME MICHU M'A DIT ...
Madame Michu :
Madame Michu vous dit ce que le Berry Républicain, le Petit Berrichon, le Big Journal, non, il existe plus, il a fusionné avec les Nouvelles de Bourges n'osent pas vous dire ou ne peuvent pas vous dire :
Et puis, les "croissants chauds" du BR ont tendance à devenir aléatoires, ou ne traitent plus trop de Bourges, aussi les propos de Germaine Michu sont désormais sur Bourges info chaque mercredi, le reste des infos mensuelles ne bougeant pas.

"Quel foutoir entre le patrimoine et l'Office, figurez vous que je suis allée à une visite du cimetiètre des Capucins, dimanche dernier... et j'étais avec ma voisine, et bien pour payer il fallait aller à l'Office de Tourisme, mais il est fermé le dimanche ou alors faire un chêque, et le donner au guide. J'avais pas de chèque et le guide ne pouvait pas prendre d'argent liquide. Alors un vieux monsieur est venu à mon aide, je lui ai donné 14 euros en monnaie et il a fait le chêque. Monsieur Kafka n'est pas mort".
 
" Et oui, il est parti le monsieur Meilland, trop jeune, et cela m'a fait beaucoup de chagrin, car je me souviens de la première fois que je l'ai rencontré, c'était sur les patisseries du Lulu. Mon dieu, quelle équipe ça faisait."
 
"Furieux qu'il était mon neveu le mois dernier, il venait de Lyon par l'autoroute pour voir la famille de Bourges et bien il a fait la queue pour entrer, mais pas juste devant la barrière du péage, non, mon bon monsieur, dèjà sur l'autoroute deux cents mètres avant... C'était dangereux qu'il m'a dit et il a ajouté :aux barrières, il n'y en avait qu'une qui marchait, l'autre était en panne. C'est qui monsieur Cofiroute qui s'occupe de ça ?"
 
" C'était quoi ce gros câlin à la cathédrale ? Une idée de Pierre Antoine, ma petite fille y est allée avec des copines, c'était très bien qu'elle m'a dit, tu aurais dû venir mamy, et puis ça au moins, c'est sympa et ça coûte rien".
 
" Chaque fois que j'attend mon bus vers Cujas, rue Moyenne, je vois l'immeuble en face et ses échaffaudages , et je me dis, sans être perfide cette fois-ci : dans l'incendie des Forestines, monsieur l'expert, vous pensez le rendre un jour votre rapport ?"
 
" figurez vous que je lis mon Berry l'autre jour et voilà que je tombe sur une phrase du monsieur Guérineau que j'aime bien et il disait que le Plan de Renouvellement Urbain avait été un échec ! je n'en revenais pas, car ce plan du monsieur Lepeletier, il a pas tout résolu, mais il a bien améliorer des choses. Et ben trois jours après démenti, M Guérineau il a jamais dit ça. Foi de Germaine Michu, que j'étais contente".
 
" Ah, mes amis, ils veulent dans les repas des gosses à l'école, des produits locaux... ce n'est pas demain que les pommes de Saint Martin d'Auxigny remplaceront les bananes, ni la choucroute remplacée par le pâté de pommes de terre berrichon... et puis les gamins ils continueront à aller manger des frittes au Mac Do du coin !"
 
" Et ben, c'est bon, le maire fait un auratoire (sic ...moratoir) sur les zones commerciales de la périphérie. C'est pas dommage ! surtout quant on est comme moi, âgée et sans voiture. Mais au fait, il n'en reste plus de ces zones, y fallait pas faire ça il y a 10 ans ? mais c'est toujours ça".
 
" Sur le commerce en centre-ville, il fallait écouter les meilleurs spécialistes, c'est Paul André Aubrun, 30 ans qu'il le dit que trop de zones commerciales à Saint ( Germain et et Douchad réunies), c'est la faillite. C'est lui qui a amené la FNAC rue Moyenne, et je connais aussi un autre élu qui a beaucoup fait pour le centre Avaricum, mais c'est comme avec la génération Macron, les vieux, on les écoute jamais".
 
" Alors là, je dis bravo au maire, vouloir refaire l'espace Victor Hugo, c'est pas un luxe, il faut dire qu'à l'époque, j'ai eu si peur de voir les gros immeubles de la CCI, que l'horreur qui fut construite après a été un moindre mal".
 
" Ah, le monsieur Bensac, quel aplomb et quelle santé ! il est en marche avec son hiperlouque un nouveau zinzin qui vous transportera de Paris à Bourges en 12 minutes, et certains y croient… il est aussi fort qu'Harry Potter le Fifi, il va nous télétransporter … à la baguette ?".
 
" Ils vont bien les innocents qui veulent réunir l'Indre et le Cher, et après on aura donc le Berry, et après on demandera l'indépendance de ce Berry, et après on aura à nouveau notre petit roi de Bourges, et on se jumellera avec Barcelone… "
 
"Finalement, ils viennent plus en vélo à l'usine, les travailleuses et travailleurs de MBDA, ni en car comme autrefois, ils ont tous des voitures ma pauvre dame, mon cher vélo il a encore du travail sur la planche.
 
" Dites donc les jeunes, vous savez pas pourquoi Bourges n'a qu'une seule entée et sortie d'Autoroute, contre 2 à Vierzon, j'suis pas jalouse, mais c'est le monsieur Rimbault, un bon maire je vous dit, mais il voulait sa rocade et pour ça, il a sacrifié la seconde bretelle de l'autoroute, que l'on appelait, ah je m'en rappelle, l'autoroute à Giscard ".

 
Vous voulez réagir, alors écrivez à : madame Michu bourges-info.com
 
Rechercher dans Bourges-info un sujet donné :
PAGE 3 : LES BLOGS POLITIQUES DE BOURGES
2017
http://irenefelix.fr/
blog de roland narboux
http://www.yannick-bedin.org/
 
RETOUR EN HAUT DE PAGE

 

Contact : - Mentions légales